Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

Soutenez le GeoRezo en faisant un don !

Merci à tous pour votre fidélité.

 

L'équipe GeoRezo

#1 Sun 14 April 2013 09:12

MIRO10
Membre
Date d'inscription: 16 Sep 2012
Messages: 6

[Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour, je tente désespérément de géoréférencer quelques centaines de planches cadastrales napoléoniennes du sud du Maine et Loire (Saumurois) pour un futur travail de thèse. Ces scans ont été faits par les archives départementales de Maine et Loire et imprimés en A3 en 600 DPI à l'origine. Avec Global mapper j'arrive toujours à un décalage d'une quinzaine de mètres en travaillant à partir de la BD parcellaire IGN 2012 (Lambert 93), j'ai les mêmes résultats après avoir essayé avec arcgis 10.1 ou d'autres logiciels plus exotiques (open source). D'où une série de questions : faut-il déformer la planche cadastrale avec un logiciel type photoshop avant pour la faire coïncider, ce qu'on m'a conseillé ? Quel nombre de points rentrer (j'arrive environ à 150 par planche sous global mapper) et surtout quelle projection faire subir à mes planches (polynomiales etc.) pour avoir les meilleurs résultats ? Je précise que j'aurais voulu vectoriser par la suite ces planches cadastrales géoréférencées sur une dizaine de communes pour avoir une idée de l'évolution du parcellaire dans le temps. Vu la quantité et la difficulté d'un tel travail, un topo complet reprenant un peu la littérature assez abondante serait le bien venu, je crains d'avoir vu un peu grand. Merci de votre aide.

Hors ligne

 

#2 Mon 15 April 2013 08:10

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour,

Travailler à partir de la BDParcellaire ce n'est pas forcément le mieux, car "ce n'est pas le cadastre et ce n'a pas la vocation de le devenir" (cf plaquette présentation de l'IGN).  Le parcellaire est déformé au niveau des axes de voies. Cette déformation est plus ou moins importante suivant le cadastre local. Mais si l'on ne possède pas un cadastre numérisé pour les communes concernées cela reste un référentiel obligatoire.

Un écart moyen quadratique de 15 m me paraît assez important, pour ma part sur une moyenne de 6500 planche j'arrive à un emq de 5-6 m avec une transformation d'helmert. Là encore il faut prendre en compte la nature des planches cadastrales actuelles, un plan rénové par voie de mise à jour est celui qui convient le mieux.

De même un nombre aussi important de points de calage devrait donner des précision sur la répartition des écarts, quel est la forme du nuage de points formé par les écarts ?

La transformation déformante qui donne un très bon résultat (calage "exact", résultats vérifiés avec les plans de rénovation) c'est la transformation élastique par modèle gravitaire, c'est une déformation isotrope. Malheureusement pour traiter directement une image je crois qu'il n'existe pas de logiciel dans le commerce, j'ai pour ma part développé mon propre code.

En revanche si vous souhaiter numériser le plan napoléonien, le mieux serait de commencer par cela puis d'appliquer des transfos sur le vecteur.
La transfo élastique est disponible pour le vecteur ici:

http://michel.martin34.free.fr/MMmajicad.html


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#3 Mon 15 April 2013 10:32

broine
Membre
Lieu: Université de Caen (CRAHAM)
Date d'inscription: 5 Sep 2005
Messages: 10

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour,

c'est en effet un travail qui va demander du temps... Et dont la durée prévisible est liée au cahier des charges établi au début du projet. S'il n'y a que la représentation graphique du parcellaire, cela ira plus vite que s'il faut dépouiller, décrypter et saisir toutes les matrices cadastrales.

Il faut savoir que la cadastre parcellaire établit au XIXe siècle n'a pas été prévu pour être assemblé. Les plans ont été faits par commune, sans soucis de jonction entre chaque commune. Donc il est inutile de vouloir absolument tout faire coïncider. Bien entendu les géomètres de l'époque
n'avaient pas des outils dont la précision équivalait à ceux que nous utilisons aujourd'hui (même si l'on est souvent surpris dans le bon sens!).
Il est donc utile de déformer légèrement les plans pour avoir une cohérence d'ensemble. Mais selon les géomètres, selon le relief des lieux il peut y avoir des écarts importants d'une commune à l'autre. Il n'est pas impossible de trouver "un blanc" entre certaines planches.
Récupérer les scans des archives constituerait un gain de temps (si cela est possible) et de précision, plutôt que de travailler à partir d'un tirage papier (sachant que selon l'imprimante, il y a plus ou moins de déformation!).
Le nombre de points nécessaire dépend si le travail se fait à partir du tableau d'assemblage ou bien à partir des feuilles parcellaires. Quoi qu'il
est soit le chiffre annoncé me paraît très élevé; il ne me semble pas utile d'en prendre autant.

En pièces jointes, voici quelques documents qui pourront vous aider.

Vous trouverez également de nombreuses références sur le site Ménestrel, rubrique archéologie et SIG : http://www.menestrel.fr/spip.php?rubrique996&lang=

Bon courage.

