Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce



#AGAURAGEO

1ère Biennale de l'Information Géographique
Lyon - 17 décembre 2019

http://agaurageo.fr/

#31 Fri 29 June 2018 18:27

christian
Membre
Lieu: Isère
Date d'inscription: 20 Sep 2005
Messages: 161
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

ChristopheV a écrit:

Quand aux données documents transmis par les géomètres experts i ne s'agit en aucun cas de leur levés mais de l'application cadastrale de leurs levés, et ils ne constituent que des documents relevant d'une ou de quelques parcelles.J'ajoute que les documents d'arpentages sont maintenant majoritairement numériques et réponde à une norme mise au point entre le conseil de l'ordre des GE et la DGFiP, les coordonnées sont centimétriques. La confection du plan à l'échelle d'une commune n'est le ressort QUE DES GEOMETRES DU CADSATRE, pas des GE, pas de l'IGN ou je ne sais quel autre organisme. En plus un géomètre expert ou du cadastre digne de ce nom ne travaille JAMAIS en lambert 93. Il travaille en local ou en coniques conformes.


Dis comme cela, ca prête à confusion, christophe. Je précise : Les plans ont été confectionnés soit par le privé (géomètres experts) soit en régie (géomètres du cadastre) avec respectivement une courbe croissante et décroissante en terme de quantité de plans plus la période est récente. Au début, jusqu'à la fin/milieu des années 90 sous forme papier (donc numérisés par la suite) puis sous forme numérique (la précision est alors la précision du levé). Le sytème utilisé était le NGF jusqu'aux années 2000 ou est apparut les CC45. Comme l'indique christophe, pour les levés à grande échelle, on n'utilise pas le lambert93.
Si effectivement les Geomètres experts fournissent une adaptation de leur levé au plan cadastral (on peut d'ailleurs raisonnablement compte tenu que beaucoup de levés sont effectués avec des GPS centimétriques, se poser la question de l'intérêt de maintenir cette méthode dans certains cas), ils fournissent également leur levé au cadastre, levé qui est archivé et consultable par tout un chacun aux services du cadastre (PTGC).

jdesboeufs a écrit:

Merci pour ces précisions.
La littérature précise sur le sujet ne court hélas pas les rues


Si, mais elle est assez dense (cf http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/5095-PGP )

jdesboeufs a écrit:

En tout cas si l’EDIGÉO n’est pas le fruit d’une extraction, contrairement à ce qu’on m’a raconté, cela signifie qu’un format d’échange disponible en deux projections est utilisé comme modèle de données, et c’est loin d’être courant.


la projection légale est le CC45, maintenant il me semble normal que l'on puisse fournir en lambert93, qui dans ce cas sont calculées à partir du CC45, mais qu'importe, si ces dernières ne changent pas d'une année sur l'autre (ce qui est le cas puisque c'est la même transformation qui est réalisée par le PCI)

ChristopheV a écrit:

Le seul gestionnaire du plan cadastral c'est la DGFiP.


peut être plus pour longtemps ! wink

Dernière modification par christian (Fri 29 June 2018 18:31)

Hors ligne

 

#32 Mon 02 July 2018 08:58

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour

Christian a écrit:

la projection légale est le CC45


C'est le fruit d'un régionalisme aigu ? (en mode plaisanterie).

Il est vrai que mon propos pouvait prêter à confusion. Soyons encore plus précis :

En 1807 Napoléon décide de la création du cadastre sur l'ensemble du territoire français. Les géomètres du cadastre procède à un lever à l'échelle de chaque commune de France. Il y a alors une convocation de chaque propriétaire et les limites cadastrales sont établies par procédé contradictoire. (hé oui c'est une limite à valeur juridique pour l'époque).
Chaque commune est divisée en sections les sections en feuilles elles sont nommées en simple lettre exemple 0A.
Ce plan n'est pas mis à jour, il n'y a pas de division parcellaire.
Vers 1930 l'Etat décide de rénover le plan cadastral pour palier à cette lacune et pour tenir compte des évolutions (urbaines particulièrement).
Il existe deux méthodes pour rénover ces plans :
Par voie de mise à jour, on effectue une copie du plan napoléonien, et on porte sur le terrain les évolutions (bâti, nouvelles limites) ces plans sont nommés en simple lettre.
Par réfection, là on procède à la confection d'un nouveau plan sans tenir compte de l'ancien (d'un point de vue topographique). Là les sections sont en double lettres exemple  AB.
Chaque commune possède sa propre date de rénovation. Chez nous cela s'étend de 1937 à 1982. Plus la rénovation est tardive plus la qualité baisse dans le cas de la réfection.

Viennent ensuite les opérations de remaniement, quand l'échelle du plan rénové n'est plus adaptée la DGFiP décide de refaire le plan.
Pour la réfection et le remaniement il est vrai que ces opérations ont pu être confiées au privé. Pour notre région cela a chaque fois été une catastrophe.

Pour parler de procédés modernes de remaniement, cela ce faisait par photogrammétrie. Il suffit de discuter avec des géomètres experts pour qu'ils vous disent que dans leur formation c'est quelques jours, alors qu'à l'école du cadastre c'est quelques semaines.

Ces plans ont ensuite été numérisés pour donner le PCI-Image et pour ceux vectorisés dans le cadre de convention avec la DGFiP et les collectivités le PCI vecteur.

Les plans cadastraux rénovés sont mis à jour, mais c'est uniquement à partir de 1956 que le recours à un professionnel agréé  est obligatoire (et encore pas toujours) cf : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/5251-PGP.html

L'année 1955 est un tournant dans le domaine foncier, c'est la publication des décret sur la publicité foncière et sur le cadastre.

Car contrairement à tout ce que l'on peut vous raconter, le fondement du cadastre c'est pas d'imposer les terrains, mais de permettre de désigner les biens immeubles de façon unique, non équivoque et ce sur l'ensemble du territoire. Le cadastre avec la conservation des hypothèques et l'essentiel du système foncier  français hors Alsace Moselle. Et quand on juge un pays pour estimer sa qualité de développement le système foncier est un critère.


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#33 Mon 02 July 2018 23:42

christian
Membre
Lieu: Isère
Date d'inscription: 20 Sep 2005
Messages: 161
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Oups !!! roll
lapsus significatif de celui qui se prend pour le centre du monde wink

Hors ligne

 

#34 Tue 03 July 2018 09:37

Jean-Michel
#jesuischarlie
Lieu: An Oriant /Lorient
Date d'inscription: 3 Oct 2005
Messages: 3820
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour,

En complément de tout ce qu'ont pû expliciter Christian et Christophe notamment, la littérature est abondante (mais incomplète) sur GeoRezo.
Un dossier thématique "Cadastre" existe dans notre (votre) Wiki : https://georezo.net/wiki/main/cadastre/start.
Il ne demande qu'à être enrichi...
Et puis le blog dédié ...
Pour revenir à la question initiale de BenB, j'y vais de ma petite surcouche...

Je dois faire la mise a jour d'un PLU...
Je ne comprend pas ces décalages pour une même données (cadastre DGFIP)...


Ce décalage qualifié de minime est quand même préjudiciable, notamment pour les services gérant des PLU et/ou les permis de construire.
Les couches règlementaires sont assises sur un plan cadastral millésimé (au cas particulier PCI Vecteur 2016) avec, je suppose, une construction de la géométrie de ces couches fondée sur les limites parcellaires.
Dans la vie d'un PLU, il y a notamment l'usage d'outils pour l'instruction du droit des sols, et donc une reconnaissance spatiale des parcelles, que les services concernés utilisent au quotidien (telle parcelle appartient à telle zone, en tout ou partie, avec report du droit des sols y afférent).
Si d'un millésime à l'autre d'intégration du PCI, la projection (pour ne parler que de çà) n'est pas la même, on se retrouve forcément avec ce type de problème...
Donc toujours s'assurer que la chaine d'intégration d'un millésime du PCI à l'autre est identique. Le mieux est donc d'utiliser l'EDIGEO "natif" de la DGFIP, dans sa projection initiale (CC XX), et bien sûr en vérifiant que le processus d'intégration est correctement paramétré d'une année à l'autre...

On retrouve d'ailleurs ce problème dans de nombreuses organisations où l'analyse spatiale est utilisée au quotidien...
Il appartient donc aussi à tous les services de l'Etat diffusant du PCI de bien informer les utilisateurs potentiels des systèmes de projection utilisés, voire des déformations qu'ils engendrent...
Diffuser de la donnée vectorielle, ce n'est pas la même chose que livrer de la donnée tabulée...
   
Quant à la mise à jour du PCI, je rejoins les avis de Christian et Christophe : on cause (et recause) depuis longtemps d'un transfert de cette compétence vers un Institut. Mais il ne s'agit pas que de compétences (mêmes si elles sont primordiales). Il y a des aspects juridiques...
La non avancée de la RPCU en est une belle représentation wink: avoir voulu (faire) croire que des algorithmes résoudraient tous les problèmes de précision du PCI est une erreur stratégique. On en a oublié certains aspects juridiques...

Aux GéoDatadays (aujourd'hui, 03/07), la députée Valéria Faure-Muntian, fera une restitution de la Mission parlementaire sur les données géographiques souveraines...
Elle devrait notamment parler de l'avenir du PCI...
J'espère que les présents nous en feront une restitution fidèle par ici ! smile


Jean-Michel
GeoRezo, c'est des blogs, un wiki, un Netvibes ...
GeoRezo vous aide ==> Aidez GeoRezo !

Hors ligne

 

#35 Tue 03 July 2018 10:24

Elise
Membre
Lieu: Argentat (19)
Date d'inscription: 16 Oct 2005
Messages: 174
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour,

Jean-Michel a écrit:

Je dois faire la mise a jour d'un PLU...
Je ne comprend pas ces décalages pour une même données (cadastre DGFIP)...


Ce décalage qualifié de minime est quand même préjudiciable, notamment pour les services gérant des PLU et/ou les permis de construire.


Non, pas pour les instructeurs des autorisations d'urbanisme, car les limites entre les zones des PLU (et autres prescriptions) ne s'apprécient pas au mm, pas même au cm. Cela nous "traumatise" nous, manipulateurs de SIG lorsque l'on zoom sur notre SIG, mais n'oublions pas que l'instruction s'appuie sur des documents à l'échelle de précision du 1/5000, au mieux du 1/2000.

Cordialement,
Elise


Géoscope
  11 rue de l'Hospice - 19400 Argentat
  Tél. : 09 60 47 51 16

Hors ligne

 

#36 Tue 03 July 2018 11:04

Jean-Michel
#jesuischarlie
Lieu: An Oriant /Lorient
Date d'inscription: 3 Oct 2005
Messages: 3820
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Re,
Elise a dit :

Cela nous "traumatise" nous, manipulateurs de SIG lorsque l'on zoom sur notre SIG,


Ce n'est même pas pour moi une question de zoom...
(Pour info, ma structure ne fait pas de PLU)
Lorsqu'il s'agit de faire des traitements spatiaux, récurrents ou pas, automatisés ou pas, avec une méthodo qualifiée, en s'appuyant sur le PCI, et qu'il faille les recommencer chaque année, parce que le fond de référence a "bougé" (je ne dit pas "a évolué" : le PCI par définition est un référentiel "vivant"), ce sont des multitudes de couches métier qui sont impactées... et donc une charge de travail non négligeable, et un doute constant sur la valeur des données constituées.

C'est ce qui se produira lors de la mise en place de la RPCU...un jour peut-être.
En attendant, il faut que l'ensemble des utilisateurs aient un PCI "stable" (sauf bien sûr lorsqu'il y a remaniement, remembrement, opérations qui font partie de la vie d'un Plan Cadastral)
Heureusement par ici, on se fournit à la source EDIGEO ... pour l'instant.


Jean-Michel
GeoRezo, c'est des blogs, un wiki, un Netvibes ...
GeoRezo vous aide ==> Aidez GeoRezo !

Hors ligne

 

#37 Tue 15 January 2019 10:16

Bruno
Membre du bureau
Lieu: Paris
Date d'inscription: 22 Jun 2005
Messages: 10041
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour,

En relisant la FAQ https://cadastre.data.gouv.fr/faq
je me pose tout de même la question de la source:
DGFiP?
Etalab?
DINSIC?

Merci pour vos lumières.

Bonne journée,
Bruno

Hors ligne

 

#38 Tue 15 January 2019 10:57

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour,

D'après ce que je comprends, la source de la données ou plus exactement de mise à jour de la données reste la DGFiP via :
Les hypothèques pour les mutations de côtes (source notaires, actes administratifs), le cadastre pour le parcellaire et la mise à jour du bâti (Géomètre expert et géomètres du cadastre).
Cela ce fait via deux applications (je parle de cdif ou le plan est entièrement vectorisé) qui communiquent mal entre elles, FIDJI pour les hypothèques- MAJIC pour le cadastre, et enfin PCI-Vecteur pour le plan.

Ensuite c'est le grand mystère ... Réplication des serveurs locaux DGFiP vers un serveur DGFiP central puis diffusion ?

Qui mouline l'EDIGéO depuis PCI-Vecteur ? Le CDiF local, un serveur du SDNC , un serveur dédié qui rapatrie les données des autres CDiF ???????????


Bref entre le CDiF où est déposé un acte ou un DA et le produit diffusé sur data.gouv.fr y'a comme un manque de traçabilité, bon c'est pas de la vache folle mais ...

Quand au lien fourni par Bruno osez parler d'"important travail de corrections topologiques", ce serait une entreprise privée la DGCCRF condamnerai pour publicité mensongère. Corrections topographiques je veux bien mais le reste ....


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#39 Wed 16 January 2019 12:18

jdesboeufs
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 11 Jun 2012
Messages: 80

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Le mention de la source n'est pas transitive en droit français.
Si vous utilisez les données EDIGéO ou DXF, la source c'est la DGFiP.
Si vous utilisez les données GeoJSON ou SHP, la source c'est Etalab.
Si vous diffusez une version adaptée/modifiée/enrichie/dérivée, la source à mentionner par vos réutilisateurs ce sera vous-même.

L'EDIGéO et les DXF sont extraits de PCI-Vecteur par la DGFiP directement, par ses propres moyens, et nous recevons ces données trimestriellement sur disque dur.

Quant au paragraphe sur BD Parcellaire, nous allons le mettre à jour puisque le produit est arrêté depuis décembre.
Nous ajouterons aussi un paragraphe sur la RPCU quand le déploiement sur le département 94 aura abouti.


Jérôme Desboeufs
Mission Etalab - Direction Interministérielle du Numérique (DINUM)
geo.data.gouv.fr - adresse.data.gouv.fr - cadastre.data.gouv.fr - geo.api.gouv.fr

Hors ligne

 

#40 Wed 16 January 2019 14:26

Marc Leobet
Membre
Lieu: La Défense
Date d'inscription: 19 Sep 2005
Messages: 1010
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

jdesboeufs a écrit:

Le mention de la source n'est pas transitive en droit français.
Si vous utilisez les données EDIGéO ou DXF, la source c'est la DGFiP.
Si vous utilisez les données GeoJSON ou SHP, la source c'est Etalab.
Si vous diffusez une version adaptée/modifiée/enrichie/dérivée, la source à mentionner par vos réutilisateurs ce sera vous-même.


Bonjour,

je disconviens respectueusement. Le principe même de l'oeuvre composite est de préserver cette transitivité. La source, ie. le propriétaire, reste la seule source des données au titre du producteur quoiqu'il arrive.

La source du cadastre est donc la DGFiP. D'ailleurs, la FAQ ne dit pas le contraire puisqu'elle ne précise pas quelle est cette source.

Quand Etalab transforme la structure de la donnée, il peut se citer (par exemple comme Rôle = Point de contact pour cette ressource dans une métadonnée INSPIRE) mais la source au sens du code de la propriété intellectuelle, donc pour une licence ouverte, restera la DGFiP.

Evidemment, on peut dire qu'en droit c'est l'Etat. Sauf que 1/ la coutume est autre et 2/ cela revient aussi à ne pas citer Etalab.

Enfin, et c'est surtout pourquoi je réagis ici, si vous, chers lecteurs, enrichissez ou dérivez une base d'une autre, vous êtes tenus par la licence de la base de données source. Dans tous les cas, vous devrez citer le producteur et la date (licence ouverte ou absence de licence) ou d'autres choses en plus (ODbL).

Cordialement


Marc Leobet
http://georezo.net/blog/inspire/
@MarcLeobet sur Twitter

Hors ligne

 

#41 Wed 16 January 2019 15:05

jdesboeufs
Membre
Lieu: Paris
Date d'inscription: 11 Jun 2012
Messages: 80

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Les données proposées par Etalab sont la consolidation et l'enrichissement de données produites par la DGFiP, la métropole de Strasbourg et l'INSEE.
Donc créditez Etalab, ou Etalab/DGFiP/Métropole de Strasbourg/INSEE, ou Administration française (sens de la loi pour une République Numérique).


Jérôme Desboeufs
Mission Etalab - Direction Interministérielle du Numérique (DINUM)
geo.data.gouv.fr - adresse.data.gouv.fr - cadastre.data.gouv.fr - geo.api.gouv.fr

Hors ligne

 

#42 Wed 16 January 2019 15:06

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour,

Suite aux remarques de Marc,

Le principe même de l’œuvre composite est de préserver cette transitivité.


Quid non pas d'une modification de structure ou plutôt de format de la donnée, mais d'une valeur ajoutée.

Exemple : le plan cadastral napoléonien, producteur ETAT, de par la loi plus de cinquante années : données publique, conservée par les archives départementales ou régionales.

Géoréférencement des plans par un organisme tiers ?
Source de données : ETAT pour le plan Organisme tiers pour le géoréf ?

Plus subtil :
Données MAJIC : producteur : ETAT
Intégration dans une BD relationnelle sachant qu'un MCD est considéré comme une œuvre de l'esprit,
licence du producteur de données pour utilisation des données,
licence du concepteur MCD pour utilisation du modèle ?


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#43 Wed 16 January 2019 15:19

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour,

L'EDIGéO et les DXF sont extraits de PCI-Vecteur par la DGFiP directement, par ses propres moyens, et nous recevons ces données trimestriellement sur disque dur.


Au moins ça répond à une partie de la question.
Le côté disque dur me fait rigoler mais bon le XXIéme siècles n'est pas  arrivé partout, et pour mettre à dispo un serveur sécurisé faut un marché public de plusieurs millions wink

Pour le reste j'ai pas la réponse exacte mais il est raisonnable de penser compte tenu du mode de livraison et des contraintes internes des systèmes informatiques de la DGFiP qu'il y a une centralisation en batch (de nuit) des différents cdif à une date t. Toute la question reste de savoir si c'est l'EDIGéO qui est centralisé ou le format interne de PCI-Vecteur, ceci a un impact possible, plusieurs instance du logiciel en des lieux différents vont générer les lots, ou un seul système en un seul lieux. En cas de bugg, ou de remontées du consommateur de données c'est pas la même analyse.


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#44 Wed 16 January 2019 21:44

fbecir
Membre
Lieu: Saint-Mandé
Date d'inscription: 16 Sep 2008
Messages: 314

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

jdesboeufs a écrit:

Nous ajouterons aussi un paragraphe sur la RPCU quand le déploiement sur le département 94 aura abouti.


Bonsoir

La RPCU n'est pas une nouvelle source : quand un département a été traité en RPCU (donc action conjointe IGN / DGFIP), ce département est reversé dans le PCI Vecteur.
La seule chose qui change, c'est la qualité de la donnée.
Donc Etalab recevra le PCI 94 (rpcuifié si je peux m'exprimer ainsi ...) au même titre que le reste du PCI.

Cordialement

Hors ligne

 

#45 Wed 16 January 2019 21:57

Bruno
Membre du bureau
Lieu: Paris
Date d'inscription: 22 Jun 2005
Messages: 10041
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bruno a écrit:

Bonjour,
En relisant la FAQ https://cadastre.data.gouv.fr/faq
je me pose tout de même la question de la source:
DGFiP?
Etalab?
DINSIC?
Merci pour vos lumières.
Bonne journée,
Bruno


Bonsoir,

Merci à tous, même si je redoute toujours les avis des experts wink
On va effectivement retenir "administration française", au moins se sont des mots, moins périssables que des sigles.

Bonne nuit!
Bruno

Hors ligne

 

#46 Thu 17 January 2019 09:35

cquest
Membre
Date d'inscription: 6 Jan 2013
Messages: 439

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Il me semble préférable d'indiquer la source sur laquelle ont s'est appuyé.

Ceci permet de tracer potentiellement le dernier traitement fait sur les données et donc d'assurer la traçabilité en les remontant un à un (pas toujours simple, c'est vrai).

Pour le PCI, si on utilise les geojson d'etalab, indiquer "etalab" permet de savoir que des traitements on été faits à partir des données de source DGFiP et autres. Des biais peuvent être introduits à cette occasion et donc la source n'est plus "DGFiP".
Si on utilise les données sourcées "DGFiP", on peut remonter à leur sources, les CDIF, qui eux même ont potentiellement d'autres sources (les géomètres experts ?).

Pour le format interne DGFiP, il ne semble pas que ce soit l'EDIGEO qui est semble-t-il généré à l'export.
C'est logique vu que c'est un format conçu pour l'échange et pas pour travailler directement sur les données.


Christian Quest
Membre fondateur et porte parole d'OpenStreetMap France
@cq94 sur twitter

Hors ligne

 

#47 Thu 17 January 2019 10:44

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour,

qui eux même ont potentiellement d'autres sources (les géomètres experts ?).


Pas que. Il y a plusieurs sources : géomètres du cadastre : remaniement, mise à jour bâtie et quelques modifications de limite dans des cas précis, réunion de parcelle.
Géomètre expert : Document d'arpentage, division parcellaire.
Personnel agréé pour la délimitation du domaine public : DDTM, ONF ...

Pour le format interne DGFiP, il ne semble pas que ce soit l'EDIGEO qui est semble-t-il généré à l'export.
C'est logique vu que c'est un format conçu pour l'échange et pas pour travailler directement sur les données.


C'est ce que je pense aussi, mais ma remarque reste pertinente car chaque CDiF continue de pouvoir générer ses propres lots EDIGéO, je sais par exemple que les ex départements 2A et 2B ont reçu une livraison 'from cdif' en 2018.
Toute la problématique est de savoir si les versions sont à jour et si une architecture locale peut générer un bugg spécifique. Ou plus siplement peut il exister une différence entre un lot EDIGéO émis par un CDiF et le même lot émis par un serveur central, chez APIC on vous dira que pas de soucis mais dans la pratique ...

Tout ceci est relatif à cette remarque pertinente elle aussi :

Des biais peuvent être introduits à cette occasion et donc la source n'est plus "DGFiP".


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#48 Thu 17 January 2019 16:24

Marc Leobet
Membre
Lieu: La Défense
Date d'inscription: 19 Sep 2005
Messages: 1010
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

ChristopheV a écrit:

Quid non pas d'une modification de structure ou plutôt de format de la donnée, mais d'une valeur ajoutée.


Bonjour,

tout ça ressort de l'ouvre composite : les droits d'auteurs s'ajoutent les uns aux autres. D'où le problèmes des licences incompatibles comme ODbL et CC-BY-SA 4.0

Lisez le code de la propriété intellectuelle, c'est mieux que les échecs pour maintenir les neurones en état.

Cordialement


Marc Leobet
http://georezo.net/blog/inspire/
@MarcLeobet sur Twitter

Hors ligne

 

#49 Thu 17 January 2019 16:43

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonjour,

Lisez le code de la propriété intellectuelle, c'est mieux que les échecs pour maintenir les neurones en état.


Bah ! Venant de fêter mon demi siècles, quand je regarde en arrière et contemple mes échecs, y'a matière à faire fonctionner les neurones.

NB : La blague du jour spéciale Marc.

Selon le célèbre théorème de B.G. moins plus moins ça fait plus donc si j'expire deux fois je devrait être INSPIRE compatible, malheureusement on ne meurt qu'une fois.

Dernière modification par ChristopheV (Thu 17 January 2019 16:45)


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#50 Thu 17 January 2019 19:22

christian
Membre
Lieu: Isère
Date d'inscription: 20 Sep 2005
Messages: 161
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

@christophe:
pour apporter quelques faibles lumières : PCI est une application APIC et donc gère les données à partir d'une base APIC. La majorité des données fournies transitent par l'EDIGEO que chaque base APIC (ré)génère toutes les nuits constituant une base archive (puisque la base réelle est utilisée en continu) dans laquelle viennent piocher data.gouv.fr & co. Mais la DGFIP a effectivement la possibilité de travailler directement avec les bases APIC qui sont plus riches.
C'est d'ailleurs trés regrettable que l'Edigeo ne fournisse pas des données comme par exemple les voies (officielles) et les relations existant entre celles ci et les objets voies ou les numeros de voirie (entre autres)

Hors ligne

 

#51 Thu 17 January 2019 23:29

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [CADASTRE] Differentes sources de données

Bonsoir

C'est d'ailleurs trés regrettable que l'Edigeo ne fournisse pas des données comme par exemple les voies (officielles) et les relations existant entre celles ci et les objets voies ou les numeros de voirie (entre autres)


Sachant que c'est pas compliqué à coder dans de l'EDIGéO, bon faudrait qu'APIC modifie l'export.

PCI est une application APIC et donc gère les données à partir d'une base APIC


Une par CDIF ?


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |