Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
banniere

Le portail francophone de la géomatique


Toujours pas inscrit ? Mot de passe oublié ?
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

Printemps des cartes 2024

#1 Wed 28 March 2018 10:26

TBiscuite
Juste Inscrit !
Date d'inscription: 2 Mar 2018
Messages: 7

Classification supervisée : calibration et validation

Bonjour,

Pour ces étapes clés de la classification supervisée que sont la calibration et la validation, je me demande si en fonction de la superficie et de l'hétérogénéité de l'espace à classifier il y a un nombre de pixels/polygones préconisés.
En fait je vais réaliser une classification supervisée à partir d'une carte de peuplement d'espèces végétales (alfa, chêne vert/thuya, romarin et sols nu) et vérifier les résultats sur le terrain (la carte de peuplement n'est peut-être pas correcte). Le but est de pouvoir distinguer le romarin.
A partir de là, je vais sans doute prendre les coordonnées GPS de placettes qui correspondent aux classes que je veux (mélange alfa/romarin, alfa seul, romarin seul, romarin/chêne vert,...).
De là mon interrogation sur le nombre de placettes de calibration et validation.

Je me demande aussi si il reste possible de distinguer le romarin par télédétection (images SENTINEL-2) si cette étape ne donne pas de résultats concluant. Cela voudrait dire que les bandes ne donnent pas d'information permettant de faire cette reconnaissance du romarin. Est-ce bien ça?

Hors ligne

 

#2 Wed 28 March 2018 11:53

Pascal Boulerie
Participant assidu
Lieu: France
Date d'inscription: 12 Sep 2005
Messages: 2889
Site web

Re: Classification supervisée : calibration et validation

TBiscuite a écrit:

distinguer le romarin, parfois pur, parfois en mélange, dans l'Oriental marocain.


Et un photo-identificateur humain y arrive-t-il ?

Faudrait-il aussi essayer de calibrer ou de réaliser un levé par couverture photo aérienne (à l'aide d'un drone volant à basse altitude), appareil à utiliser en fonction de la législation du pays concerné ?


« L'État est désormais quasi déliquescent. » (José Cohen-Aknine, ingénieur X-Ponts, IGPEF, dans Déliquescence et renaissance de l'État.)

Hors ligne

 

#3 Wed 28 March 2018 13:43

TBiscuite
Juste Inscrit !
Date d'inscription: 2 Mar 2018
Messages: 7

Re: Classification supervisée : calibration et validation

sur la base des photos SENTINEL2, non (résolution pas assez élevée)
Pour la couverture aérienne, je suis stagiaire, donc je fais avec les moyens du bord wink
Si la prise de données sur le terrain ne permet pas une bonne calibration pour la classification supervisée, c'est que l'information spectrale n'est pas suffisante.

Hors ligne

 

#4 Wed 28 March 2018 14:01

Pascal Boulerie
Participant assidu
Lieu: France
Date d'inscription: 12 Sep 2005
Messages: 2889
Site web

Re: Classification supervisée : calibration et validation

Et en multispectral ?
En multi-dates - analyse temporelle à différentes périodes de la pousse et des saisons ?


« L'État est désormais quasi déliquescent. » (José Cohen-Aknine, ingénieur X-Ponts, IGPEF, dans Déliquescence et renaissance de l'État.)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB