Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

L'équipe GeoRezo vous présente son bilan de l'année 2019.

Vous y trouverez quelques statistiques, des explications sur les évènements marquants de l'année, et nos projets à court terme.

#1 Tue 11 February 2020 07:41

S.LINARES
Membre
Date d'inscription: 29 Apr 2008
Messages: 41

[Stage] SIG de l'Observat. de l'Activite Miniere - Guyane (97)

Intitulé du stage : Consolidation du Système d’Information Géographique de l’Observatoire de l’Activité Minière

Lieu du stage :
Préfecture de la région Guyane / DG-SRC / EMOPI
Hôtel préfectoral, rue du colonel Claude Chaudon, CS 57008 – 97307 Cayenne Cedex

Maître de stage / encadrant principal :

LINARES Sébastien, Chef de projet Observatoire de l’Activité Minière

Problématique :

L’exploitation de l’or c’est développé en Guyane française depuis le XIXeme siècle mêlant activité autorisée et orpaillage illégal. L’extraction aurifère illégale a connu un regain d’activité dans les années 90 avec l’augmentation du cours de l’or, et elle est devenue depuis un problème majeur nécessitant une réponse policière de l’État. La Lutte Contre l’Orpaillage Illégal (LCOI)  est devenu aujourd’hui une opération inter-services exceptionnelle regroupant autour du Préfet, forces de l’ordre et services de l’État avec l’appui majeur des forces armées.
La Guyane est un territoire de forêt équatoriale vaste de 84 000 km² avec 1 500 km de frontières au sein duquel se développe en profondeur l’orpaillage. L’effort de lutte contre l’orpaillage nécessite des moyens exceptionnels et notamment des capacités d’observation adaptées aux spécificités de ce territoire. L’Observatoire de l’Activité Minière (OAM) a été mis en place pour cela en 2008.

Contexte de l'étude :

L’Observatoire de l’Activité Minière est un dispositif partenarial de suivi du développement de l’activité minière en Guyane. C’est un élément central de la LCOI qui regroupe sous l’autorité du préfet de la région Guyane les services civils et militaires de l’État.
Cet observatoire permet de centraliser toute l’information, et plus particulièrement l’information géographique, sur l’activité d’orpaillage illégal afin d’orienter les actions répressives de destructions des sites illégaux. C’est également un dispositif d’évaluation environnemental permettant de mesurer la déforestation et les pollutions aquatiques principalement à partir de télédétection satellitaire.
Depuis 2019 le préfet a engagé une refonte de la LCOI. Au sein de l’État-Major de lutte contre l’Orpaillage et la Pêche Illicites (EMOPI), un chef de projet dédié est chargé de piloter l’OAM et a lancé une modernisation du dispositif pour l’adapter aux enjeux actuels et aux nouvelles technologies.

Objectifs visés


La modernisation de l’OAM est engagée sur trois volets, respectivement :
    1. La consolidation de l’existant et du SIG en particulier ;
    2. Une refonte en profondeur de l’architecture et de l’infrastructure du Système d’Information ;
    3. Le développement de nouveaux services.

Le stage proposé s’inscrit dans le premier volet de consolidation de l’existant du SIG et dans une démarche d’amélioration qualitative. Les objectifs principaux du stage sont les suivants :
    1. Réaliser un bilan des données et procédures existantes avec la réalisation d’un cataloguage des métadonnées ;
    2. Poursuivre la démarche d’amélioration qualitative des séries de données existantes avec :
        ◦ la finalisation des standards de données ;
        ◦ l’élaboration d’un modèle conceptuel de données ;
        ◦ la correction des jeux de données ;
    3. Développer un projet de base de données spatiales sur une infrastructure PostgreSql / PostGIS ;
    4. Mettre en place un premier service de visualisation de l’OAM interne à l’EMOPI.

Ponctuellement le stagiaire sera amené à réaliser des traitements sur les données de l’OAM en appui aux agents de l’EMOPI. Il devra restituer son travail au comité technique de l’OAM qui regroupe l’ensemble des administrateurs de données des services contributeurs.

Profil recherché :
étudiant en licence professionnelle, master 1 ou école d’ingénieur en géomatique avec une bonne maîtrise de QGIS et de l’environnement PostgreSql / PostGIS.

Rémunération du stagiaire :
Selon modalité en vigueur.

Conditions particulières d’exécution :
Le stagiaire sera amené à manipuler des informations sensibles dont la diffusion est strictement limitée. A ce titre il devra souscrire à un engagement de confidentialité.

Le stage est ouvert aux ressortissants français et de l’union européenne.
Durée de stage à négocier entre 4 et 6 mois.

Domaines concernés / mots clefs :
géomatique, SIG, environnement, sécurité

Candidature :
Merci d'adresser votre candidature à l'adresse suivante:
emopi(at)guyane.pref.gouv.fr
- en mentionnant dans l'objet du mail :[STAGE] Géomaticien -  OAM
- en joignant un CV et une lettre de motivation au format Nom-Prenom_CV.pdf et Nom‑Prenom_LM.pdf

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |