Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

#1 lun. 03 décembre 2018 09:18

titi0783
Membre
Date d'inscription: 6 déc. 2007
Messages: 17

[STAGE] Télédétection CDOM - Guyane (973)

Proposition de stage sur le suivi du CDOM dans le réservoir de Petit-
Saut (Guyane) et ses affluents à partir de l’imagerie satellitaire
Sentinel-2 et Landsat


Equipe d’accueil : IRD Guyane (Cayenne)

Localisation : IRD Guyane (Cayenne)

Type et durée : Master II 4 – 6 mois

Profil recherché : Ingénieur (dernière année) ou Master II en télédétection.

Objet : Quantification des sources de carbone (troncs d’arbre émergeants, CDOM) par
télédétection optique à haute et très haute résolution spatiale (Pléiades, Ortho-photos,
Sentinel-2 et Landsat) dans le réservoir de Petit-Saut et ses principaux affluents.

Contexte et description du sujet :
Ce stage s’inscrit dans le projet dédié à la dynamique du carbone (C) dans le réservoir de
Petit-Saut qui débutera en 2019. Les réservoirs en zone tropicale (forêts inondées), tel que
Petit-Saut, sont des sources importantes de gaz à effet de serre (GES).
L’élaboration de mesures de gestion efficaces pour réduire les émissions de GES sur ces
systèmes requière une estimation plus juste des sources de C et une caractérisation plus fine
des mécanismes impliqués dans la production et les émissions de GES. Les émissions de GES
résultent des interactions complexes entre des processus biogéochimiques et hydrologiques
locaux, lesquels peuvent considérablement variés dans l’espace et le temps. Elles sont
notamment dépendantes de la distribution et de la nature de la matière organique au sein
du réservoir.
Afin d’obtenir une estimation plus juste des émissions de C par les réservoirs, il est donc
nécessaire d’intégrer ces variabilités spatiale et temporelle, aussi bien au niveau des sources
de C que dans l’identification des mécanismes biologiques et abiotiques impliqués dans la
transformation en GES. Il conviendra particulièrement d’identifier la contribution des troncs
d’arbres au niveau des zones de forêt ennoyée et des apports allochtones dans les émissions
de GES.
L’amélioration de la qualité et l'accès grandissant aux séries temporelles de données issues
de l'imagerie satellitaire et aéroportée est à même d’apporter une information
suffisamment résolue dans le temps et dans l’espace pour prendre en compte ces
variabilités.
Ce stage a pour double objectifs de tester l’apport (i) de l’imagerie satellitaire (Sentinel-2 :
10m, 1 image tous les 5 jours depuis fin 2015, Landsat-8 : 30 m, 1 image tous les 16 jours
depuis 2013) dans l’estimation des concentrations en matières organiques colorées
(CDOM) ; et (2) de l’imagerie à très haute résolution spatiale (THRS : orthophotos 0.5 m ou
Pléiades 0.7 m) dans la détection semi-automatique des troncs d’arbres émergeants.
Depuis 2015, le pôle AFB/Irstea en hydro-écologie des plans d’eau travaille sur l’exploitation de l’imagerie Sentinel-2 et Landsat pour le suivi des paramètres biogéochimiques des lacs (transparence, concentrations en matières en suspension, chlorophylle-a, matières organiques dissoutes colorées…) (Projet CNES TOSCA TELQUEL 2015-2017, OBS2CO 2018-2020) et dispose de compétences en traitement des images à THRS (classification orientée objet, algorithmes de segmentation) notamment appliquées à des thématiques forestières.
Il s’agira pour le stagiaire :
1) de faire un état de l’art sur le suivi du CDOM par télédétection optique ;
2) de réaliser deux campagnes de mesure des propriétés optiques du réservoir Petit-Saut ;
3) de tester l’algorithmie d’inversion/optimisation identifiée dans la littérature à partir des jeux de données satellitaires et des données optiques in situ ;
4) de développer une méthode orientée-objet pour détecter les troncs d’arbre émergeants à partir des images THRS disponibles sur Petit-Saut;
5) d’analyser le biais induit par le signal des troncs émergeants sur le signal eau satellitaire ;
6) de traiter les séries temporelles SENTINEL-2 et LANDSAT sur le réservoir de Petit-Saut et ses affluents pour l’estimation du CDOM;
7) de quantifier le carbone provenant des troncs d’arbre émergeants.

Données potentiellement utilisables :
- Données images : Sentinel-2, Landsat, MODIS, Orthophotos, Pleiades
- Données externes : BD TOPO IGN

Zone d’étude
- Petit-Saut (Guyane Française)

Outils utilisés :
- Télédétection : SNAP, Sentinel toolbox, GDAL, ecognition, OrpheoToolBox
- SIG : QGIS, ArcGis
- Développement en python
- Bases de données, langage SQL

Indemnité :
550 € mensuels environ

Encadrement :

Thierry Tormos AFB/ Pole hydro-écologie
04.42.66.69.76 thierry.tormos@texte-a-enlever.afbiodiversite.fr

Marjorie Gallay – Office eau Guyane
05.94.30.52.92
marjorie.gallay@texte-a-enlever.office-eauguyane.fr

Fanny Colas Irstea/ Pole hydro-écologie
04.42.66.69.77
fanny.colas@texte-a-enlever.irstea.fr

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |