Un service de GéoRezo

Rapport de la France 2018 (au titre de l’année 2017)

Après le retour des cloches de Rome, puis les ponts du joli mois de mai, vient l’envoi par la France de son rapport sur la mise en oeuvre de la directive INSPIRE.

Cette année encore, le rapport est agrémenté de graphiques qui rendent plus accessibles les principales évolutions.

Le résumé officiel est le suivant :

“Le présent rapport indique une forme de maturité de l’infrastructure de données géographique française avec, dans un cas, une rupture brutale liée à une mise à niveau de l’infrastructure. Il note :
– une reprise de la croissance des métadonnées publiées (+18 % contre +13 % en 2016) en augmentant encore le taux de conformité (à 92%) ;
un taux de conformité des données qui décolle enfin, de 3 % à 15 %. Cela provient de données respectant les spécifications nationales (CNIG ou COVADIS). Elles sont de facto conformes INSPIRE mais n’étaient pas forcément déclarées comme telles les années précédentes. Beaucoup sont encore à mieux déclarer.
– L’indicateur NSi2 mesurant les données à la fois consultables et téléchargeables est resté stable à 60%, notamment en raison de l’intégration de nouvelles métadonnées qui n’ont pas encore eu le temps d’être rendues accessibles par les plateformes régionales considérées.
– La montée en charge continue du nombre de données mises à disposition par l’infrastructure centrale du ministère en charge de l’environnement [GéoIDE] a entraîné de graves problèmes de performance liés à une description des capacités de service trop lourde. L’année dernière, le ministère a dû opérer un changement d’architecture afin de limiter le nombre de données par service en réseau. Cela a conduit à passer globalement de six services maximum par organisation à un à trois services en réseau par série de données.
– Cette multiplication par dix des services en réseau qui représentent désormais 93 % du total a produit un impact majeur sur plusieurs indicateurs (NSi3, utilisation des services en réseau, divisé par 10, par exemple, ou NSi4, conformité des services, passant à 96 %). Cela montre les limites de ces indicateurs dont nous soutenons la simplification drastique.”

En changeant de façon majeure son architecture, GéoIDE reprend des solutions déjà constatées dans l’Union européenne, par exemple en Allemagne. Comme il publie la moitié des métadonnées françaises, cela rend les comparaisons annuelles des indicateurs illusoires.

A mon sens, cela renforce l’intérêt du tableau de bord du Géocatalogue qui présente par producteur et par IDG à la fois le rapport de la France et, à côté, un point hebdomadaire.

Be Sociable, Share!

Tags: ,

Une réponse to “Rapport de la France 2018 (au titre de l’année 2017)”

  1. INSPIRE by clouds » Blog Archive » Où en est la France par rapport à ses voisins? dit:

    […] Un GeoBlog de GeoRezo.net sur la directive INSPIRE « Rapport de la France 2018 (au titre de l’année 2017) […]

Laisser une réponse