Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

Suite à un dysfonctionnement (désormais résolu), les listes de diffusion n'ont pas fonctionné pendant 2 semaines.

Certains messages ont été perdus.

Nous faisons notre possible afin de les récupérer, mais ne pouvons vous le garantir.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée.

 

L'équipe GeoRezo


#1 lun. 12 décembre 2016 22:58

SIGMAG
Membre
Date d'inscription: 2 juin 2014
Messages: 16

SIGMAG 11 : Énergies renouvelables et SIG, éventuellement participatif

Adresse de l'expéditeur : xavier.fodor@texte-a-enlever.vpwpress.com

Bonjour,

j’ai le plaisir de vous annoncer le numéro 11 de SIGMAG. Ce dernier magazine de décembre 2016 donne l’occasion de nous projeter dans le futur, avec une déclinaison d’une thématique à la fois verte et participative.

Souvenez-vous : il y a tout un an, durant la COP21, la France est devenue capitale mondiale de l’action en faveur du climat. Parmi les différents engagements des pays qui ont pour certains depuis ratifié l’Accord de Paris : accélérer le déploiement des énergies renouvelables (EnR). Quel a été l’impact de cette initiative, un an après ? Surtout de quelle manière le SIG sert-il aux acteurs qui développent, construisent et exploitent des unités de production d’EnR ? Car l’aspect géographique est absolument primordial quand il s’agit de construire une centrale photovoltaïque, d’ériger des mats d’éoliennes en haut d’une colline ou au large des côtes, idem s’agissant d’installer un dôme de transformation et de stockage de biogaz...
C’est ce que nous vous proposons Fanny Perrin d’Arloz et moi-même dans ce Dossier Pratique de 8 pages. Il vous permettra de constater qu’effectivement le SIG sert, mais pas autant qu’il le pourrait, se cantonnant à la phase des études préalables. Les témoignages de Global Wind Power, EDF Energies Nouvelles, Eolfi, Nordex France, Sierre Energie, Voltalia, Ecotera Developpement, Sunraising, Ataway, la ville d’Annecy, Navitas Consilium, Colas, Wattway ou bien encore l’INES, le confirment, mais ils montrent également certaines velléités à aller au-delà. Quelques-uns expliquent même comment ils se servent d’ores et déjà de leur SIG porté sur des outils de mobilité pour assurer la maintenance et le suivi opérationnel des sites. Ce dossier offre enfin l’occasion de voir que cette problématique des énergies renouvelables n’existe pas réellement de manière isolée, mais s’imbrique dans d’autres réflexions, stratégies et politiques, notamment dans le cadre des territoires intelligents.

Intelligents et malins sont géomaticiens qui ouvrent leur SIG à d’autres pour constituer, rafraîchir et optimiser leurs bases de données. L’approche participative, également appelée Wiki ou 2.0, séduit particulièrement le grand public. Devenu connecté comme jamais grâce aux Smartphones, il aime se sentir utile et écouté : vous le découvrirez dans cette Enquête d’Hubert d’Erceville dans ce SIGMAG de décembre 2016. Un problème sur la voirie ? Un signalement mobilise les équipes des services techniques qui règlent la situation. Un bouchon ? D’un clic, toute la communauté d’utilisateurs est avertie et gagne du temps. Quant au géomaticien, il gagne aussi de l’argent en mobilisant ces bénévoles capables de relever des points d’intérêts dans la bonne humeur et avec beaucoup de volonté. Guidée par le professeur Christophe Loubier, cette enquête vous révèle quelques stratégies en guise d’exemple avec des fédérations françaises de cyclotourisme et d’équitation, de la ville de Cannes et de cette nouvelle application partenaire d’Esri : Waze.

Par hasard, le mix de ces deux sujets, d’écologie participative, apparait en filigrane de l’article Découverte que Steve Carpentier consacre aux initiatives de PUR Projets développées en France et dans le reste du Monde. Appuyée par des grands groupes qui s’investissent par conviction environnementale ou mauvaise conscience, cette entité oscille entre ONG, fondation et entreprise. Elle accompagne différents projets qui placent l’arbre au centre de tout. Son but : reboiser, replanter et au final, restaurer des paysages préexistants permet d’agir en faveur de l’environnement, de l’économie et du social.

Notre Pas à Pas vous guide sur le tout autre sujet d’actualité du BIM et du SIG. L’analyse d’habitude plus théorique voire philosophique se veut ici pratique en considérant le BIM comme ce qu’il peut aussi être : une source de données comme une autre. Maintenant il s’agit simplement de voir comment intégrer un fichier IFC dans ArcGIS, en partenariat avec le blog arcOrama.

Bien évidemment dans ce SIGMAG, nous revenons en images sur dernière conférence francophone Esri complété par deux longs articles Pratique, l’un sur le fonctionnement de la Direction du Renseignement Militaire (DRM) qui recrute actuellement des géomaticiens pour développer la Géointelligence, l’autre sur le Groupe BRL qui a aussi été à l’honneur sur SIG 2016. De leur côté, nos lecteurs suisses découvriront le compte-rendu du GIS day avec les témoignages de Médecins Sans frontières et du Centre international de Genève pour le déminage humanitaire (GICHD). Autre cas, en rubrique Guide, la manière dont avec l'aide de Topomat le Canton de Vaud s’est doté d’un outil pour gérer la ligne verte, c’est-à-dire la bande de végétation qui borde les routes de l’état.

Enfin, dans ce numéro de SIGMAG, nous vous invitons à lire les Cartes Blanches de Stéphane Moisy (OTE Ingénierie) et David Lucien Coddet (Conseil Départemental de Belfort), le portrait de Céline Guisset jeune géomaticienne à la Communauté de communes Est Tourangeau, ainsi que l’article décrivant cette nouvelle mission pour les géomaticiens : devenir géomentor. Retrouvez enfin nos différentes rubriques : les actualités en Essentiel, l’Agenda du trimestre, les nouveaux produits de la Sélection des à côtés et les billets de Xavier Fodor et Hubert d’Erceville.

Espérant que vous prendrez plaisir à travers cette lecture, je vous donne aussi rendez-vous en mars 2017 pour un nouveau SIGMAG consacré aux thèmes du SIG & élections, à la découverte d’Insights for ArcGIS et la manière dont les parcs, domaines et jardins travaillent après l’application de la nouvelle réglementation en matière d’utilisation de pesticides et insecticides.

D’ici là, je vous présente au nom des équipes de SIGMAG et VPW de passer d’excellentes fêtes et une merveilleuse année 2017 !

Xavier Fodor
Rédacteur en chef SIGMAG - SIGTV
VPW - 28 A avenue de Restinclières - 34160 BEAULIEU

Pour acheter la version électronique de ce numéro SIGMAG 11 - décembre 2016 (numéro disponible en version électronique dès le 13 décembre et à partir du 20 décembre en, papier) ou vous abonner au trimestriel SIGMAG, rendez-vous sur Internet et abonnez-vous ou achetez votre numéro numérique à l’unité (paiement sécurisé par CB, chèque ou virement): www.sigtv.fr/boutique

N’oubliez pas de participez à notre enquête Satisfaction lecteurs : www.sigtv.fr/enquete

http://www.sigtv.fr/photo/art/default/10764285-17765300.jpg

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |