Un service de GéoRezo

Un point sur la mise en oeuvre d’INSPIRE au 30 août : zoom sur les collectivités

Preuve de l’importance prise par l’évaluation de la mise en œuvre d’INSPIRE pour les plateformes régionales et pour les producteurs, malgré ses imperfections rappelées ici, on me demande de plus en plus souvent quand sortira la prochaine afin d’être en mesure de prendre les éventuelles mesures correctrices d’ici-là.

Je réponds :

nous avons réalisé une extraction le 30 août 2015 qui va donner lieu à un billet prochainement (c’est-à-dire, maintenant).

L’extraction pour le rapport français aura lieu le 31 décembre à 24h00, comme chaque année. Nous avons justement diffusé aux parties-prenantes et sur ce blog (le 6 juillet) les éléments d’une extraction intermédiaire au 22 mai.

L’extraction au 30 août apporte principalement le constat de la stabilité du dynamisme des services déconcentrés de l’État (DDT, DREAL et DRAAF) et d’un regain de celui des collectivités territoriales.

Il m’a semblé utile de prendre, pour une fois, le temps d’examiner plus en détail la situation des collectivités territoriales, notamment de rang communal. Comme dans ce billet de juillet, l’accent est mis sur les données téléchargeables. Toutefois, l’amélioration du taux NSi2, qui représente les données à la fois consultables et téléchargeables, est une bonne nouvelle et ç’aurait été dommage de la passer sous silence.

1. Les Conseils régionaux
Dix-neuf Conseils régionaux sont présents sur le Géocatalogue, avec 467 métadonnées, contre onze (et 263 métadonnées) il y a un an. L’accroissement est de 78 %. Ces trois derniers mois, ce sont l’Alsace et la Basse-Normandie qui ont porté leur effort sur la publication des données et rejoignent le groupe de tête.

Désormais, six diffusent donc plus de 30 fiches : Basse-Normandie, Aquitaine, Bretagne, Alsace, Nord-Pas-de-Calais, Provence-Alpes-Côte d’Azur. Sept autres diffusent entre 10 et 30 métadonnées.
Ces deux groupes sont en croissance depuis mai, ce qui confirme le début d’engagement esquissé alors.

61% de ces séries de données, soit 285,  sont ainsi rendues  librement téléchargeables et réutilisables.
A eux seuls, les Conseils régionaux de Bretagne, d’Aquitaine, de Basse-Normandie, du Nord-Pas-de-Calais et d’Alsace en diffusent 80 %.

2. Les Conseils départementaux
Quarante-sept Conseils départementaux publient 633 métadonnées contre vingt-six (et 153 métadonnées) il y a un an. Huit diffusent 20 fiches ou plus (contre deux) : Pyrénées-Atlantique, Calvados, Manche, Bas-Rhin, Orne, Finistère, Ille-et-Vilaine et Nord. Ce nombre en croissance faible depuis mai masque les dynamiques locales fortes puisque le nombre de métadonnées double pour les quatre premiers cités. A noter le tir groupé des trois départements de Basse-Normandie qui ont la plus forte progression de métadonnées : il n’y a aucun doute qu’il faut y voir l’action de la plateforme Géonormandie.

Seules 35 % de ces données sont téléchargeables, soit 200 données librement téléchargeables et réutilisables. Huit Conseils départementaux (+3, cf. Géonormandie) rendent désormais téléchargeables 10 séries de données ou plus : Finistère, Ille-et-Vilaine, Bas-Rhin, Calvados, Manche, Orne, Alpes de Haute-Provence et Côtes-d’Armor.

3. Le niveau communal

L’augmentation continue du nombre de collectivités communales, de leurs groupements et de leurs établissements publics nous a conduit à revoir notre typologie en nous concentrant sur les deux premiers types.

Sur le Géocatalogue, il y a ainsi :
neuf métropoles ou communautés urbaines : cinq diffusent la quasi-totalité des métadonnées comptées : Caen Métropole, Bordeaux Métropole, CU Creusot Montceau, Rennes Métropole et Montpellier Méditerranée Métropole. Les deux métropoles de Caen et Montpellier diffusent la quasi-totalité des données téléchargeables.

vingt-sept communautés d’agglomérations : trois publient plus de dix métadonnées : Clermont-Communauté, Communauté d’agglomération Limoges Métropole, Lorient Agglomération. Seule la Communauté d’agglomération Limoges Métropole diffuse plus de dix données téléchargeables.

trente-neuf communautés de communes : on peut citer celles qui diffusent plus de dix données téléchargeables : CC de la Côte d’Emeraude, de la presqu’île du Rhuys, de Paimpol-Goëlo et de Bretagne romantique.

trente-six communes : seules les villes de Dijon et de Montpellier publient plus de dix métadonnées (53 chacune). Seule la ville de Montpellier en rend plus de dix téléchargeables.

huit pays.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , ,

Laisser une réponse