Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
banniere

Le portail francophone de la géomatique


Toujours pas inscrit ? Mot de passe oublié ?
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

#1 Tue 04 April 2017 15:17

KevinJ
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 4 Apr 2017
Messages: 8

Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour à tous !

Je me présente, jeune étudiant en licence qui commence à bosser sur quelques projets d'étude universitaires, je m'intéresse depuis peu aux techniques GPS. De part mes quelques lectures, j'en suis arrivé à une définition des systèmes courants et de leurs réalisations, notamment le RGF93.

Souhaitant m'initier au positionnement GPS, je me lance dans un premier exercice de simulation de lever en RTK, comprenant entre autres le calcul d'une station de base de position inconnue. Je souhaite obtenir des résultats centimétriques dans le système français, pour cela je me lance donc dans un calcul PPP sur mon point de référence. J'ai utilisé le logiciel de calcul en ligne du RGP, mais étant curieux je me suis essayé à un calcul via RTKLib -j'ai téléchargé fichiers d'antenne, fichiers de navigation, orbites/horloges- mais ô surprise, si mon calcul en sortie a bien une dispersion centimétrique, je suis décalé de plusieurs dizaines de centimètres de ma solution. Je fais un test en téléchargeant les fichiers d'une station permanente du RGP : même résultat. Effectivement, dans mon calcul sur RTKLib, je suis en WGS84.

Ma question est la suivante : comment puis-je passer de mon point en WGS84 vers un point dans le RGF93 ? J'ai commencé à faire des tours entre différents sites, avec des réponses successives allant du "WGS84 = RGF93" à "la tectonique des plaques décale le RGF93", et je ne sais pas trop à quel saint me vouer... D'autant plus que cela ne m'aide pas d'avantage à effectuer ma correction hélàs.

Je me permets donc de poster sur ce forum pour en savoir plus : quel serait le workflow à suivre pour obtenir un point dans le RGF93 ?
De manière plus générale par la suite pour un relevé en RTK, dois-je transformer ma référence en RGF93 et faire le calcul différentiel ensuite, ou bien faire le calcul différentiel puis transformer tous mes points ?

Merci d'avance à quiconque pourra m'apporter un peu d'aide !

Hors ligne

 

#2 Tue 04 April 2017 15:34

rahzannadjaouh
Membre
Date d'inscription: 12 Dec 2007
Messages: 18

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour,

A mon sens, je ferais tous mes relevés en WGS84 (mesures angulaire: latitude, longitude) qui est le système des GPS. Puis je reprojeterai mes points vers les coordonnées UTM ou RGF93 (systèmes géocentrique cartésiens).

Essaie de charger tous tes points dans QGIS puis d'effectuer la projection de ces points vers RGF93 (enregistrer-sous une nouvelle couche).

QGIS normalement s'occupe d'appliquer les paramètres de la transformation où il faut quand il le faut.

Tu peux aussi comparer les résultats en appliquant la méthode avec différents logiciels.

Dernière modification par rahzannadjaouh (Tue 04 April 2017 16:15)

Hors ligne

 

#3 Tue 04 April 2017 15:41

Pascal Boulerie
Membre
Lieu: France
Date d'inscription: 12 Sep 2005
Messages: 2733
Site web

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Peut-être de la documentation sur le site Géodésie IGN ?
http://geodesie.ign.fr/index.php?page=documentation


« L'État est désormais quasi déliquescent. » (José Cohen-Aknine, ingénieur X-Ponts, IGPEF, dans Déliquescence et renaissance de l'État.)

Hors ligne

 

#4 Tue 04 April 2017 16:32

KevinJ
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 4 Apr 2017
Messages: 8

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour,
Merci à tous les deux pour vos réponses rapides.

Je ne savais pas que QGIS pouvait effectuer ce genre de changement, la précision peut elle être centimétrique avec un changement sous QGIS ?

rahzannadjaouh a écrit:

Tu peux aussi comparer les résultats en appliquant la méthode avec différents logiciels.


Avez-vous  d'autres références de logiciels ? (hors ArcGIS)

Pascal Boulerie a écrit:

Peut-être de la documentation sur le site Géodésie IGN ?
http://geodesie.ign.fr/index.php?page=documentation


Merci, je vais consulter cela. J'ai eu l'occasion de lire précédemment le document sur les transformations entre système géodésiques, mais il me semble que Circé ne permettait pas de faire le passage WGS84 > NTF > RGF93, du moins avec des perte de l'ordre de quelques centimètres.

Hors ligne

 

#5 Tue 04 April 2017 20:54

fbecir
Membre
Lieu: Saint-Mandé
Date d'inscription: 16 Sep 2008
Messages: 467

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonsoir

Le RGF93 est une réalisation plus précise du WGS84 à l'échelle Française. Pour toutes les questions sur les calculs, le plus simple est de les poser directement à l'IGN (http://geodesie.ign.fr/index.php?page=contact). Vous semblez avoir déjà bien étudié le sujet, donc je pense que vous pourrez poser les questions pertinentes.

Cordialement

Hors ligne

 

#6 Wed 05 April 2017 10:04

tevrard
Membre
Date d'inscription: 23 May 2016
Messages: 313

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

KevinJ a écrit:

Circé ne permettait pas de faire le passage WGS84 > NTF > RGF93, du moins avec des perte de l'ordre de quelques centimètres.


Je ne comprends pas ce qui te dérange... et ces pertes... Circé c'est juste des maths, appliquer une formule bête et méchante

Dernière modification par tevrard (Wed 05 April 2017 10:05)

Hors ligne

 

#7 Wed 05 April 2017 14:13

olivier.eckmann
Membre
Date d'inscription: 14 Dec 2007
Messages: 313

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour,

un site de transformation de coordonnées http://geofree.fr/gf/coordinateconv.asp

Olivier

Hors ligne

 

#8 Fri 07 April 2017 10:21

KevinJ
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 4 Apr 2017
Messages: 8

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour,

@fbecir, @olivier.eckmann : Merci vos liens, je vais les consulter.

tevrard a écrit:

Je ne comprends pas ce qui te dérange... et ces pertes... Circé c'est juste des maths, appliquer une formule bête et méchante


Mon problème est le suivant : je lance un calcul PPP sur RTKLib, en suivant les conseils et reprenant les indications d'un cours de l'ENSG que j'ai pu gratter auprès d'un camarade. Pour vérifier les résultats, j'effectue un calcul sur une station permanente de l'IGN, je compare à un calcul PPP du service en ligne et mon point se retrouve à plus d'une trentaine de centimètres du calcul. Bien au delà de la précision attendue, et de la précision donnée en sortie.

En faisant quelques recherches, je tombe sur un PDF de l'IGN expliquant le passage WGS84 > NTF > RGF93, en testant sur Circé le message annonçant la précision me dit : "La précision de la transformation est : de 2 à 5m en plani et aucune information en alti". C'est ce que je qualifie de "pertes", d'autant plus qu'après un test je ne tombe toujours pas sur mes coordonnées attendues.

Hors ligne

 

#9 Fri 07 April 2017 10:33

n314
Membre
Date d'inscription: 6 Sep 2005
Messages: 654

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

KevinJ a écrit:

En faisant quelques recherches, je tombe sur un PDF de l'IGN expliquant le passage WGS84 > NTF > RGF93, en testant sur Circé le message annonçant la précision me dit : "La précision de la transformation est : de 2 à 5m en plani et aucune information en alti". C'est ce que je qualifie de "pertes", d'autant plus qu'après un test je ne tombe toujours pas sur mes coordonnées attendues.


Il n'y a pas de sens à passer par la NTF...
WGS84 est équivalent (au pouillième près, en utilisation courante) à RGF93, ce qu'exprime le paramètre TOWGS84 du prj associé à RGF93 (http://spatialreference.org/ref/epsg/4171/html/).

Hors ligne

 

#10 Fri 07 April 2017 11:33

KevinJ
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 4 Apr 2017
Messages: 8

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour,

Est-ce que vous pouvez définir pouièmes ? Car je suis tombé sur plusieurs documents arguant qu'il y avait tout de même un écart conséquent si je cherche à faire du positionnement centimétrique.

Exemple : http://bazar.perso.free.fr/Files/Other/ … _CERTU.pdf
Le système américain WGS84 est le système de référence du GPS. [...]
Il est totalement cohérent avec les trois systèmes RGF93, ETRS et ITRS, mais avec une précision métrique.


Je cite ensuite ce document de l'IGN http://education.ign.fr/sites/all/files … stemes.pdf
Qui cite dans les caractéristiques du WGS84 "Exactitude de l'ordre du mètre", ce qui le rend (si je comprends bien) comme un système précis mais flottant par rapport au RGF93 qui estm ieux "ancré".

Je passe probablement à côté de quelque chose, mais je ne comprends pas comme un système "au mètre près" peut être considéré comme identique à un système de bien plus grande précision.

Hors ligne

 

#11 Fri 07 April 2017 12:54

Yves Egels
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 29 Sep 2011
Messages: 218

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Je pense que le terme "précision" sème la confusion dans cette discussion. Un système de référence (un point origine et trois axes orthonormés) ne possède pas en soi de précision, c'est un objet mathématique. Pour pouvoir s'en servir, il faut le matérialiser. Autrefois c'étaient des bornes de granit, qui elles avaient une certaine précision. Aujourd'hui, c'est l'ensemble des coordonnées de stations et de satellites qui le fixent. Malheureusement, la terre n'est pas un solide indéformable. WGS84 est une référence moyenne, valable sur l'ensemble de la terre. Les stations y ont des vitesses assez élevées pour certaines d'entre elles (dans le Pacifique, par exemple) et variables dans le temps (séïsmes, dérive des continents), ce qui n'est pas très pratique. Cela n'empêche pas qu'on puisse faire dans ce système des mesures GPS de grande précision (centimétriques par exemple). Simplement, l'année d'après, les coordonnées auront changé. Quand on faisait (dans mon jeune age) de l'astronomie de précision, on tenait compte également du mouvement propre des étoiles.
Comme les européens ont la chance d'être sur une plaque relativement plus rigide que le globe entier (les Italiens ou les grecs ne sont peut-être pas tout à fait d'accord là dessus) ils ont choisi un système de référence matérialisé par des stations situées sur leur territoire. Les vitesse y sont nettement plus faibles (mais non nulles, d'où les réactualisation régulière de l'ETRS), les écarts de ce système avec wgs84 sont de l'ordre du mètre.
Mais de toute façon, la précision que recherchent les topographes sont presque toujours des précisions sur les mesures relatives (des bases) ou part rapport au système de référence, ce qui revient au même (puisque le système de référence est matérialisé par des stations). Quelque soit le système, la précision est celle des mesures (et bien souvent, surtout de la verticalité de la canne porte antenne...)

Dernière modification par Yves Egels (Fri 07 April 2017 12:56)


Ingénieur géographe
École nationale des sciences géographiques
Société française de photogrammétrie et télédétection

Hors ligne

 

#12 Fri 07 April 2017 13:43

KevinJ
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 4 Apr 2017
Messages: 8

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour,
Merci pour cette réponse détaillée.

Yves Egels a écrit:

Mais de toute façon, la précision que recherchent les topographes sont presque toujours des précisions sur les mesures relatives (des bases) ou part rapport au système de référence, ce qui revient au même (puisque le système de référence est matérialisé par des stations). Quelque soit le système, la précision est celle des mesures (et bien souvent, surtout de la verticalité de la canne porte antenne...)


Justement, je cherche à faire l'absolu, pour pouvoir comparer dans le temps des points pour un projet d'étude, et faire des comparaisons avec des points existants qui sont dans le RGF93 (Lambert-93). Je cherche le workflow optimal pour passer de mes mesures GPS sous RTKLib à des coordonnées RGF93-Lambert 93.

Edit : Je viens de lancer des calculs avec QGIS et le site proposé, je suis toujours aussi loin de ma station, je ne vois vraiment pas ce que j'oublie dans mon traitement. hmm

Dernière modification par KevinJ (Fri 07 April 2017 14:05)

Hors ligne

 

#13 Fri 07 April 2017 14:41

Yves Egels
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 29 Sep 2011
Messages: 218

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Faire des comparaisons avec des points existants, ce n'est pas faire du relatif, avec les stations du RGP par exemple ? Si vous gardez le même système de référence au cours du temps, peu importe le système. Ne mélangez pas RGF93 et Lambert93, ça n'a rien à voir. L'un est un système de référence spatial, l'autre un moyen d'en déduire des coordonnées planes. Pour ce qui est du passage WGS84 -> ETRSXX, ce que j'ai trouvé de mieux : https://en.wikipedia.org/wiki/European_ … ystem_1989 qui renvoie sur http://etrs89.ensg.ign.fr/ où vous pourrez charger les fichiers de stations européennes à la date choisie, que vous pourrez mettre en référence dans RTKLIB (enfin, je suppose, je ne l'ai jamais fait...). Tenez moi au courant si ça marche, ça pourra me servir!

Dernière modification par Yves Egels (Fri 07 April 2017 14:42)


Ingénieur géographe
École nationale des sciences géographiques
Société française de photogrammétrie et télédétection

Hors ligne

 

#14 Fri 07 April 2017 14:59

KevinJ
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 4 Apr 2017
Messages: 8

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Merci pour cette réponse détaillée.

Non je ne cherche pas à faire du relatif, mon but à terme est de faire du positionnement absolu en PPP, et je me suis lancé dans un calcul sur une station de référence pour vérifier les résultats. Après conversions sur différents logiciels, j'ai toujours un écart important de plusieurs dizaines de centimètres, me faisant craindre une erreur de mon calcul (quand bien même je suis à la lettre les différents tutoriels/cours).

Je vais tenter cette option, merci.

Hors ligne

 

#15 Sat 08 April 2017 18:50

AlainHarmel
Membre
Lieu: Nogent sur Marne
Date d'inscription: 8 Apr 2017
Messages: 2
Site web

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

L'écart que  vous êtes en droit d'attendre (aujourd'hui) entre votre solution PPP basée sur les orbites des satellites exprimées dans l'ITRS du jour (2017.266) et le RGF93 (qui correspond à l'ITRS à l'époque 1989.0)   est de 47 cm vers l'Est et 53 cm vers le Nord à Paris. A titre indicatif, pour Marseille, ça donnerait 53 cm et 52 cm respectivement. La position PPP ITRS 2017.266 étant au Nord-Est de celle du RGF93; et oui, l'Europe fait du 2/3 cm par an vers le NE!

Bien sûr, si vous désirez plus d'explications, je me ferais un plaisir de tenter de vous les fournir sur ce forum...

Hors ligne

 

#16 Mon 10 April 2017 10:22

KevinJ
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 4 Apr 2017
Messages: 8

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour,

Oui, c'est ce genre d'écart que j'obtiens, vous avez parfaitement raison !
Si ce n'est pas abuser de votre temps, j'aimerais en savoir plus ; à la fois sur les causes de cet écart (manifestement je n'ai pas encore intégré les subtilités des différents systèmes et projections !) et éventuellement sur la meilleure façon de le corriger

Merci à vous

Hors ligne

 

#17 Mon 10 April 2017 14:01

tevrard
Membre
Date d'inscription: 23 May 2016
Messages: 313

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Pour faire simple :

La Terre, objet sur lequel tu travailles, n'est rien d'autre qu'une grosse patate (qu'on appelle géoïde).


Le problème avec ça, c'est que tu ne peux pas faire de calculs dessus.
Donc tu vas l'assimiler à un objet mathématique (plan, sphère, ellipsoïde, cône) pour pouvoir faire des calculs.
Le but du jeu de faire concorder les deux le plus précisément possible, mais tu auras toujours une certaine imprécision par rapport aux mesures que tu effectues sur ta patate.

La projection WGS84 se base sur un ellipsoïde qui a très peu d'écart avec le géoïde terrestre. Il est plutôt bon sur l'ensemble du globe.
Le cône utilisé pour Le Lambert 93 s'ajutre très bien sur la France Métropolitaine (bien mieux que l'ellipsoide général du WGS84) mais autant te dire que si tu l'utilises en Australie... tu risques d'avoir des problèmes.

l faut aussi que tu assimiles la notion de "projection conforme"

(j'essairai de taper la suite plus tard

Hors ligne

 

#18 Mon 10 April 2017 15:39

Yves Egels
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 29 Sep 2011
Messages: 218

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Attention à ne pas tout mélanger ... (ce qui rend la question des systèmes de référence de plus en plus incompréhensible).
Je ne doute pas que Alain Harmel fournira des précisions et explications bien plus lumineuses que les miennes...

Le GPS fonctionne dans un système de coordonnées orthonormé, ayant pour origine le centre de gravité de la planète, l'axe des Z étant l'axe des pôles, et l'axe des X dans le plan du méridien international. Pas d'ellipsoïde, de géoïde, et encore moins de projection, conforme ou pas. D'ailleurs, lorsque l'on fait des calculs GPS, les résultats primaires sont dans ce système.

Ce système orthonormé est "fixe par rapport aux étoiles" (repère galiléen). Comme la terre se déforme de façon continue, le centre de la terre, l' axe des pôles, le méridien international sont mobiles (et d'ailleurs non directement accessibles, surtout le centre de la terre!). Et en plus, elle tourne! et pas à vitesse constante. On a donc décidé par convention que le système utilisé est celui calculé à une date donnée. Les données de trajectographie (radiodiffusées ou précises) sont fournies dans ce système, de même que les points calculés.

Pour atténuer les effets de la déformation de la terre, on peut être amené à exprimer les résultats dans un système orthonormé local, choisi de façon à être le plus fixe possible sur une zone choisie, par exemple l'Europe qui forme (tout au moins dans sa partie centrale) une plaque relativement rigide.On passe du système général au repère particulier par une simple similitude 3D, dont les éléments sont déduits des observations GPS scientifiques (ITRF). Cela est spécialement utile lorsqu'il s'agit de déceler des mouvements de stations (en géophysique notamment) ou l'on s'affranchit ainsi du déplacement de la plaque continentale.

Bien entendu, dans ce système mathématiquement défini, mais peu intuitif a priori, pas de longitude, latitude, altitude, nord, distance à la surface de la terre etc. Par exemple en France, 1° de latitude fait 111km, mais 1° de longitude fait environ 78km. Pas terrible pour faire de la carto!
Pour aller vers l'utilisateur, on va modéliser la surface terrestre (ou plutôt une isosurface du champ de pesanteur) par un ellipsoïde de révolution. On peut en prendre un qui colle au mieux sur l'ensemble du globe, ou en prendre un qui colle au mieux sur une petite zone (la France par exemple), mais moins bien ailleurs. Ce qui explique qu'il y en ait tant. On pourra en tirer longitude latitude (rappelons que ce sont théoriquement les angles de la verticale physique, que l'on assimile souvent à tort à la normale à l'ellipsoïde).

On n'a pas encore d'altitude, mais la distance à l'ellipsoïde. Pour obtenir l'altitude, il faut ajouter la distance de la surface de référence gravimétrique à l'ellipsoïde qui n'en est qu'une approximation globale.

Et pour pouvoir mettre ça sur le papier de cartographe, il va falloir l'aplatir, c'est à dire transformer longitude-latitude en coordonnées planes pratiques, notamment en permettant de faire des mesures d'angles et de distances.  C'est le rôle de la projection. Il y en a des centaines... (UTM, Lambert XX, plate-carrée,) par application d'une formule mathématique de caractéristiques adaptée aux contraintes locales (surtout forme et extension du territoire, déformations acceptables) passant de longitude/latitude à E/N du cartographe ...

Pour résumer, GPS donne des coordonnées XYZ dans le système de référence du GPS (c'est cela le résultat effectif du positionnement GPS), on les transforme en coordonnées géographiques en connaissant les caractéristiques de l'ellipsoïde ( axe, aplatissement, position et orientation dans le système de référence) et en altitude grâce au modèle de géoïde, et on passe aux coordonnées planes par une formule mathématique de coefficients définis par la réglementation local.

Dernière modification par Yves Egels (Mon 10 April 2017 15:43)


Ingénieur géographe
École nationale des sciences géographiques
Société française de photogrammétrie et télédétection

Hors ligne

 

#19 Wed 12 April 2017 18:55

AlainHarmel
Membre
Lieu: Nogent sur Marne
Date d'inscription: 8 Apr 2017
Messages: 2
Site web

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Revenons au trièdre orthonormé évoqué par Yves Egels. En fait, deux types sont en jeu pour nous. Le premier est un système inertiel, « fixe par rapport aux étoiles », particulièrement adapté à la caractérisation des orbites des satellites (ou éphémérides, ie coordonnées en fonction du temps) ; on parle de système céleste (CRS) .
Le second, qui nous intéresse plus directement, est défini comme « fixe par  rapport à la croûte terrestre » ; il est dénommé système terrestre (TRS). Le passage de l’un à l’autre de ses systèmes s’effectue via la connaissance des « paramètres de rotation de la Terre » - dont le principal est l’heure sidérale du méridien international, soit l’angle entre les axes des X respectifs.

Le problème, avec la croûte terrestre, c’est qu’elle se déforme, soit de manière périodique à plus ou moins court terme (marées terrestres par exemple), soit selon des mouvements séculaires dus à la tectonique des plaques. Ces mouvements tectoniques sont considérés avec une bonne approximation comme linéaires par rapport au temps (hors tremblement de terre!).
Ainsi, pour caractériser une position à la surface de la Terre, il est nécessaire d’exprimer 6 valeurs numériques : 3 de position à une époque donnée et 3 de vitesse – soit X, Y, Z à t0 et dX/dt, dY/dt, dZ/dt.
Nous avons actuellement accès assez facilement (GPS…) aux coordonnées X, Y, Z, mais quant aux vitesses, de l’ordre de quelques centimètres par an, il faut plusieurs années pour les déterminer en un point. Notez que beaucoup de stations de géodésie spatiale sont en service depuis plus de 20 ans.

Mais, bien sûr, une question se pose tout de suite : par rapport à quoi de fixe s’expriment ces vitesses ?
C’est une question de convention. On pourrait imaginer notre repère OXYZ lié à la plaque Eurasienne ou encore à la plaque Nord-américaine, mais les scientifiques ont préféré s’abstenir de toute appréciation géopolitique. Ils ont ainsi convenu d’un système qui annule la somme de toutes les rotations des différentes plaques (« no net rotation »). Ce système conventionnel a pour désignation l’ITRS (International Terrestrial Reference system), et on verra plus loin que le WGS84 lui est compatible – du moins à plusieurs niveaux d’exactitude).

Remarquons tout de suite que ce terme de système n’a pas de réalité opérationnelle. C’est un ensemble de règles, de conventions et d’algorithmes qui ne donnent nullement accès à une information réelle de positionnement. Pour ceci, il est nécessaire d’en avoir une « réalisation », c’est à dire un ensemble de points physiques associés à des valeurs numériques de coordonnées. On parle  alors de « frame » en anglais (souvent traduit en français par « repère »). Pour l’ITRS, on a ainsi un certain nombre de réalisations successives comportant un millésime correspondant à la date jusqu’à laquelle les observations de géodésie spatiale ont été prises en compte (n’oubliez pas les vitesses!).
La dernière réalisation de l’ITRS est ainsi l’ITRF2014 (International Terrestrial Reference Frame 2014) faisant suite à lITRF2008.
Bien que calculées dans un CRS, les éphémérides précises des satellites GNSS telles que diffusées (au format sp3) sont aujourd’hui relatives à l’ITRF2014  (et veuillez bien noter au passage que les dits satellites ne sont aucunement liés à une quelconque plaque tectonique!). C’est pourquoi une solution PPP de base fournit des coordonnées X, Y, Z  en ITRF2014 à la date d’observation (évidemment sans vitesse pour un point réputé fixe).

Qu’en est-il maintenant de la pratique du géomètre, topographe, cartographe, acteur SIG et autres professionnels et même amateurs? Et bien, ça ne leur dit rien, mais rien de travailler avec des jeux de 6 coordonnées ou d’opérer avec des plans qu’il faudrait modifier au moins tous les ans… Surtout que par le passé, on n’en parlait pas de ces bizarreries tectoniques.
Bref, le besoin reste ancré d’avoir un référentiel solide et quelque peu fixe, comme c’était le cas aux temps pré-spatiaux, à l’époque des triangulations nationales.

En conséquence, sous la houlette de l’Association Internationale de Géodésie (AIG), les scientifiques associés aux agences nationales, ont élaboré des systèmes de référence tentant de répondre à ce besoin. Pour l’ Europe, il a été décidé, en suivant la sous commission EUREF de l’AIG, d’adopter un système co-mobile avec la plaque eurasiatique issu de l’ITRS à la date 1989.0 : c’est l’ETRS89 (European Terrestrial Reference System 1989). A noter que les Américains (du Nord) avaient, eux, choisi en 1986 le North American Datum 1983 (NAD83) basé sur le WGS84 un peu flou de l’époque (basé sur les satellites TRANSIT).
En 1993, la France a défini le RGF93 au travers des observations de 23 stations GPS (dont 3 VLBI), fournissant une première réalisation nationale de l’ETRS89. Pour l’expression des coordonnées géographiques, on y a associé l’ellipsoïde GRS80, et pour les coordonnées planes la projection Lambert93.
Actuellement, le RGF93 est plutôt considéré comme la restriction au territoire métropolitain du système ETRS89 ; sa réalisation étant implicitement fournie par les coordonnées du réseau GNSS permanent (RGP).

Quelques mots maintenant du WGS84. Sa définition est très proche de celle de l’ITRS. Sa réalisation correspond aux coordonnées des satellites GPS issues des éphémérides radiodiffusées (celles élaborées par le  secteur de contrôle et transmise par le satellite). L’exactitude y est d’ordre métrique. Il en existe tout de même des réalisations plus précises et exactes, mais la dénomination (wgs84) en est complétée. Ainsi, la dernière en date, à ma connaissance, est le WGS84(G1762) qui est compatible avec l’ITRF2008 (époque 2005.0). G1762 correspond au numéro de la semaine GPS du mercredi 16 octobre 2013.

Cependant, dans le monde des SIG, le WGS84 est compris comme la référence des références (le pivot de toute transformation de coordonnées). C’est ainsi qu’il est plutôt d’usage de l’assimiler localement au référentiel géocentrique le plus élaboré (NAD83 pour les USA, ETRS89 pour l’Europe et donc RGF93 pour la France).

Ce post et déjà un peu long…
Je le compléterai si vous avez d’autres questions, j’imagine en rapport avec les transformations…
Ça n’est pas trivial et c’est une raison pour que le métier de géodésien soit un métier à part entière.

Alain Harmel
CNFGG

Hors ligne

 

#20 Wed 26 April 2017 09:23

KevinJ
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 4 Apr 2017
Messages: 8

Re: Questions de débutant sur le GPS et le RGF93

Bonjour à tous.

Avant tout, je m'excuse du délais de réponse (quelques indisponibilités), et je tiens à remercier les participants pour toutes les réponses données, de grande qualité, et qui forment désormais presque un cours à part entière.

Vous mettez le doigt sur ce qui m'a échappé : les époques des référentiels. Je situe un peu mieux d'où viennent mes écarts, et la raison derrière ces différents systèmes de référence.
Si je suis bien, si je lance ma campagne d'acquisition aujourd'hui, je dois donc transférer depuis le WGS84/ITRS2008 (à l'époque 2005 ?) vers l'ITRS à la date 1989.0 (pour obtenir de l'ETRS, et donc du RGF) ?


En espérant ne pas abuser de votre bienveillance.

Dernière modification par KevinJ (Wed 26 April 2017 09:25)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |