Dimanche, 13 juillet 2014

SIG et urbanisme … fin

Fin de notre série d’articles sur le lien entre SIG et urbanisme :
http://georezo.net/blog/sigurba/2011/02/13/sig-et-urbanisme-des-liens-naturels-et-anciens/
http://georezo.net/blog/sigurba/2011/02/26/sig-et-urbanisme-suite/

Malgré les incompréhensions et les problèmes de coordination entre disciplines et services, la géomatique et ses évolutions récentes ont énormément à apporter à l’urbanisme et plus particulièrement à l’analyse urbaine :
-une offre très variée sur internet qui permet d’accéder à de multiples données parfois plus récentes que nos référentiels internes : orthophoto très précises et récentes, plans de ville à différentes échelles, photographies aériennes obliques, …
-une accessibilité de plus en plus facile sous forme d’outils bureautiques fiables et faciles d’accés et de plus en plus d’interface de type “web” qui permettent une prise en main rapide y compris pour les utilisateurs occasionnels,
-un confort de travail qui permet d’automatiser des analyses autrefois produites manuellement,
-des capacités de traitement extrêmement intéressantes pour toutes les analyses spatiales.

Pour reprendre la discussion trouvée sur le forum SIG, “les SIG offrent un important potentiel d’amélioration des pratiques des urbanistes. Au quotidien, ils apportent un confort dans la représentation […] des phénomènes spatiaux. Dans l’absolue, ils apportent également des compréhensions nouvelles par un élargissement des horizons d’étude concernant les interactions entre ces phénoménes.”

L’heure est aujourd’hui à la multiplication des usages avec à la fois les outils déployés à l’échelle communale ou intercommunale permettant par exemple d’accéder aux données cadastrales et les outils disponibles sur la toile ou même les “données dans les nuages” ou encore “cloudcomputing” qui donne accès à des données à distance.

Les milieux de l’environnement se sont mieux appropriés l’outil SIG mais ils sont pour l’instant moins présents que l’urbanisme dans les collectivités. Cependant toutes ces disciplines sont complémentaires et utiles à une lecture commune du territoire. Ce n’est pas le fameux “grenelle” qui me démentira !


Laisser un commentaire


Commentaires RSS TrackBack 1 commentaire

KANLISSOU

le 7 mars 2011

La géomatique est devenue incontournable pour l’urbanisme. Ce n’est pas à expliquer mais à constater !


- Faire un don - Contact - Mentions légales -