Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
banniere

Le portail francophone de la géomatique


Toujours pas inscrit ? Mot de passe oublié ?
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

#1 Tue 22 November 2022 21:43

Jérôme Lejot
Membre
Date d'inscription: 19 Jan 2022
Messages: 2

[Stage] Stmorphologie fluviale drone Photogrammetrie / LiDAR (69)

Restitution du fractionnement des méso-habitats des rivières intermittentes par imagerie & LiDAR drone : le cas de l’Albarine
Encadrement : Jérôme Lejot (Université Lyon 2), Hervé Capra (INRAE)
Jerome.Lejot@texte-a-enlever.univ-lyon2.fr
Equipe de recherche UMR 5600 EVS & Riverly – EcoFlows

- Mise en contexte du sujet et enjeux scientifiques :
Le travail proposé dans le cadre de ce stage a pour objectif d’apporter de nouveaux éléments de compréhension sur le fractionnement morphologique d’une rivière intermittente (l’Albarine) à travers l’utilisation d’images acquises à partir d’un drone dédié aux applications photogrammétriques et d’un drone LiDAR. L’objectif est de produire en routine des modèles numériques de terrain (MNT) de la topographie du chenal à sec à l’échelle des méso-habitats (plats, mouilles, radiés) afin d’identifier et de dénombrer les zones de refuge piscicole potentielles (topographie favorable au maintien d’une colonne d’eau) et d’analyser la fracturation spatiale de ces habitats lorsque le système se remplit ou se vidange. Les modèles numériques d’élévation (MNE) également produits par photogrammétrie et LiDAR permettront de restituer la végétation rivulaire présente sur les berges afin de produire des modèles d’ombrage pour spatialiser les secteurs d’abris en lien avec les refuges thermiques. Le but final du projet est de produire des indicateurs morpho-écologiques propres aux systèmes fluviaux intermittents et par extension de fournir de nouveaux outils dans la gestion des phénomènes d’assèchement partiel ou intégral des lits fluviaux.

- Travail à effectuer :
Durant la période du projet, plusieurs livrables seront à produire dans le cadre d’un mémoire de master :
- un état de l’art des questions scientifiques abordées et des techniques utilisées sera à compléter (à partir du travail d’un précédent stage)
- participation à l’organisation des missions de terrain en lien avec les vols drone (à définir selon la date de début de stage).
- Application d’un protocole dédié à l’approche SfM et LiDAR sur 15 km de linéaire du lit de l’Albarine fréquemment à sec. Des campagnes topographiques complémentaires pourront être réalisées.
- Production de MNT et MNE, analyse des résultats pour l’identification des zones refuges.
- Exploitation des relevés de comptage piscicoles à croiser avec les MNT et MNE.
- Création de modèles d’ombrages à croiser avec des données thermiques

- Logiciels utilisés :
Agisoft Metashape, ArcGIS, QGIS, OTB

- Profil recherché :
Ce stage peut être réalisé par un étudiant en 1e de master ayant déjà des connaissances en photogrammétrie et/ou LiDAR ou en 2e année de master (idéalement en géomatique ou en science de l’environnement).

- Structure d’accueil :
Ce stage sera réalisé à l’UMR 5600 EVS CNRS. Le masterant sera localisé sur le site de Bron à l’IRG (Institut de Recherche de Géographie) de l’Université Lumière Lyon 2 sur le campus porte des Alpes. En fonction des besoins, le masterant pourra également travailler à l’INRAE de Villeurbanne.
Une gratification de 5 à 6 mois est associée à ce projet (financement Agence de l’eau / ZABR).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |