Un service de GéoRezo

Archive pour la catégorie ‘données’

Un point sur la mise en oeuvre d’INSPIRE au 30 août : zoom sur les collectivités

Monday, October 5th, 2015

Preuve de l’importance prise par l’évaluation de la mise en œuvre d’INSPIRE pour les plateformes régionales et pour les producteurs, malgré ses imperfections rappelées ici, on me demande de plus en plus souvent quand sortira la prochaine afin d’être en mesure de prendre les éventuelles mesures correctrices d’ici-là.

Je réponds :

nous avons réalisé une extraction le 30 août 2015 qui va donner lieu à un billet prochainement (c’est-à-dire, maintenant).

Lire la suite »

Les quatre types de listes de code dans INSPIRE

Wednesday, August 26th, 2015

PascalF s’interroge sur les listes de code,

le type d'”extensibility”, “narrower” m’est aussi incompréhensible : La liste de codes ne peut être étendue qu’avec des codes spécifiques: les codes autorisés sont les codes existants et de nouveaux codes spécifiques définis par des fournisseurs de données.

Prenons le règlement 1089/2010 en français : “«valeur spécifique» (narrower value): une valeur ayant un rapport hiérarchique avec une valeur mère plus générale”. Ce terme vient des sciences de l’information.

Lire la suite »

Au sujet des guides européens sur les spécifications

Tuesday, August 11th, 2015

PascalF pose ces jours-ci plusieurs questions sur les guides techniques européens :

Je souhaiterai savoir si en ce qui concerne les “guides techniques” permettant de mettre en conformité nos données aux modèles de données inspire (http://inspire.ec.europa.eu/index.cfm/pageid/2/list/2 ), quand est ce qu’ils seront disponible en Français ?

Ce n’est pas envisagé. D’une part, ces éléments s’adressent à un tout petit nombre d’informaticiens qui, de surcroît, sont censés lire l’anglais. La rentabilité de la traduction de ces centaines de pages est considérée comme nulle.
D’autre part, notre priorité est d’établir des standards nationaux, certes compatibles avec INSPIRE mais adaptés à notre situation. Ce sont ceux de la COVADIS, comme celui des infrastructures de communication ou celui, en appel à commentaire, sur les réseaux d’eau.

Lire la suite »

Evaluation du partage pour le niveau communal

Monday, July 6th, 2015

Le précédent billet traitait des niveaux régionaux et départementaux. Le niveau communal (y compris le regroupement de communes : EPCI, agglomérations, syndicats…) est représenté par 131 entités (contre 104 il y a neuf mois) et publie 1156 métadonnées, contre 773 il y a un an. Il convient de rappeler que seuls les documents d’urbanisme sont de diffusion obligatoire dans le cadre de la directive INSPIRE : le niveau communal est donc présent ici essentiellement par volontariat, ce qui doit orienter différemment la lecture des quelques nombres qui suivent.

Etant donnés nos moyens, la grande variabilité des structures de niveau communal défie une analyse plus poussée. La source est la même que pour les deux billets précédents et à voter disposition our aller plus loin. Tout au plus peut-on remarquer que dix-huit villes ou groupements de communes diffusent plus de 10 métadonnées.

Déjà perçu en août 2014, le moindre dynamisme relatif du catalogage au niveau communal semble se confirmer.

Le niveau communal propose 51 % des données cataloguées en téléchargement, soit 550 séries de données librement téléchargeables et réutilisables.

Dix entités de niveau communal proposent plus de dix données en téléchargement. Très majoritairement bretonnes, la palme revient néanmoins à la Ville de Montpellier qui en propose 53.

Evaluation des données géographiques téléchargeables

Monday, July 6th, 2015

L’évaluation par les métadonnées sont à la fois un point de passage obligé et un marqueur de dynamisme, mais ce n’est qu’un point de départ. Ce qui compte, c’est quand même l’accès à la donnée proprement dite. Nous avons donc continué l’exploitation du flux CSW du Géocatalogue, en date du 22 mai, pour compter le nombre de données ” librement téléchargeables et réutilisables”. Toute relation avec la politique d’ouverture des données publiques est entièrement assumée.

Lire la suite »

RPCU est-il un format INSPIRE ou autre ?

Thursday, August 21st, 2014

Question relevée dans l’évaluation de la conférence en ligne INSPIRE.

La représentation du parcellaire cadastral unique est un référentiel de données. Il sera évidemment diffusé dans les règles INSPIRE (structure de données et services en réseau). Bien entendu, sa diffusion dans d’autres formats est probable.

De la granularité des données

Monday, June 16th, 2014

Pourquoi parle-t-on tant de granularité des données dans INSPIRE? C’est-à-dire, de la taille du grain de la donnée?

Les séries de données sont ce qui constitue l’alpha et l’omega d’une infrastructure de données géographiques. Seul détail : on ne sait pas vraiment ce que c’est, la définition étant très vague : “Compilation identifiable de données géographiques”. De la classe d’objet à la BDTopo de l’IGN, la marge est grande.

Lire la suite »

Qu’est-ce qu’un ensemble de séries?

Monday, June 16th, 2014

La question de Labomme sur les notions de séries et d’ensemble de séries de données a un lien avec la notion de granularité que je traite dans le billet suivant.

Il m’a semblé utile de préciser au préalable la notion d’ensemble de séries, qui est mal maîtrisée par le plus grand nombre.

Lire la suite »

Réseaux de télécommunication et INSPIRE

Tuesday, April 8th, 2014

Question de Pascal Coolen sur les spécifications des réseaux de télécommunication, suite au billet “Les spécifications des annexes II & III sont publiées”.

D’après ce que je lis, l’annexe III mentionne la publication des réseaux telecom par les collectivités propriétaires de réseau, mais également renvoie à une annexe H de l’annexe III dite informative décrivant un modèle à priori non validé.
Dois-comprendre que pour le moment, il y a nécessité pour les collectivités, de cataloguer les réseaux telecoms, mais que leur publication sous forme de services géographique, et notamment le modèle de données, ne serait pas imposé ? Le modèle sera-t-il décrit à terme ?

Lors de la négociation de la directive, à la demande du Conseil (= les ministres des États membres) les réseaux de télécommunication ont été exclus du champ de la directive, au motif du manque de lien avec l’environnement. Nonobstant, la Commission européenne a cherché à les réintroduire par la fenêtre via le règlement sur les spécifications. Nous avons donc fait respecter la décision de l’époque, et les réseaux de télécommunication sont purement et simplement hors INSPIRE.

Toutefois, la Commission avait beaucoup investi dans ce modèle de données et a voulu le conserver dans les Technical guidelines. Ce pur produit d’une intelligence collaborative pourra toujours servir de base pour des travaux futurs, en France ou ailleurs. En revanche, il ne sera pas validé dans le cadre d’INSPIRE.

PLU-SUP : où est le standard de référence?

Sunday, February 16th, 2014

Question de Julien60 “L’article 1er, 1°, III de l’ordonnance N°2013-1184 fait bien référence au CNIG ?
Concrètement, vers quel standard devons nous renvoyer lors d’une élaboration de document d’urbanisme ? Merci.”

La “structure de coordination nationale prévue par les articles 18 et 19, paragraphe 2, de la directive 2007/2/ CE” visée par cette ordonnance est bien le CNIG.

Les standards de référence sont ceux publiés directement sur le site du CNIG, rubrique Groupe dématérialisation des documents d’urbanisme . Ces jours-ci, vous trouverez même des jeux-tests de plans locaux d’urbanisme, de cartes communales et de servitudes d’utilité publiques (jusqu’au 17.02 9:57).

Question accessoire : doit-on se référer aux standards CNIG ou aux standards COVADIS?
Réponse : l’ordonnance est claire : ce sont les standards CNIG qui font référence. Il y a eu in extremis quelques adaptations du standard COVADIS lors de son examen en commission du CNIG, à la demande des collectivités territoriales. Le standard COVADIS, qui le complète avec une implémentation sous Mapinfo et un gabarit de métadonnées, devrait être adapté prochainement.