Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

#1 ven. 10 octobre 2003 10:58

GAL Brice
Invité

La carte de l'empereur

Bonjour @ tous,

durant mes etudes de geographie, un des professeurs avait utilise l'histoire de la carte de l'empire  pour illustrer un des fondements de la cartographie qui est : une carte = UNE representation du territoire, basee sur une necessaire simplification de la realite.
Quelqu'un parmi vous dispose t il de ce texte? Il me permettrait de faire comprendre conscience a certains de mes collaborateurs qu'il est difficile de menager la chevre et le chou lorsque l'on cartographie un territoire...

En quelques mots, l'histoire relate la volonte d'un empereur qui souhaite connaitre son empire, mais les cartes qui lui sont presentees ne semblent jamais assez precises, a des echelles trop petites, et il les fait refaire ainsi pendant des annees, jusqu'au jour ou ces cartographes lui apportent une carte de la taille .... de son empire !

Merci pour votre aide.

Brice GAL
SDIS 74

 

#2 ven. 10 octobre 2003 13:08

Bernard Lortic
Invité

Re: La carte de l'empereur

 

#3 ven. 10 octobre 2003 13:08

Melanie Tran
Invité

Re: La carte de l'empereur

Vous pouvez trouver dans le recueil de textes "Comment voyager avec
un saumon ? "  le point de vue de Umberto Eco par rapport a
celui de Borges. C'est un passage d'anthologie a faire lire aux etudiants
et aux collegues qui sont convaincus de decrire entierement et totalement
le monde a tout instant dans leurs bases de donnees.

Melanie TRAN LE TAM
IGN Amenagement-Environnement

 

#4 ven. 10 octobre 2003 13:16

Georges Bertrand
Invité

Re: La carte de l'empereur

Bonjour

Je ne connais pas la source de cette parabole, mais je crois qu'elle a perdu
une partie de sa pertinence a l'ere des cartes numeriques.

En effet le probleme de l'empereur, et de la plupart des cartographes, c'est
le manque de place sur la carte papier pour y representer de maniere lisible
tous les objets qu'il voudrait signaler. ce probleme disparait avec la carte
numerique qui peut etre de dimensions infinies et structurees en un nombre
eleve de couches.

Ainsi la carte devient une vue graphique synoptique (parmi une infinite
de vues possibles) sur une base de donnees geographiques et chacun peut
creer sa vue en choisissant les objets qui sont pertinents pour lui, le mode
de presentation qu'il prefere et l'echelle qui lui convient.

Le paradoxe de la carte au 1/1 peut se realiser. Mais l'empereur s'en
contentera-t-il ? On peut faire des cartes au 10/1...

Tout cela n'enleve ni le besoin de modeliser le reel (et d'expliciter cette
modelisation dans des metadonnees) ni l'interet de produire des cartes
optimisees pour telle echelle ou telle fonction... Dans ce cas le besoin de
selectionner les objets, d'optimiser leur representation et leur placement
revient en force...

Cordialement

Georges Bertrand
Urbatique

 

#5 ven. 10 octobre 2003 14:25

Jm Lebarh
Invité

Re: La carte de l'empereur

Ci-dessous le texte de cette parabole,

En cet empire, l'Art de la Cartographie fut pousse a une telle Perfection que la Carte d'une seule Province occupait toute une Ville et la Carte de l'Empire toute une Province. Avec le temps, ces Cartes Demesurees cesserent de donner satisfaction et les Colleges de Cartographes leverent une Carte de l'Empire, qui avait le Format de l'Empire et qui coincidait avec lui, point par point. Moins passionnees pour l'Étude de la Cartographie, les Generations Suivantes reflechirent que cette Carte Dilatee etait inutile et, non sans impiete, elles l'abandonnerent a l'Inclemence du Soleil et des Hivers. Dans les Deserts de l'Ouest, subsistent des Ruines tres abimees de la Carte. Des Animaux et des Mendiants les habitent. Dans tout le Pays, il n'y a plus d'autre trace des Disciplines Geographiques.

Suarez Miranda, Viajes de Varones Prudentes,

Lib. IV, Cap. XIV, Lerida, 1658

Jean-Michel LE BARH
Charge d'Etudes SIG-Cartographie
12 Avenue de la Perriere
56100 LORIENT

 

#6 ven. 10 octobre 2003 15:26

GAL Brice
Invité

Re: La carte de l'empereur

Merci a tous ceux qui m'ont repondu, voici un resume :

* une reference : Borges http://www.ac-montpellier.fr/ressources … se41g.html
* le recueil de textes Comment voyager avec un saumon ?  le point de vue de Umberto Eco par rapport a celui de Borges.
* La revue de geographie : Les brouillons Dupont (1982, n°9).

Brice GAL
SDIS 74

 

#7 ven. 10 octobre 2003 18:22

Laurent COUDERCY
Invité

Re: La carte de l'empereur

un autre des paradoxes de cette parabole est l'impossibilite pour l'empereur (et d'ailleurs la vacuite) de vouloir avoir une carte a l'echelle 1/1 A JOUR !!!

or ce paradoxe reste vrai dans le monde de l'information geographique numerique qui est le notre : plus la carte est precise, plus le monde qu'elle represente bouge en temps reel, donc plus il est difficile de tenir compte de cette evolution, et ceci meme si le monde nominal qui sert a creer la carte 1/1 est simplifie a l'extreme.

Dit autrement, le reel geographique a encore de beaux jours face aux outils numeriques !!

meme ci ces derniers se banalisant permettent a de plus en plus d'acteurs de saisir des facettes de plus en plus riches sur un territoire quelconque.

Laurent COUDERCY
Administrateur de donnees
DIREN Centre

 

#8 ven. 10 octobre 2003 18:56

Jean-Louis Schwendimann
Invité

Re: La carte de l'empereur

Autrement dit, la carte est une facon de maitriser ce qu'autrement on
a du mal a maitriser, mais qu'on ne maitrise reellement qu'en quittant
le champ de la representation.

Jean-Louis Schwendimann

 

#9 ven. 10 octobre 2003 18:57

Thierry Kressmann
Invité

Re: La carte de l'empereur

Autrement dit, confondre representations (au pluriel) et donnees est bien la
problematique du geo-cartographe.
Et si quitter le champ de la representation est le seul moyen de maitriser
la donnee cela est soit triste pour cette profession, soit demande reflexion
pour que les outils logiciels puissent integrer les 2 dimensions de la
donnee spatiale: sa mise a jour, et sa representation en fonction de son
echelle.
A quand un debat sur le DKM en base de donnee sur la liste ?

Thierry Kressmann

 

#10 ven. 10 octobre 2003 18:58

Jean-Louis Schwendimann
Invité

Re: La carte de l'empereur

Non, je ne voulais pas parler du dialogue singulier du geographe avec
ses donnees pour les representer. C'etait plutot cette ouverture sur l
'exterieur d'un seul coup survenue dans la liste de diffusion qui m'
interessait, en ce qu'elle questionne la cartographie et l'
etablissement des SIG, comme moyens de maitrise d'un reel, qui n'est
reellement maitrisable qu'en allant au-dela des representations (au
sens de Michel Foucault, qui cite d'ailleurs Borges), aussi bonnes
soient-elles.

Jean-Louis Schwendimann

 

#11 ven. 26 octobre 2018 17:48

Pascal Boulerie
Membre
Lieu: France
Date d'inscription: 12 sept. 2005
Messages: 1874
Site web

Re: La carte de l'empereur

(Je suis arrivé dans cette vieille discussion en cherchant la référence bibliographique de la carte à l’échelle 1.)


Le lien vers un document du site ac-montpellier.fr sur Jorge Luis Borges * datant de 2003, il est désormais cassé...

Une référence - avec un titre digne de Michel Houellebecq ("la carte et le territoire") - se trouve page 15 du document suivant, datant lui de 2013 :
http://webac.ac-montpellier.fr/artsvisu … RIQUES.pdf

- La question de la carte et du territoire
article de Gilles Palsky, « Borges, Carroll et la carte au 1/1 » dans la revue Cybergeo - https://journals.openedition.org/cybergeo/ .
(remarque : article non daté dans cette référence bibliographique...
En voici son adresse : https://journals.openedition.org/cyberg … #quotation – il date de 1999)



* par erreur, je pensais aussi à Julien Gracq, et Le rivage des Syrtes...

Mais voici aussi un lien indiquant une référence vers une installation artistique d'une artiste pauline delwaulle (sans majuscules à ses initiales, comme pour certains artistes), inspirée du texte "De la rigueur de la science" de Borges, lien trouvé sur un site consacré à Julien Gracq https://pierrickauger.wordpress.com/cat … ien-gracq/ :

- De la rigueur de la géographie
2010
https://cargocollective.com/paulinedelw … geographie


« L'État est désormais quasi déliquescent. » (José Cohen-Aknine, ingénieur X-Ponts, IGPEF, dans Déliquescence et renaissance de l'État.)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |