Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
banniere

Le portail francophone de la géomatique


Toujours pas inscrit ? Mot de passe oublié ?
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

#1 Fri 06 October 2023 07:35

DécryptaGéo
Membre
Date d'inscription: 4 Oct 2008
Messages: 2424

L’IGN publie son atlas des cartes de l’anthropocène

L’IGN publie son atlas des cartes de l’anthropocène 2023 dédié à l’occupation des sols


L’occupation  des  sols,  on  s’en  occupe  ensemble ? 
Face  aux  défis  posés  par  le  changement  climatique,  l’IGN  a  pris l’initiative de publier annuellement l’atlas Cartographier l’anthropocène. Cet ouvrage de référence s’appuie sur la richesse des données de l’IGN et de ses partenaires pour représenter les conséquences de l’empreinte humaine sur le territoire. L’édition  2023  s’arrête  en  particulier  sur  la  question  de  l’occupation des sols. L’IGN, cartographe du service public et opérateur de données de la planification écologique veut illustrer à travers cet atlas sa vocation à délivrer du savoir utile à la décision pour réussir la transition écologique.
https://ign.fr/atlas-ign-des-cartes-de- … ation-sols
Publiée le 4 octobre, l’édition 2023 de l’atlas Cartographier l’anthropocène aborde la question de l’occupation des sols face aux défis climatiques sous trois points de vue : historique, aménagement du territoire (urbanisme) et environnemental. Cet atlas montre donc l’influence des choix politiques de « consommation » et recomposition de l’espace naturel : les choix du passé  et  la  façon  dont  ils  ont  modelé  le  territoire  français  et  les  choix  d’aujourd’hui,  répondant  à  de  nouvelles problématiques.
La carte témoigne de l’histoire
Le point de vue historique livré par l’atlas 2023 permet de prendre du recul et d’examiner les effets qu’ont eus les choix du passé sur l’occupation du sol :  reconquete forestiere, amenagement des cours d’eau intérieurs, remembrement agricole ou encore amenagement urbain. L’atlas 2023 rappelle ainsi à quel point les cartes, véritables états des lieux du territoire, sont un outil puissant d’aide à la décision de la puissance publique, qui doit aujourd’hui mener des opérations d’ampleur pour  adapter  le  territoire  aux  bouleversements  écologiques  actuels.  Il  rappelle  comment  l’IGN,  tout  au  long de son histoire, a mis ses données au service des décideurs publics à travers divers inventaires, bases de données et observatoires dont l’OCS GE, référentiel de l’occupation des sols à grande échelle et dont le but est de calculer l’artificialisation du sol et de la suivre dans le temps.

Focus  –  L’intelligence  artificielle  pour  décrire  l’occupation du sol : grâce au référentiel d’occupation des sols à grande échelle (OCS GE) orchestré par le ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, les collectivités territoriales  peuvent  croiser  les  données  et  définir  une  politique  d’urbanisme.  Elles  peuvent  distinguer  les  zones perméables  des  zones  imperméables,  les  espaces  naturels,  agricoles  et  artificialisés  et  comparer  les  surfaces  dont l’occupation du sol a évolué entre deux dates. Dans le cadre de l’OCS GE, l’IGN travaille avec le Cerema et l’INRAE pour préciser les contours de l’objectif de « zéro artificialisation nette » a l’horizon 2050 tel que défini par la loi et les textes d’application. Pour accélérer la réalisation du référentiel OCS GE, l’IGN a recours à l’intelligence artificielle (IA) pour couvrir la France entière, soit 16 000 milliards de pixels d’orthophotographies à traiter !

Aménager un territoire, une question d’équilibre
Le point de vue aménagement évoque le paysage français, résultat de transformations culturelles et économiques. Il est le reflet des priorités et des intérêts d’époques différentes. Aujourd’hui, il est question de densifier les villes, de reconstruire la ville sur elle-même pour lutter contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols. L’objectif de « zéro artificialisation nette » (ZAN), prévu par la loi Climat et résilience, est un exemple illustratif des opérations d’ampleur que sont susceptibles de mener le gouvernement et les acteurs locaux pour adapter les territoires aux bouleversements écologiques. La ZAN implique de travailler sur les sujets du logement de la population, du développement des bassins d’activités économiques, de réussir un véritable changement des mentalités et des modèles de société. Pour prendre les bonnes décisions sur ces choix délicats et à fort enjeu démocratique, le décideur public a besoin de données solides sur lesquelles s’appuyer et créer un langage commun entre toutes les parties prenantes.

Focus – Le Géoportail de l’urbanisme : depuis 2013, l’IGN et le ministere de la Transition ecologique et de la cohesion des territoires  mettent  en  place  un  portail  pour  rassembler  les  projets  d’amenagement  et  rendre  accessibles  toutes  les donnees d’urbanisme disponibles, telles que les Plans locaux d’urbanisme (PLU) et les anciens Plans d’occupation du sol (POS). Chaque document identifie la possibilite de construire les contraintes et les prescriptions qui s’imposent en matiere d’amenagement, liees par exemple a des problematiques d’inondation, de proximite a une voie ferree ou a un parc naturel regional.

Comment adapter le territoire français au changement climatique ?
Cette  troisième  partie  de  l’atlas  IGN  met  en  lumière  comment  la  connaissance  de  l’occupation  des  sols  permet  de structurer un territoire résilient face aux conséquences des bouleversements climatiques, que ce soit la raréfaction de l’eau douce,  la  sécheresse  et  la  propagation  des  incendies  ou  les  épisodes  d’inondations.  L’un  des  défis  de  la  transition écologique est de créer une projection commune : les cartes et demain les jumeaux numériques peuvent y contribuer.

Focus  –  Le  jumeau numérique : l’IGN prépare une modalisation 3D de l’ensemble du territoire. Cette cartographie en continu  permettra  de  faire  jouer  des  simulations,  utiles  notamment  pour  des  projets  d’aménagement  d’énergies renouvelables ou pour évaluer le niveau ou le débit d’eau en rivière, la croissance des forêts ou la consommation des sols. Le jumeau numérique, porté avec l’INRIA et le Cerema, est encore au stade de pré-projet.

A travers les parties de cet atlas Cartographier l’anthropocène 2023, l’IGN détaille comment l’Institut est investi dans une double dynamique pour bâtir les référentiels souverains de demain : d’une part avec la consolidation de données socles fiables,  indispensables  à  l’enrichissement  des  représentations  thématiques  (ressources  en  eau,  fonte  des  glaciers, évolution des forêts, suivi des haies, recul du trait de côte, etc.) et d’autre part, avec l’intégration de technologies de pointe (données  spatiales,  IA,  jumeaux  numériques)  pour  coconstruire  des  solutions  en  réalité  augmentée  pour  limiter l’étalement urbain, implanter des sources de production, d’énergies renouvelables, etc.
 

Atlas IGN des cartes de l’anthropocène Portail IGN IGN

 
 
À propos de l’IGN
L’Institut  national de l’information géographique et forestière (IGN) est un établissement public placé sous la tutelle des ministères chargés de l’écologie  et  de  la  forêt.  Sa  vocation  est  de  produire  et  diffuser  des  données  (open  data)  et  des représentations (cartes en ligne et papier, géovisualisation) de référence relatives à la connaissance du territoire national et des forêts françaises ainsi que de leur évolution. A travers son école d’ingénieur, ENSG-Géomatique, et à ses équipes de recherche, l’institut cultive un potentiel d’innovation de haut niveau dans de multiples domaines (géodésie, forêt, photogrammétrie, intelligence artificielle, analyse spatiale, visualisation 3D, etc.).
En savoir plus : www.ign.fr
Contacts Presse
Julie Dardelet : servicepresseign@texte-a-enlever.ign.fr – Tél 06 33 85 96 83
Nous suivre : ign.fr – @IGNFrance – Instagram – Facebook IGNFrance
https://www.addtoany.com/add_to/twitter … ot;Twitterhttps://www.addtoany.com/add_to/linkedi … t;LinkedInhttps://www.addtoany.com/add_to/faceboo … t;Facebookhttps://www.addtoany.com/add_to/pintere … ;Pinteresthttps://www.addtoany.com/add_to/viadeo? … uot;Viadeohttps://www.addtoany.com/add_to/copy_li … ;Copy Linkhttps://www.addtoany.com/add_to/google_ …  BookmarksCet article L’IGN publie son atlas des cartes de l’anthropocène 2023 dédié à l’occupation des sols est apparu en premier sur DécryptaGéo, l'information géographique.



Lire le communiqué de presse sur DécryptaGéo

________________________________________________________________________________

Une collaboration DécryptaGéo / GeoRezo


[img]http://georezo.net/img/logo/logo_decryptageo.png[/img]  [img]http://georezo.net/img/logo/banniere_georezo.gif[/img]

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB