Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
banniere

Le portail francophone de la géomatique


Toujours pas inscrit ? Mot de passe oublié ?
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

#1 Thu 15 October 2020 09:17

RoelandtN
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 11 Mar 2015
Messages: 11

[STAGE] Modelisation numerique des paysages sonores... - Nantes (44)

[STAGE] Modelisation numerique des paysages sonores urbains - Nantes (44)

UMR Acoustique Environnementale (Université Gustave Eiffel – CEREMA) PROPOSITION DE STAGE 2021

Niveau recommandé
Master (M2)

Compétences requises
Acoustique environnementale, urbanisme, géomatique, géographie ;
Connaissance des systèmes d'information géographique (SIG) ;
Bonnes notions en programmation (POSTGIS/H2GIS, JAVA, R) ;

Description
La part des personnes vivant en ville ne cesse d’augmenter et on estime qu’en 2050 près de 66% des 9,5 milliards d’habitants que comptera la planète habiteront la ville. L’environnement sonore y joue un rôle prépondérant pour la santé ou encore la qualité de vie d’un habitant et des liens forts existent entre les ambiances sonores et les affects, les émotions ou encore l'identité liée à des lieux. La loi bruit 1992 puis la directive européenne 2002 ont été des éléments importants de la prise en compte du bruit par les états et les acteurs territoriaux, mais ces approches réglementaires se limitent à des indicateurs simples de l’environnement sonore : niveau sonore moyenné lorsqu’il dépasse un certain seuil, calculé uniquement pour quelques sources considérées comme gênantes ou nuisibles dans le but de les réduire ou de les maîtriser.

Le concept de « paysage sonore » a été introduit, dans les années 70, par Murray Schafer, et connait un certain essor depuis 20 ans dans la communauté de l’acoustique environnementale. Un consensus mène maintenant à le définir comme « l’environnement acoustique tel qu’il est perçu ou expérimenté ou compris par un individu ou un groupe social dans un contexte ». Cette approche reconnaît la complexité à la fois de l’environnement acoustique (l’étude du paysage sonore est toujours multi-sources et intègre les dynamiques temporelles) et de ses modes de perception. Cependant, encore très peu d’outils et de méthodes d’analyse, de description ou de représentation du paysage sonore sont mis en pratique. Cela pourrait pourtant permettre une approche plus globale des environnements sonores, pour tendre vers une prise de décision à la fois plus en amont et plus pertinente lors de l’aménagement ou du réaménagement urbain, associant différents acteurs de la ville : usagers, habitants, concepteurs, aménageurs, décideurs.

L’objectif de ce stage est de se focaliser sur les représentations multi-sources et dynamique des environnements sonores. Cette approche nécessite à la fois d’identifier les sources influentes sur nos perceptions, de modéliser leur localisation et leur activité, mais aussi les caractéristiques de leur émission sonore (spectre, signature temporelle, directivité, etc.). A terme, des questions de recherche pourraient ainsi être explorées par la méthode et les outils proposés, comme l'étude de l’intelligibilité de la voix parlée dans l’espace (i.e. à quels endroits de la ville le dialogue est-il entravé ?) ou encore la distance à laquelle certaines sources sonores (e.g. chants d’oiseaux) peuvent être entendues/détectées par un passant, un riverain.

L’UMRAE et le laboratoire Lab-STICC sont à l’initiative de l’outil NoiseModelling. Il s’agit d’un logiciel open-source conçu pour produire des cartes de bruit environnemental sur de très grandes zones urbaines. A travers le stage, vous contribuerez à cet outil. Il sera le support technique de vos développements méthodologiques.

Les objectifs du stage sont les suivants :
• réaliser une analyse bibliographique concernant la classification des sources d'intérêt, le recensement des spectres sonores de ces sources, etc. *;
• réaliser une étude préliminaire des liens entre indicateurs morphologiques urbains et la présence des sources, de manière à permettre une localisation des sources dans l’espace *;
• implémenter sous le logiciel NoiseModelling des outils pour appliquer la méthode proposée ;
• confronter les résultats de la modélisation à deux bases de données de la présence de sources perçues dans la ville de Nantes et de Paris d’ores-et-déjà disponibles.
* Ces deux premiers objectifs pourront notamment s’appuyer sur les travaux effectués en 2017 par Léo Jacquesson lors d’un stage Master 2 VEU au sein du laboratoire.

La thématique du stage pourra donner lieu à une thèse de doctorat à la rentrée 2021-2022 (sous réserve d’obtention d’un financement).

Lieu du stage

Univ. Eiffel – Nantes (route de Bouaye, CS4, F-44344 Bouguenais Cedex)

Durée du stage (les dates et durée peuvent être adaptées)
Date de début : 01/03/2021
Date de fin : 27/08/2021
Durée : 6 mois

Gratification
Indemnité équivalente à 15% du plafond horaire de la Sécurité Sociale, pour un organisme public
https://www.service-public.fr/simulateu … -stagiaire

Contact
M. Pierre AUMOND
pierre.aumond@texte-a-enlever.univ-eiffel.fr
Tél. +33 2 40 84 59 03

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |