Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

#1 dim. 02 décembre 2018 10:36

NicolasR
Membre
Date d'inscription: 7 août 2008
Messages: 3

[STAGE] Analyse spatiale des contaminations en cuivre - Nantes (44)

PolluSols - Stage niveau M2, février-juillet 2019: Contamination en Cu sur le bassin versant de l’estuaire de la Loire : tendances temporelles et analyse spatiale


Contexte PolluSols :


Les activités humaines (transports, industrie, agriculture…) émettent de nombreux contaminants qui se propagent dans l’environnement par différentes voies et peuvent ainsi polluer de grandes étendues, même très faiblement. En Pays de la Loire, des équipes de disciplines variées se sont réunies autour de la problématique des pollutions diffuses et participent au projet POLLUSOLS (http://www.osuna.univ-nantes.fr/pollusols), piloté par l’OSUNA (Université de Nantes). L’objectif du projet est d’améliorer la compréhension de l’ensemble du cycle de contamination et de proposer des outils pertinents pour la gestion des sols et sédiments pollués. D’où viennent les polluants ? Comment se propagent-ils dans la nature et jusqu’où vont-ils ? Quels sont leurs impacts ? Comment traiter les milieux pollués ? Voici les grandes questions que pose POLLUSOLS, le premier pôle de recherche français spécifiquement dédié aux pollutions diffuses. Une cinquantaine de biologistes, chimistes, physiciens, géologues ou encore sociologues issus de 16 laboratoires collaborent à ce projet financé principalement par la région Pays de la Loire pour 5 ans. Le projet étudie en particulier les polluants inorganiques, notamment le cuivre (Cu).

Le Cuivre est un élément ubiquiste présent dans tous les compartiments environnementaux (sol/eau/particules/biotes/air…) et étudié par toutes les disciplines liées à l’environnement. Son omniprésence et l’augmentation de son utilisation engendre un accroissement des concentrations dans l’estuaire de la Loire depuis 30 ans sans que l’on ne puisse certifier son origine. Les différentes sources identifiées par le consortium sont l’activité minière, la filière viticole, les rejets urbains et industriels ou encore le trafic maritime ou routier. Cependant, jusqu’à présent très peu d’études sont parvenues à lier formellement ces différentes sources aux concentrations observées, du fait notamment de l’hétérogénéité des échelles et des compartiments étudiés.

Ce sujet, fondé sur la géochimie du cuivre, répond à des enjeux environnementaux et sanitaires régionaux et globaux. Le but est donc d’établir, pour la première fois, une cartographie « synthétique » des niveaux de concentrations en Cu dans les compartiments : sols (urbains/ruraux : viticoles, agricoles, ou non), sédiments (fluviaux/esturiens/marins) et si possible dissous (rivière/fleuve/océan) à l’échelle du site d’étude.

Déroulement et objectifs du stage :

Dans la continuité d’une mission réalisée en 2018 et ayant aboutie à l’implémentation d’une base de données sur la contamination en Cu dans les matrices environnementales du bassin versant de l’estuaire de la Loire, le/la stagiaire devra finaliser la collecte des données auprès des partenaires de l’OSUNA. Il/elle aura pour mission de les exploiter et les interpréter afin d’en décliner des tendances temporelles et d’en faire une analyse spatiale fine. Dans ce cadre, il/elle devra collecter les référentiels et bases de données permettant de renseigner les facteurs potentiellement explicatifs des teneurs en Cu (topographie, occupation des sols, usages, …), les implémenter dans un SIG, et les mettre en relation avec les concentrations observées. Des analyses complémentaires pourraient également être réalisées afin d’affiner l’interprétation des données préexistantes. Une valorisation des résultats de cette étude sous la forme d’un atlas cartographique opérationnel sera également demandée. Cette réalisation a pour objectif de servir de repère aux décideurs ainsi qu’aux chercheurs pour les études futures liées au Cu. De plus, elle permettra, dans un second temps, la mise en oeuvre de plans d’échantillonnage pour pallier les éventuels déficits de données.

Le/la candidat(e) retenu(e) devra disposer de bonnes compétences en SIG et en gestion de bases de données, ainsi que des notions en géochimie. En outre, le/la candidat(e) devra faire preuve de persévérence et d’aisance relationnelle avec les divers organismes partenaires de l’OSUNA (ADEME, chambres d’agriculture, laboratoires de recherche membres ou non de POLLUSOLS, etc). Enfin, des aptitudes rédactionnelles et à la valorisation des résultats acquis au cours du stage seront demandées.

Envoyer un CV et une lettre de motivation ou demandez plus d’informations auprès des co-encadrants :
Nicolas Rollo, LETG UMR 6554 - CNRS : nicolas.rollo@texte-a-enlever.univ-nantes.fr
Nicolas Briant, LBCM Ifremer : nicolas.briant@texte-a-enlever.ifremer.fr

Date limite de candidature : 14 décembre 2018

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |