Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

Si vous lisez ce message, cela signifie que vous etes sur le nouveau serveur de GeoRezo.

Toutefois, suite à la migration, des anomalies voire des regressions existent qui seront corrigées progressivement.

Merci de votre patience.

#1 Tue 12 March 2019 16:03

titi0783
Membre
Date d'inscription: 6 Dec 2007
Messages: 19

[CDD] IR télédétection optique des systèmes aquatiques - (13)

Type de recrutement :

CDD de 10 mois
Début prévu au 1er avril 2019
Niveau recherché : Titulaire d’un diplôme de niveau I (doctorat en télédétection ou diplôme ingénieur),
Rémunération : Entre 2460.16 € et 2952.20 € bruts mensuels

Description du poste

Irstea, Institut national de recherches en sciences et technologies pour l’environnement et l'agriculture, est engagé sur 3 défis sociétaux, la gestion durable des eaux et des territoires, les risques naturels et la qualité environnementale. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il emploie 1600 personnes réparties sur 9 implantations en France.

Au sein du département Eaux, vous serez affecté(e) dans l’équipe FRESHCO de l’UR RECOVER à Aix-en-Provence. Vous intégrerez plus particulièrement l’équipe du pôle R&D ECLA (ECosystèmes LAcustres). Le pôle R&D « ECLA » a plus précisément pour objectif d’identifier dans son domaine de compétence, les besoins scientifiques et techniques pour la gestion des écosystèmes lacustres, de s’emparer des enjeux prioritaires et d’accélérer la production de nouvelles connaissances et leur transfert vers la sphère opérationnelle. Cette activité de transfert opérationnel des productions scientifiques et techniques (formation, ouvrages, applications informatiques, sites de démonstration, expertise…) est une vocation fondamentale du pôle R&D..

L’amélioration de la qualité et l'accès grandissant aux séries temporelles de données issues de l'imagerie satellitaire constituent aujourd’hui un progrès scientifique et technique considérable dans la caractérisation environnementale des milieux naturels (environ une image tous les 2 à 3 jours à 10 m de résolution spatiale). Le pôle a engagé depuis 2016 des activités de R&D (financées par l’AFB et le CNES) afin de traduire ce nouveau type de données en information utilisable (i.e., validée, structurée, accessible et facilitée) auprès des gestionnaires et des scientifiques travaillant sur les écosystèmes lacustres. Il participe activement au Centre d’Expertise Scientifique (CES) du pole THEIA dédié aux « eaux continentales ». Dans ce cadre, vous serez chargé(e) de développer une chaîne de traitement opérationnelle de l’imagerie Sentinel-2, Sentinel-3 et Landsat permettant d’enrichir la caractérisation du compartiment phytoplancton (concentration en chlorophylle-a-Chla, phycocyanine-PC…) des systèmes lacustres. Vous aurez pour objectifs spécifiques (i) d’établir un l’état de l’art dans ce domaine, (ii) de tester et valider la précision et la généricité des algorithmes existants, (iii) de proposer, le cas échéant, des modèles d’inversion bio-optiques adaptées aux eaux continentales, (iv)       de valoriser scientifiquement les travaux de recherche réalisés.
Vous intègrerez l’équipe de développement du CES « eaux continentales » avec qui vous travaillerez en étroite collaboration. Vous participerez également aux campagnes terrain dédiées au suivi des propriétés optiques des systèmes lacustres sur le territoire national


Profil recherché


Titulaire d’un diplôme de niveau I (doctorat en télédétection ou diplôme ingénieur), vous avez des compétences solides en traitement d’images et/ou en transfert radiatif aquatique (hydrosols), vous maitrisez les algorithmes d’inversion (méthodes bio-optiques) pour estimer les paramètres relatifs au compartiment phytoplancton. Une connaissance du fonctionnement écologique des systèmes lacustres et des compétences en programmation en langage python sont un plus.
Vous maîtrisez la rédaction scientifique en anglais (publications internationales) et en français.
Vous avez des qualités de communication, êtes dynamique et rigoureux (se), avez le sens du collectif

Pour plus d'infos sur le profil:

handle_email_tag('thierry.tormos@irstea.fr')

handle_email_tag('nathalie.reynaud@irstea.fr')

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |