Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

GeoRezo est partenaire institutionnel de la Conférence Francophone ESRI

image sig2019

16 et 17 octobre 2019 aux Docks de Paris

#1 Tue 17 September 2019 21:57

francis_31
Membre
Date d'inscription: 24 Nov 2010
Messages: 60

Altitude réseau - classe de précision

Bonjour,

il y a une question pour laquelle j'ai besoin d'une confirmation ou de précision.

D'après la réglementation DT-DICT la classe A cela correspond : un ouvrage ou tronçon d'ouvrage est rangé dans la classe A si l'incertitude maximale de localisation indiquée par son exploitant est inférieure ou égale à 40 cm et s'il est rigide, ou à 50 cm s'il est flexible ; l'incertitude maximale est portée à 80 cm pour les ouvrages souterrains de génie civil attachés aux installations destinées à la circulation de véhicules de transport ferroviaire ou guidé lorsque ces ouvrages ont été construits antérieurement au 1er janvier 2011.

Concernant les réseaux souterrains et l'altitude :La vérification des conditions permettant de ranger un tronçon d'ouvrage dans l'une ou l'autre des trois classes de précision ainsi définies est effectuée conformément à l'arrêté du 16 septembre 2003 susvisé et selon les référentiels mentionnés au II de l'article 23.
Pour l'application de cette définition des classes de précision aux ouvrages linéaires représentés par un simple trait, les coordonnées de localisation sont celles de la génératrice supérieure de l'ouvrage dans le cas d'un ouvrage souterrain ou subaquatique, ou de la génératrice inférieure dans le cas d'un ouvrage aérien.


J'en conclu que pour être en classe A il faut une incertitude en x,y de 40 cm max et l'altitude de la génératrice supérieure (z) toujours 40 cm maximum.


D'autre part, nous utilisons le standard RAEPA et dans le standard:
  - Il y a un attribut permettant de renseigner la profondeur de la génératrice supérieure de la canalisation pour l'aep.
  - Il n'y en a pas pour l'assainissement. Mais il y a deux attributs zamont et zaval pour renseigner l'altitude radier.

Je me pose la question de savoir si j'ai râté quelque chose de particulier concernant les réseaux assainissement ou si c'est un oubli dans le standard RAEPA ?

Merci.
Bonne soirée.

Hors ligne

 

#2 Wed 18 September 2019 10:22

florent vanhoutte
Membre
Lieu: Compiègne
Date d'inscription: 27 Apr 2006
Messages: 51

Re: Altitude réseau - classe de précision

Bonjour,

Je vous confirme l'oubli dans le standard. D'ailleurs le terme profondeur (charge) est dangereux, il serait préférable de parler de cote de la génératrice supérieure en l’occurrence.
Vous trouverez un fil de discussion sur ce standard indiquant des insuffisantes ou questionnements sur ceux qui s'y sont déjà penchés.
https://georezo.net/forum/viewtopic.php?id=112842
Faute d'une gouvernance stabilisée, le CEREMA ne s'occupe plus de son évolution (majeure) pour le compte de la COVADIS et on me renvoit vers le CNIG qui, semble-t-il, n'a pas prévu de réouvrir ce dossier (projet StaR-DT en cours).

Cordialement

Dernière modification par florent vanhoutte (Wed 18 September 2019 10:24)

Hors ligne

 

#3 Thu 19 September 2019 17:23

Marc Leobet
Membre
Lieu: La Défense
Date d'inscription: 19 Sep 2005
Messages: 1004
Site web

Re: Altitude réseau - classe de précision

florent vanhoutte a écrit:

Faute d'une gouvernance stabilisée, le CEREMA ne s'occupe plus de son évolution (majeure) pour le compte de la COVADIS et on me renvoit vers le CNIG qui, semble-t-il, n'a pas prévu de réouvrir ce dossier (projet StaR-DT en cours).
t


Bonjour,

je confirme le renvoi vers le CNIG, mais non pas pour une question de gouvernance. C'est  au titre de la clarification d'il y a deux ans des relations entre la COVADIS et le CNIG. En effet, REAPA concernant uniquement les collectivités il n'était pas logique que la COVADIS, crée pour les productions de l'Etat, s'en soit chargée.

Le CNIG, comme d'habitude, pourra lancer la mise à jour de REAPA s'il y a une demande et une force vive pour traiter en mode collaboratif ou financer la modélisation.

NB : REAPA étant par ailleurs un standard indépendant de StaR-DT, même si nous avons attiré mardi dernier l'attention des modélisateurs sur la nécessaire cohérence avec REAPA.

Cordialement

LBT


Marc Leobet
http://georezo.net/blog/inspire/
@MarcLeobet sur Twitter

Hors ligne

 

#4 Thu 19 September 2019 17:23

Marc Leobet
Membre
Lieu: La Défense
Date d'inscription: 19 Sep 2005
Messages: 1004
Site web

Re: Altitude réseau - classe de précision

bogue

Dernière modification par Marc Leobet (Thu 19 September 2019 17:24)


Marc Leobet
http://georezo.net/blog/inspire/
@MarcLeobet sur Twitter

Hors ligne

 

#5 Thu 19 September 2019 18:41

Pascal Boulerie
Membre
Lieu: France
Date d'inscription: 12 Sep 2005
Messages: 2195
Site web

Re: Altitude réseau - classe de précision

florent vanhoutte a écrit:

le terme profondeur (charge) est dangereux


Quel est l'enjeu (le risque) en terme d'accident de chantier, ou de pollution d'un réseau d'eau potable par de l'eau d'un réseau d'assainissement ?
(au cas où cela puisse inciter les professionnels à améliorer ce standard de données géographiques)


« L'État est désormais quasi déliquescent. » (José Cohen-Aknine, ingénieur X-Ponts, IGPEF, dans Déliquescence et renaissance de l'État.)

Hors ligne

 

#6 Fri 20 September 2019 08:50

florent vanhoutte
Membre
Lieu: Compiègne
Date d'inscription: 27 Apr 2006
Messages: 51

Re: Altitude réseau - classe de précision

bogue

Dernière modification par florent vanhoutte (Fri 20 September 2019 08:52)

Hors ligne

 

#7 Fri 20 September 2019 08:50

florent vanhoutte
Membre
Lieu: Compiègne
Date d'inscription: 27 Apr 2006
Messages: 51

Re: Altitude réseau - classe de précision

Bonjour,

Marc Leobet a écrit:

REAPA concernant uniquement les collectivités il n'était pas logique que la COVADIS, crée pour les productions de l'Etat, s'en soit chargée.


Je suis bien d'accord avec cette analyse.

Marc Leobet a écrit:

Le CNIG, comme d'habitude, pourra lancer la mise à jour de REAPA s'il y a une demande et une force vive pour traiter en mode collaboratif ou financer la modélisation.


Compte tenu des évolutions transférant les compétences eau et assainissement vers les EPCI (et même avec une rallonge de délai pour les plus "petits"), c'est bien un sujet d'enjeu pour la connaissance et la gestion d'un patrimoine extrêmement conséquent.
Sachant qu'on retrouve globalement les mêmes acteurs que pour Star-DT (collectivités, gestionnaires de réseaux, entreprises de travaux publics, éditeurs de logiciel), cela pourrait s'envisager comme une poursuite post approbation de Star-DT ?


Marc Leobet a écrit:

NB : REAPA étant par ailleurs un standard indépendant de StaR-DT, même si nous avons attiré mardi dernier l'attention des modélisateurs sur la nécessaire cohérence avec REAPA.


Merci, cf exemples des domaines de valeur sur la qualité de géolocalisation (au sens DT-DICT) ou les matériaux non harmonisés entre les 2 standards.

Cordialement

Florent

Dernière modification par florent vanhoutte (Mon 23 September 2019 17:41)

Hors ligne

 

#8 Fri 20 September 2019 22:13

francis_31
Membre
Date d'inscription: 24 Nov 2010
Messages: 60

Re: Altitude réseau - classe de précision

Bonjour,

merci pour les éléments.
Il pourrait être utile de préciser le changement ici : http://www.geoinformations.developpemen … a3674.html

Est-ce qu'il y a une adresse mail à qui envoyer les remarques en attendant une future prise en charge des remontées d'anomalies/améliorations ?

De ce que j'en ai lu le standard évoqué dans le message précédent n'a pas le même objectif (objectif: réponse DT-DICT).
Au-delà ce de besoin, dans le cadre de la réglementation DT-DICT qui est très important il y a également l'amélioration de la connaissance patrimoniale telle que définit dans l'indice de connaissance patrimoniale (http://www.services.eaufrance.fr/indicateurs/P202.2B). Et sur ce point le standard RAEPA est je trouve intéressant en tant que standard de données sur lequel s'appuyer.

Hors ligne

 

#9 Wed 25 September 2019 10:46

Marc Leobet
Membre
Lieu: La Défense
Date d'inscription: 19 Sep 2005
Messages: 1004
Site web

Re: Altitude réseau - classe de précision

Bonjour,

l'endroit le plus fiable pour stocker les remarques sur les standards est probablement le secrétariat du CNIG, cnig@texte-a-enlever.cnig.gouv.fr.

Mais GeoRezo est bien aussi pour créer une communauté d'analyse qui permettra de lancer le processus de mise à jour du ou des standards.

Cordialement


Marc Leobet
http://georezo.net/blog/inspire/
@MarcLeobet sur Twitter

Hors ligne

 

#10 Wed 25 September 2019 11:49

florent vanhoutte
Membre
Lieu: Compiègne
Date d'inscription: 27 Apr 2006
Messages: 51

Re: Altitude réseau - classe de précision

Bonjour,

Je jette une bouteille à la mer.

Si ca n'est pas le cas ou si ça n'est pas en préparation, cela pourrait être utile que les standards CNIG soient dispo sur une plateforme git + doc associée de façon à centraliser les ressources (modèle conceptuel, script d'implémentation en base, gabarit fichier, ressources de sémiologie graphique etc ...) , créer une communauté et indexer des tickets d'amélioration, bug etc ...

Le mouvement plus générique de l'opendata adopte ces codes et force est de constater que sur le volet "outil de communication", nous avons un peu plus de retard alors même que sur la question de la normalisation, de l'interopérabilité etc ... la géomatique (INSPIRE oblige) est plutôt en avance.

Cordialement

Florent

Dernière modification par florent vanhoutte (Wed 25 September 2019 11:53)

Hors ligne

 

#11 Thu 26 September 2019 12:19

Marc Leobet
Membre
Lieu: La Défense
Date d'inscription: 19 Sep 2005
Messages: 1004
Site web

Re: Altitude réseau - classe de précision

Bonjour,

question intéressante. Raisonnement :
Pour le moment, cela ne me paraît pas évident à mettre en place dans le cadre du CNIG en raison du caractère national et parfois règlementaire du standard. J'imagine mal laisser les développeurs seuls à la manoeuvre.

Toutefois, en effet, on pourrait imaginer que le standard validé soit dans une branche maîtresse et que la fusion avec des branches dérivées soient soumises à validation du CNIG.
On aurait ainsi un lieu de tickets/propositions de solution centralisé de façon simple et fiable.

C'est à proposer à la prochaine commission Données du CNIG, de préférence au travers d'un GT actif qui assumerait de tester la méthode sur un github/CNIG.

Cordialement


Marc Leobet
http://georezo.net/blog/inspire/
@MarcLeobet sur Twitter

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |