Un service de GéoRezo

Articles taggés sous ‘révision’

Quel futur pour INSPIRE?

Friday, January 11th, 2019

La révision du processus de rapportage décrit dans un billet récent s’inscrit dans un processus plus large. En effet, depuis le début de l’année 2018, la Commission européenne a entrepris les études préparatoires à la révision de la directive INSPIRE en 2021.

Elle a ainsi repris à son compte un projet franco-danois de séminaire de réflexion sur ce que pourrait être le futur d’INSPIRE. Ce séminaire devrait réunir les représentants des Etats membres et d’autres acteurs à la discrétion de la Commission européenne.

La commission RMO va elle-même organiser un séminaire pour recueillir les idées et propositions des acteurs français (qu’est-ce qui ne va pas ? que faire pour la suite ?). En 2013, nous avions organisé plusieurs séminaires thématiques afin de recueillir les avis et propositions des uns et des autres sur les projets de modèle de données thème par thème. De l’avis général, ils avaient été réussis. Cela nous avait donné une grande force de proposition dans la négociation du règlement.

Même si la révision d’une directive est un objet institutionnel particulier, il s’agit de reproduire l’exercice afin que le représentant français au séminaire de 2019 puisse avoir un mandat reflétant autant que possible des avis partagés par les producteurs et utilisateurs de l’infrastructure française.

Ce séminaire pourrait avoir lieu en mai 2019, sous une forme à bâtir. Le programme de ce séminaire sera à construire lors de la réunion de la commission RMO de mars. J’ai proposé qu’il parte des résultats de l’atelier européen décrit dans le billet précédent. Dans mon esprit, il serait idéal qu’il puisse être préparé au niveau local par les plateformes régionales, mais ce sera à elles d’en juger.

Résultats d’un atelier européen sur le futur d’INSPIRE

Friday, January 11th, 2019

Lors de la conférence INSPIRE 2018, un atelier ‘The future of INSPIRE’ s’est tenu autour de trois questions en lien avec la révision de la directive annoncée pour 2021 :
1. Qu’est-il nécessaire de faire avant et après 2021 ?
2. – Pouvons-nous identifier des fils directeurs (common threads) ?
3. – Sur quoi devrions-nous nous concentrer et de quoi avons-nous besoin ?

Beaucoup pensent qu’INSPIRE est au-dessous de ces objectifs pour de nombreuses raisons : données indisponibles, introuvables, incomplètes ; de meilleures alternatives sont disponibles ; trop de limitations juridiques et pratiques à l’accès et l’utilisation.

L’atelier a défini les enjeux futurs suivants :
1. Se concentrer sur la demande, pas seulement sur l’utilisation : les usages réels doivent induire des adaptations et améliorations de l’infrastructure.
Pour cela : consommer sa propre donnée, créer des couvertures pan-européennes de données de haute qualité et rendre la donnée réellement trouvable.
A noter que la révision du rapportage INSPIRE vise à répondre à ce dernier point.
2. Rendre la technologie et les spécifications techniques d’INSPIRE évolutives, notamment pour mieux répondre à la demande, en évitant des contraintes qui seraient spécifiques à INSPIRE.
3. Publier les données en l’état, au lieu d’attendre des données « parfaites », puis les harmoniser et améliorer leur qualité, quand il y a lieu. L’atelier expose le besoin « d’ouverture réelle des données ».
4. Adapter la gouvernance à un pilotage par la demande : trouver qui sont les utilisateurs, équilibrer la gouvernance d’INSPIRE aujourd’hui pilotée par les fournisseurs, en intégrant des utilisateurs

L’atelier a également reconnu que les concepts fondant INSPIRE restent valides. Il reste à faire évoluer INSPIRE vers une géoplateforme, où l’infrastructure serait un moyen, et non une fin, où la standardisation des données suivrait la demande et où la plateforme serait si attirante que la donnée du public (ex. science citoyenne) et du secteur privée serait également publiée.

La présentation en anglais est ici : Results workshop Future of INSPIRE 2018 1.0