Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
banniere

Le portail francophone de la géomatique


Toujours pas inscrit ? Mot de passe oublié ?
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

Pour sécuriser votre compte sur les forums du GeoRezo, nous demandons de changer votre mot de passe.

Vous allez recevoir un message pour effectuer ce changement de mot de passe.

Merci de bien respecter les règles préconisées.

#1 Tue 19 September 2023 08:56

DécryptaGéo
Participant assidu
Date d'inscription: 4 Oct 2008
Messages: 2424

Quelles sont les villes les plus arborées de France ?

Quelles sont les villes les plus arborées de France ?  Nos Villes Vertes livre son nouveau classement !


Rennes le 6 juillet 2023. Pour faire face aux épisodes de chaleur appelés à devenir plus fréquents et plus intenses, la végétation urbaine joue un rôle essentiel. Mais quelles sont les villes qui font la part belle aux arbres pour apporter fraîcheur et bien-être à leurs habitants ? Réponse sur nosvillesvertes.fr, la plateforme de référence permettant d’observer, analyser et comparer la place de la végétation dans toutes les communes françaises.
La plateforme réalisée par Kermap permet de consulter en accès libre l’ensemble de ces informations, en cartes et en chiffres. Actualisée sur la base des dernières photographies aériennes disponibles, Nos Villes Vertes livre un nouveau classement qui met à l’honneur Nice, Aix-en-Provence, Rueil-Malmaison ou Saint-Cloud. À l’inverse, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Boulogne-Billancourt, Kourou ou Levallois-Perret apparaissent les moins bien loties en matière de végétation urbaine.
Nos Villes Vertes illustre le potentiel de l’exploitation massive des données géographiques grâce à l’intelligence artificielle, au service du grand public comme des acteurs des territoires. Forte de ce savoir-faire applicable sur l’ensemble du pays et aujourd’hui industrialisé, Kermap fait partie des premières entreprises à rejoindre le réseau Datalliance, lancé en juin 2023 par l’IGN pour répondre par la donnée aux grands défis de la transition écologique.
Nice, n°1 des grandes métropoles
Avec une couverture arborée (canopée) couvrant 33% de l’espace urbain, Nice s’affiche comme la grande métropole réservant la plus large part de son territoire citadin aux arbres, devant Montpellier et Marseille. La cité azuréenne est également celle qui affiche la surface de canopée par habitant la plus élevée (53 m²) devant Toulouse et Montpellier.
En bas du classement, Bordeaux fait grise mine, dernière en termes de couverture arborée (19%), devant Strasbourg et Lille. S’agissant de la surface de canopée par habitant, Paris (12 m²) et Lyon (20 m²) ferment la marche, avec des scores qui reflètent aussi leur densité de population très élevée.
 
Villes intermédiaires : un podium 100% Sud
Dans la catégorie des 31 villes de 100.000 à 200.000 habitants, Aix-en-Provence s’impose comme la ville la plus arborée en zone urbaine (36%), d’une courte tête devant Nîmes. Toulon complète ce podium méridional que manque de peu Saint-Paul. La cité réunionnaise s’empare néanmoins de la 3e place en termes de surface de canopée par habitant (128 m²), devancée là encore par Nîmes (145 m²) et Aix-en-Provence (132 m²).
Dans le bas du classement, la plus faible couverture arborée est observée à Clermont-Ferrand (16%), derrière Perpignan et Reims. Si l’on s’intéresse à la surface arborée par habitant, c’est à Boulogne-Billancourt qu’elle est la plus modeste, avec 10 m², sensiblement moins que les 29e et 30e, Montreuil (19m²) et Villeurbanne (18 m²).
 
Villes moyennes : Rueil-Malmaison et Montauban s’imposent
La catégorie des communes moyennes (50.000 à 100.000 habitants) voit Rueil-Malmaison s’imposer comme la plus arborée, avec une couverture de 39% de la zone urbaine, juste devant Versailles et Antibes. Au prisme de la surface arborée par habitant, cependant, le podium change complètement : la première place revient à Montauban, avec 189m², devant Fréjus et Quimper.
Du côté des villes moyennes les moins bien loties, on retrouve Cayenne et Dunkerque, à seulement 14% de couverture arborée. En termes de superficie par habitant, toutefois, c’est Levallois-Perret que l’on retrouve en fin de classement, avec seulement 5 m² par habitant.
 
Petites villes : Saint-Cloud et Biscarosse à l’honneur
Dans les communes de 10.000 à 50.000 habitants, la palme de la ville la plus arborée revient à Saint-Cloud, avec 54% de couverture en zone urbaine, devant Orsay et Valbonne. Un classement à nouveau totalement chamboulé lorsque l’on s’intéresse à la superficie arborée par habitant : c’est alors Biscarosse qui s’impose, avec 732 m², devant Porto-Vecchio et La Teste-de-Buch. À noter toutefois que, pour cette commune, la dernière photographie disponible, sur laquelle a été réalisée l’analyse, a été acquise en 2021, avant les incendies qui ont ravagé son territoire l’été dernier.
Enfin, les trois villes les moins bien classées de cette catégorie en termes de couverture arborée sont Kourou (9%), Fos-sur-Mer (10%) et Le Port (11%), sur l’île de La Réunion. Si l’on s’intéresse à la surface de canopée par habitant, c’est un trio francilien qui ferme la marche : Montrouge et Saint-Mandé (8%), ainsi que Charenton-le-Pont (9%).
 
Nos Villes Vertes, la plateforme de référence sur la nature en ville
Des épisodes de chaleur de moins en moins exceptionnels, des villes de plus en plus denses : pour faire face au défi climatique, végétaliser les milieux urbains n’est plus une option. Alors que les villes, petites, moyennes ou grandes, accélèrent sur la végétalisation des espaces urbains, Kermap a souhaité livrer avec Nos Villes Vertes son éclairage sur cette problématique. Le principe : cartographier le patrimoine végétal de chaque commune française et l’analyser, afin de livrer une information homogène et comparable sur l’ensemble du territoire.
Nos Villes Vertes est le fruit du traitement de l’ensemble des photographies aériennes les plus récentes, publiées en open data par l’Institut géographique national (IGN). Kermap s’est appuyé sur ses techniques innovantes d’intelligence artificielle pour pouvoir traiter un tel volume de données en un temps record. Celles-ci sont restituées sous formes de cartes, accompagnées d’indicateurs et de classements, nationaux ou par département. Et mises à disposition en accès libre pour permettre à tous, grand public comme décideurs, d’interpréter facilement cette information sur le patrimoine végétal des villes françaises.
 
La donnée géographique au service de la ville résiliente
Verdir les villes est l’une des pistes les plus accessibles et prometteuses pour améliorer la résilience des milieux urbains. Cela suppose une connaissance exhaustive du patrimoine vert de son territoire, une vision globale dont ne disposent pas les collectivités, notamment dans l’espace privé. C’est cette information stratégique que fournit Nos Villes Vertes. Une illustration de l’ambition fondatrice de Kermap : simplifier l’accès aux informations issues de l’observation de la Terre, pour accompagner les territoires vers un aménagement plus durable et résilient.
Grâce à l’intelligence artificielle, l’exploitation massive des données géographiques ouvre un nouveau champ des possibles pour répondre aux enjeux environnementaux et climatiques des territoires. Kermap a opérationnalisé et industrialisé cette approche pour proposer aux collectivités les services experts qui leur permettent d’aller plus vite encore sur ces sujets : des cartographies haute précision de la végétation, sur lesquelles s’appuient diagnostics et suivi de territoire. Ces outils et indicateurs permettent de spatialiser la présence de la nature et son impact pour livrer des données de pilotage essentielles à l’aménagement urbain.
https://decryptageo.fr/wp-content/uploa … 7/Nice.pngCartographie très haute résolution de la végétation urbaine pour la Ville de Nice – ©Kermap, 2022
 
Depuis sa création en 2017, Kermap accompagne ainsi plusieurs dizaines de collectivités dans ce travail de cartographie, d’analyse et de visualisation : Région Grand-Est, département de la Seine-Saint-Denis, Ville de Nice, Montpellier Métropole, Rennes Métropole, Limoges, Troyes, Sceaux, La Roche-sur-Yon…
Forte de ce savoir-faire applicable sur l’ensemble du pays et au-delà, Kermap fait partie des premières entreprises à rejoindre le réseau Datalliance, lancé en juin 2023 par l’IGN. Une initiative qui vise à faire monter en puissance les synergies public-privé en matière de géodonnées, et dans laquelle s’inscrit pleinement Kermap afin d’accompagner les territoires face aux enjeux environnementaux et climatiques d’aujourd’hui et de demain.
 
À propos de Kermap
Fondée en 2017 et implantée à Rennes, Kermap propose des services de géo-intelligence des territoires à destination des acteurs publics et privés. Son objectif : simplifier l’accès aux données géographiques issues de l’observation de la Terre que la recherche académique sait produire, mais qui restent complexes et coûteuses à valoriser pour les intervenants de terrain. Grâce à son expertise en analyse spatiale et en automatisation du traitement des images par IA, Kermap produit et facilite la visualisation de ces informations à grande échelle pour le suivi territorial et l’aide à la décision, à l’image de ses  solutions Nos Villes Vertes et Nimbo. En seulement cinq ans, l’envergure, l’efficacité et la fiabilité de ses solutions SIG ont déjà convaincu des dizaines d’acteurs dans le domaine de l’urbanisme, l’environnement, et l’agriculture : Ministère de l’Agriculture, collectivités (région Grand-Est, Seine-Saint-Denis, Dordogne, Ville de Nice, Montpellier Méditerranée Métropole, Rennes Métropole…), organismes publics (Eau de Paris, Bureau de recherches géologiques et minières…) ONG (Earthworm Foundation) et clients privés (Nestlé, McCain…) engagés dans des initiatives de transition écologique. Kermap a également intégré en 2022 la première promotion FrenchTech DeepNum20 récompensant les deeptech les plus prometteuses, porteuses de projets de rupture technologique.
Pour en savoir plus :  www.kermap.com
nosvillesvertes.fr
maps.nimbo.earth
 
Contacts presse :
Yann Daoulas – https://www.addtoany.com/add_to/twitter … ot;Twitterhttps://www.addtoany.com/add_to/linkedi … t;LinkedInhttps://www.addtoany.com/add_to/faceboo … t;Facebookhttps://www.addtoany.com/add_to/pintere … ;Pinteresthttps://www.addtoany.com/add_to/viadeo? … uot;Viadeohttps://www.addtoany.com/add_to/copy_li … ;Copy Linkhttps://www.addtoany.com/add_to/google_ …  BookmarksCet article Quelles sont les villes les plus arborées de France ?  Nos Villes Vertes livre son nouveau classement ! est apparu en premier sur DécryptaGéo, l'information géographique.



Lire le communiqué de presse sur DécryptaGéo

________________________________________________________________________________

Une collaboration DécryptaGéo / GeoRezo


[img]http://georezo.net/img/logo/logo_decryptageo.png[/img]  [img]http://georezo.net/img/logo/banniere_georezo.gif[/img]

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB