Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

#1 Wed 16 September 2020 21:06

Kenoz
Membre
Lieu: Montpellier
Date d'inscription: 24 Oct 2005
Messages: 7

[STAGE] Teledetection et suivi des forets - Montpellier (34)

.: Apports de la télédétection satellitaire (optique et radar) dans le suivi de la sensibilité des forêts à la pression des cervidés :.

Profil recherché :

- Étudiant M2/Ingénieur en géomatique - télédétection

Période du stage : Février / mars 2021 à juillet / août 2021 (6 mois)

Organisme d’accueil : INRAE

- UR EFNO, INRAE, Domaine des Barres, 45290 Nogent-sur-Vernisson
- UMR TETIS, INRAE, Maison de la Télédétection, 500 rue J.F. Breton, 34196 Montpellier Cedex 5

Contexte :

La politique forestière nationale identifie l’équilibre sylvo-cynégétique comme un enjeu majeur de gestion durable des forêts et de la faune sauvage. Les populations d’ongulés sauvages et en particulier celles de deux cervidés (cerf élaphe et chevreuil) atteignent des niveaux qui suscitent l’inquiétude des forestiers en termes d’impacts sur le renouvellement de la forêt. La gestion des populations d’ongulés passe par une concertation entre l’administration et les acteurs de la chasse et de la forêt. L’analyse des prélèvements par la chasse et des méthodes de suivis permettent d’acquérir des éléments sur l’abondance et la dynamique des populations. En revanche, la caractérisation de l’écosystème forestier en termes de sensibilité aux dommages commis par les cervidés reste à ce jour fragmentaire, imprécise, onéreuse et difficilement renouvelable dans le cadre d’un outil pertinent d’aide à la décision. La sensibilité des boisements demeure un indicateur fondamental pour apprécier les risques encourus par les sylviculteurs. En ce sens, l’apport de la télédétection satellitaire ouvre une voie nouvelle d’investigation pour produire des cartographies dynamiques des zones de sensibilité aux dégâts de cervidés.

Objectifs :

Le stage est proposé dans le cadre du projet « Recherche et suivi de l’équilibre entre les ongulés sauvages et les forêts anciennes / milieux ouverts herbacés » (RSEOM) porté par l’Établissement public du Parc national des Cévennes (EP PNC) et le Parc naturel régional (PNR) de l’Aubrac. Ce projet est subventionné par l’Europe et l’État dans le contexte du Programme opérationnel interrégional Massif Central 2014-2020. Structuré autour de 4 axes, le projet RSEOM a pour objectif de développer des outils d’aide à la décision adaptés aux contextes locaux. Le stage s’y inscrit dans le cadre de l’action « Expérimentation de cartographies des peuplements sensibles à l’abroutissement et définition d’indicateurs forestiers par télédétection satellitaire ».

Le/la stagiaire étudiera dans quelle mesure les données satellitaires optiques (Sentinel-2) et SAR (Sentinel-1) pourraient être utilisées en vue :

1) d’identifier des indicateurs forestiers susceptibles de contribuer aux outils d’aide à la décision pour la gestion des populations de cervidés,
2) de produire des cartographies dynamiques de sensibilité des boisements aux dégâts de cervidés.

L’étendue géographique de l’étude couvre le périmètre respectif des deux parcs (≈ 500 000 ha) et la période d’investigation se focalisera sur la plage temporelle 2017-2020. La démarche envisagée s’appuiera sur la méthode de détection et de cartographie des coupes rases par télédétection (K. Ose, M. Deshayes) conçue par l’UMR TETIS et son adaptation en région Centre-Val de Loire dans le cadre du projet ReForest (https://reforest.irstea.fr) par l’unité de recherche EFNO. Elle repose sur le calcul d’indices de végétation à partir d’images Sentinel-2. En complément, sera évalué l’intérêt de coupler des données SAR (Sentinel-1) aux données optiques (Sentinel-2) en vue d’améliorer la qualité des détections et de proposer une classification des changements d’état selon les types d’interventions sylvicoles.

La détection satellitaire de peuplements forestiers pour lesquels des variations de l’activité photosynthétique auront été identifiées devra être mise en relation avec des bases de données « métier » de l’historique des interventions sylvicoles à l’échelle de territoires de références. Des contrôles de terrain permettront d’apprécier la fiabilité et la robustesse des télédétections. Le calcul d’indicateurs de précision établis à partir de la « vérité terrain » permettra d’apprécier la performance de la méthode.

A cet effet, ce stage se déroulera en parallèle de deux autres stages (niveau Bac +4/5 spécialisés dans les domaines de la forêt, de l’environnement ou de l’aménagement du territoire) encadrés par l’EP PNC et le PNR Aubrac. Ces deux stages viendront en appui à la validation de terrain des détections satellitaires et dans la co-construction d’indicateurs forestiers. Une étroite collaboration entre les trois stagiaires est attendue afin de garantir la cohérence des méthodes utilisées, des résultats obtenus et des propositions envisagées.

Ces résultats contribueront à la concertation pour la gestion des populations de cervidés à l’échelle des zones d’étude. L’approche élaborée pourra être utilisée par les encadrants pour la rédaction d’un guide méthodologique.

Missions :

Le/la stagiaire assurera les tâches suivantes :

- analyse bibliographique sur les méthodes de traitement d’images satellitaires en lien avec le calcul d’indices de végétation et les méthodes de classification,
- constitution du jeu d’images satellitaires nécessaire au projet (Sentinel-1, Sentinel-2),
- conception et mise en œuvre d’une méthode d’investigation (traitement d’images satellitaires, croisement des résultats avec des bases de données « métier » construites par les stagiaires de l’EP PNC et du PNR de l’Aubrac à partir des informations communiquées par les gestionnaires forestiers),
- contribution à l’élaboration et l’organisation d’une stratégie de contrôles de terrain,
- contribution à la validation de terrain,
- représentations cartographiques des résultats (cartes de sensibilité),
- proposition d’indicateurs forestiers,
- rédaction d'un rapport de synthèse(mémoire).

Stratégie d’échantillonnage, validation de terrain et définition d’indicateurs forestiers seront menées en étroite concertation et avec la contribution des stagiaires de l’EP PNC et du PNR Aubrac.

Compétences attendues :

- maîtrise des bases de données spatiales et pratique avancée des SIG,
- bonnes bases en traitement d’images satellitaires et analyse spatiale,
- goût pour les travaux à l'interface entre gestion et recherche (rigueur, autonomie, curiosité, motivation, aisance relationnelle),
- aptitude au travail en équipe,
- sens de l’organisation, esprit d’initiative,
- capacités de rédaction, pratique de l’anglais (lecture de publications scientifiques).

Conditions matérielles :

Le stage se déroulera, pour l’essentiel, à Montpellier (Maison de la Télédétection). Une à deux missions longues (plusieurs jours consécutifs) seront à prévoir sur les sites d’étude (Parc national des Cévennes et PNR de l’Aubrac).

- Montant de la gratification mensuelle et déplacements professionnels remboursés par INRAE sur la base des textes en vigueur,
- Bureau, téléphone et ordinateur.

Modalités administratives :

Les candidats adresseront une lettre de motivation et un curriculum vitae, par courriel, aux adresses suivantes : jean-pierre.hamard[at]inrae.fr & kenji.ose[at]inrae.fr

La date limite de réception des candidatures est fixée au 15 novembre 2020.

Des entretiens seront organisés entre le 20 novembre et le 15 décembre 2020.

Pour toutes informations complémentaires s’adresser à :
M. Jean-Pierre HAMARD
INRAE - UR EFNO - Equipe FONA
Domaine des Barres, 45290 Nogent-sur-Vernisson
Tel : 02.38.95.03.36 / 06.30.54.82.24

Références :

  Alarcon, A. (2020) : Détection et quantification des dépérissements de chênes en région Centre-Val de Loire. Rapport de stage cycle ingénieur 2ème année. Ecole nationale des sciences géographiques. 39 p + annexes.
  Algoët, B. (2019) : L’observatoire de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique : un outil au service des acteurs du territoire du Parc national des Cévennes. Revue Forestière Française 71, 4, 531-541.
  Backer (de), T. (2019) : Contribution à la validation d’indicateurs forestiers nécessaires au pilotage de l’équilibre sylvo-cynégétique. Apports de la télédétection satellitaire. Mémoire de stage de S8 dominante foresterie. Bordeaux Sciences Agro. 40 p.
  Ballon, P., Hamard, J.P. (2010) : Effets passés et actuels des populations de cervidés sur les taillis avec réserves, apports de la photo-interprétation. Revue Forestière Française 62, 107-125.
  Ballon, P., Hamard, J.P., Klein, F. (2005) : Importance des dégâts de cervidés en forêt. Principaux acquis et recommandations suite à la mise en place d'un observatoire national. Revue forestière française 57, 399-412.
  Cote, S.D., Rooney, T.P., Tremblay, J.P., Dussault, C. & Waller, D.M. (2004) : Ecological impacts of deer overabundance. Annual Review of Ecology Evolution and Systematics, 35, 113-147.
  Flament, C., Hamard, J.P. (2011) : Observatoire du Donon : Diagnostic de l’impact des cervidés sur l’avenir des peuplements forestiers - Base de travail pour la gestion. Rapport final, 58 p. + annexes.
  Fofana, B. (2019) : Apport de la cartographie des coupes rases par télédétection satellitaire dans la construction d’indicateurs forestiers nécessaires au pilotage de l’équilibre sylvo-cynégétique. Rapport de stage Master 2 Télédétection et Géomatique Appliquées à l’Environnement. Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. 48 p + annexes.
  Divers auteurs (2019) : Dossier la télédétection au service de la gestion forestière. Forêt entreprise, 247, 14-53.
  Gill, R.M.A., Beardall, V. (2001) : The impact of deer on woodlands: the effects of browsing and seed dispersal on vegetation structure and composition. Forestry (Oxf.) 74, 209-218.
  Mårell, A., Hamard, J.P., Lauriston (de), A. (2019) : La gestion adaptative de l’équilibre forêt-gibier : de quoi s’agit-il ? Forêt-entreprise 246, 58-63.
  Ose, K.,Deshayes, M. (2015) : Détection et cartographie des coupes rases par télédétection satellitaire. Guide méthodologique, UMR TETIS, Irstea. 56 p + annexes.
  Reimoser, F.,Gossow, H. (1996) : "Impact of ungulates on forest vegetation and its dependence on the silvicultural system." Forest Ecology and Management 88 (1-2), 107-119.
  Stergar, M., K. Jerina, K. (2017) : "Wildlife and forest management measures significantly impact red deer population density." Sumarski List 141 (3-4), 139-150.
  Xie, G., K. (2018) : Clear-cut processing chain in the context of tropical forest: application, evaluation and perspectives of evolution (radar). Rapport de stage Master 2 IGAST. Université Paris-Est Marne-La-Vallée / Ecole nationale des sciences géographiques. 57 p + annexes.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |