Un service de GéoRezo

Archive pour la catégorie ‘métadonnées’

Données d’intérêt local et données d’intérêt national et européen

Thursday, August 9th, 2018

Trop de données tue les trouver

(oui, je sais, mais j’aime bien cette métrique)

Tout praticien sait la difficulté de trouver les données adéquates sur les grands catalogues comme le Géocatalogue national. Ce qu’on sait peut-être moins, c’est que cette difficulté se rencontre dans tous les États membres un peu étendus ou disposant d’un grand nombre de métadonnées, et sur le Géoportail européen.
Cet échec de la première promesse du triplet “trouver-voir-télécharger” fait peser une ombre sur la réussite d’INSPIRE.

Dans les échanges au niveau européen, l’analyse des causes est assez consensuelle : métadonnées mal remplies (les géomaticiens européens ne sont pas des documentalistes, à chacun ses compétences), inadéquation de la norme ISO19115 à des usages somme toute basiques, défauts multipliés de façon exponentielle par le très grand nombre de métadonnées en ligne.

La Commission européenne cherchent depuis des mois à corriger cela (voir le compte-rendu de la commission “Règles de mise en oeuvre” du 13/03/18, point 1) Lors de la dernière réunion du Comité INSPIRE, à la suite d’une proposition française de filtrer les données entre le niveau local et les niveaux national et européen, le président du comité a proposé de ne plus transmettre au Géoportail européen que les données répondant à un usage national.

Je souhaite ici expliquer la logique qui sous-tend cette proposition, laquelle converge avec notre propre analyse.

Ne renvoyer au niveau supérieur que les données qui lui sont utiles

Indépendamment d’INSPIRE, les États membres envoient vers le niveau européen des comptes-rendus obligatoires de mise en œuvre des différentes directives. En 2016, à l’initiative des Pays-Bas, les États membres ont demandé à envoyer moins de données, davantage exploitables et répondant strictement aux besoins européens.

A cette occasion, la France a exposé que, dans un pays étendu comme elle, les besoins nationaux de données (par exemple, la qualité écologique de l’eau ou le risque inondation) étaient les mêmes que ceux européens. En effet, en France le niveau national (=le ministère en charge de l’environnement) requiert des données pour l’évaluation nationale, de même que la Commission européenne n’a besoin de données que pour l’évaluation européenne. Vu la taille de notre pays, et en tout cas pour les affaires environnementales, nous considérons que ce peuvent être les mêmes.

En revanche, les données, souvent très détaillées, produites par les différents services et agences déconcentrées et décrivant les situations locales, servent à la prise de décisions opérationnelles adaptées par les préfets concernés. Pourquoi faire remonter spécifiquement des données détaillées, lourdes à manipuler, qui ne seraient pas exploitées? De toutes façons, elles sont en ligne en cas de besoin.

Valoriser les données environnementales de référence

Il y a deux ans, nous avons créé une page sur le Géocatalogue avec “les référentiels environnementaux français“. C’était une mesure d’urgence, et le processus est notoirement non conforme aux règles élémentaires de l’intégrité des systèmes d’information puisqu’il repose sur l’envoi, par les directions générales responsables, des URL des données et services en question. Constat : l’espérance de vie de ces URL est nettement inférieure à un an.

La proposition de la Commission européenne est d’ajouter un mot-clé spécifique à une liste limitée de ces données de référence. L’enjeu est de rendre INSPIRE efficace en tant qu’infrastructure pour trouver et exploiter des données environnementales de référence sur toute l’Union européenne. S’agissant de quelques dizaines de fiches de métadonnées, de surcroît produit par des établissements publics nationaux, cet ajout est considéré comme négligeable, à plus forte raison lorsqu’il est réalisé lors de la saisie initiale de la fiche.

Cela permettra de développer sur le Géocatalogue un service spécifique pour repérer les données de référence, pour l’environnement comme pour les données de l’annexe I, directement à partir des métadonnées, et de n’envoyer vers le géoportail européen que les données utiles à la création de couvertures européennes.

Bien entendu, le géocatalogue restera celui de l’ensemble des données géographiques françaises, ne serait-ce que pour les besoins de rapportage d’INSPIRE.

How To Read an INSPIRE Report

Tuesday, October 10th, 2017

(This article was published in the n°117 of the Géomatique Expert revue, July-August 2017, which was distributed during the INSPIRE 2017 conference)

European law requires Member states to fulfil a number of tasks. Amongst them, every year the French authorities report on the implementation of the INSPIRE directive, in a format itself normalised. Like all European regulations, this requirement was voted by the Member states. Let’s add that France, for this once, voted against the Commission. But France implements it, of course.

The task itself consists in sending to the Commission a bunch of unpalatable figures, based on an extraction of the data series available on the Geocatalogue. The exact process is described here (in French).

Lire la suite »

Généalogie des attributs

Tuesday, December 15th, 2015

Question posée par Pierre Muckensturm, de Reims Métropole : “Comment peut-on gérer la généalogie d’un attribut ? Dans une série de données, s’il n’y a pas homogénéité de généalogie sur un attribut (par la méthode de renseignement, par les sources utilisées pour son renseignement, sa précision, etc), peut-on le faire figurer dans la fiche de métadonnées dans la généalogie, ou doit-on créer un autre jeu de donnée et une autre fiche ?”

Lire la suite »

Evaluation du partage par les producteurs

Wednesday, July 1st, 2015

Le rapportage est un outil lourd, annuel et à gros grains. Il n’est pas bien pratique pour l’auto-évaluation.

Depuis 2013, nous évaluons donc la mise en œuvre d’INSPIRE par les principales autorités publiques, principalement les services déconcentrés de l’État en charge de l’environnement (DREAL & DDT) et les Conseils départementaux et régionaux. En 2013 et 2014, une simulation était réalisée en septembre pour que chacun puisse constater son état et éventuellement améliorer sa pratique du partage de données géographiques. Cela a donné d’excellents résultats en mobilisant les producteurs sur des bases simples. Désormais, nous publierons deux fois par an une évaluation basée sur une méthode un peu différente, plus propre à rendre compte des mise en œuvre par chacun, mais toujours issue du Géocatalogue national.

Lire la suite »

La fin de la saisie manuelle des métadonnées?

Friday, December 12th, 2014

Le principal enseignement de la journée INSPIRE du CNIG a été l’importance première de l’animation. Les trois intervenants du matin, DREAL Poitou-Charentes, Lorient Agglomération et PIGMA, ont tous mis largement en avant l’importance de celle-ci pour la réussite du partage des données.

Lire la suite »

Un plug-in QGIS pour des métadonnées INSPIRE : QSphere

Monday, August 18th, 2014

J’ai un plaisir enthousiaste à vous annoncer la publication sur le dépôt QGIS d’un plug-in dédié à la création de métadonnées INSPIRE conformes au Guide de saisie du CNIG version décembre 2013.

Ce développement s’appelle QSphere et est dû à Christophe MASSE, pendant les heures ouvrables Conseiller en management des SIG au ministère du développement durable et, la nuit et les week-end, développeur pour la communauté Open source. Ce plug-in a été développé dans le second cas, au départ comme support de formation interne puis, en un an, comme outil à part entière.

A mon sens, c’est un complément (très) bienvenu aux autres outils destinés à la saisie déjà présentés sur ce blog (ficher Excel et OpenOffice) et, pour tout dire, nettement supérieur. Chapeau!

QSphere est désormais en ligne :

– et sur le dépôt du ministère
– et sur le dépôt QGIS.

De la granularité des données

Monday, June 16th, 2014

Pourquoi parle-t-on tant de granularité des données dans INSPIRE? C’est-à-dire, de la taille du grain de la donnée?

Les séries de données sont ce qui constitue l’alpha et l’omega d’une infrastructure de données géographiques. Seul détail : on ne sait pas vraiment ce que c’est, la définition étant très vague : “Compilation identifiable de données géographiques”. De la classe d’objet à la BDTopo de l’IGN, la marge est grande.

Lire la suite »

Qu’est-ce qu’un ensemble de séries?

Monday, June 16th, 2014

La question de Labomme sur les notions de séries et d’ensemble de séries de données a un lien avec la notion de granularité que je traite dans le billet suivant.

Il m’a semblé utile de préciser au préalable la notion d’ensemble de séries, qui est mal maîtrisée par le plus grand nombre.

Lire la suite »

Métadonnées : pourquoi Inspire/ISO19115?

Monday, June 2nd, 2014

Questions de Juliette D

Bonjour,

Je ne comprend pas comment s’articulent ces normes :
– Comment les deux normes sont-elles liées ?

En pratique, elles ne le sont pas. La première est une loi (cf. infra) , la seconde un des moyens de la mettre en œuvre. Il y en a d’autres : Dublin Core, DCAT…. Simplement, ISO19115 était déjà mis en œuvre pour l’information géographique dans certains outils, et est bien adapté à ceux qui veulent décrire très précisément leurs données (par exemple, les attributs).

Lire la suite »

Trois autres exemples de licences ouvertes décryptées

Tuesday, March 25th, 2014

L’exemple d’hier était lié à un de nos outils du ministère de l’écologie. Nous sommes allé voir comment d’autres rendaient compte des licences ouvertes.

Lire la suite »