Eric BROINE
Ingénieur archéomaticien


***** Modération *****
La pièce jointe n'a pas pu être attachée à partir du courriel.
Prochainement.



Centre Michel-de-Boüard, UMR n° 6273 (UCBN/CNRS)
Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales
(CRAHAM)
Université de Caen Basse-Normandie
Esplanade de la Paix
Bâtiment N, porte SB 107
CS 14032
F - 14032 CAEN cedex 5

Téléphone : (33) 02-31-56-60-58
Télécopie : (33) 02-31-56-54-95
Courriel : eric.broine@texte-a-enlever.unicaen.fr

Site internet : http://www.unicaen.fr/craham

Hors ligne

 

#4 Mon 15 April 2013 11:43

Nicolas de Soyres
Membre
Date d'inscription: 17 Oct 2005
Messages: 8

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour,

J'ai déjà effectué ce travail dans la région havraise. Les outils de géoréférencement d'arcmap sont bien adaptés. Je vous conseille d'utiliser une déformation de type spline. Pour le nombre de points de géoréférencement, 150 points me semblent superflus pour une seule planche. Pour moi, jusqu'à vingtaine sont suffisants, le plus important est qu'ils soient équitablement répartis sur la planche (un truc : pensez à comment vous positionneriez des punaises pour accrocher une affiche au mur).

Concernant la carte de référence, je ne vous recommande pas de vous base sur la BD parcellaire qui n'est pas très précise et dont le parcellaire a été énormément remanié. Vous aurez donc beaucoup de mal à trouver des invariants. Je vous conseille plutot de chercher des invariants tels que les croisements de route ou des édifices anciens (églises, châteaux). Je vous déconseille tout ce qui est hydrographie.

Il est possible de faire raccorder les planches entre elles, généralement les levers sont de bonne qualité géométrique. Si vous souhaitez obtenir un résultat esthétique et minimiser les inévitables problèmes de raccord entre les planches, je vous conseille une méthodologie que nous avons mise au point suite à plusieurs essais et qui a fait ses preuves (http://lehavre.fr/maps  en bas de la carte, choisissez "vue 1825" à la place de "plan de ville" et jouez avec le curseur pour créer de la transparence).
1- géoréférencer la planche la plus centrale de votre assemblage sur votre carte de base
2- géoréférencer les planches suivantes en tournant autour de votre planche centrale sans vous occuper de votre carte de base mais en vous attachant  uniquement à recoller les planches bord à bord. utiliser une déformation du 1er ou 2ème ordre.
3- mosaiquer votre "puzzle" (j'ai utilisé Erdas)
4- géoréférencer l'assemblage ainsi obtenu : à ce moment là cela vaut le coup de mettre 150 points de calage. utiliser une déformation de type spline.

Vu le nombre important, peut etre qu'il vous faudrait répartir vos 150 planches en 3 ou 4 lots. En tous cas, ça fonctionne pour une cinquantaine de planche. un dernier conseil, utiliser une résolution de 10 cm pour conserver la lisibilité des annotations.

Bon courage

Hors ligne

 

#5 Mon 15 April 2013 11:51

broine
Membre
Lieu: Université de Caen (CRAHAM)
Date d'inscription: 5 Sep 2005
Messages: 10

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

voir fichier joint (3).


Fichier(s) joint(s) :
Pour accéder aux fichiers vous devez vous inscrire.

Hors ligne

 

#6 Mon 15 April 2013 21:16

MIRO10
Membre
Date d'inscription: 16 Sep 2012
Messages: 6

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Merci à tous, car de nouvelles pistes s'offrent à moi, que je n'ai pas encore eu le temps de tester... Remarque cependant, s'agissant de parcelles viticoles pour beaucoup, elles n'ont pas ou peu évolué dans le temps (nombreux clos et bâtiments médiévaux/modernes, délimitations maintenues depuis la fin du XVIIIe siècle etc.), ce pourquoi j'arrive à mes 200 points de références à partir de la BD parcellaire sans trop de problème. Ayant déjà rentré une partie des matrices cadastrales de certaines communes, j'avais l'espoir également de vectoriser ce cadastre et de pouvoir me servir de cette information fastidieuse à rentrer, mais riche pour un historien. Contrairement à la ville du Havre, mon échantillon très rural semble comprendre de nombreux invariants (délimitations de parcelles n'ayant pas ou peu évolué dans le temps), je dirais de l'ordre de 30 à 40 % suivant les communes choisies, ce qui me fait beaucoup regretter mon manque d'expérience dans le domaine. Pour les logiciels, j'en ai utilisé de nombreux et différents, je pensais que global mapper était un must, car permettant de travailler sur 3 vues simultanément et donc d'avoir une bonne répartition des points aux angles, mais il ne semble pas très employé... Je rendrai compte de la mise en oeuvre de vos conseils par la suite.

Hors ligne

 

#7 Tue 16 April 2013 15:51

MIRO10
Membre
Date d'inscription: 16 Sep 2012
Messages: 6

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour et eureka ! Toujours sous global mapper les problèmes de projection venaient d'un mauvais choix initial du type de projection (défaut assez classique) et d'un trop grand nombre de points rentrés. Sur vos conseils j'ai réduit ce nombre de point et repris la littérature envoyée. Il m'a fallu relire une bonne partie de la méthodologie, mais j'ai pu dépasser mon problème. Déjà 3 rectifications valides à 2-3 mètres d'écart maximum au lieu de 15 mètres ou déformation complète habituellement. Merci donc à tous.

Hors ligne

 

#8 Wed 17 April 2013 09:21

bernard lortic
Membre
Lieu: crest 26
Date d'inscription: 23 Jan 2006
Messages: 550
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour,
quelques centaines de cartes ! Ben, t'es pas sorti !
Quelques réflexions :
- Utiliser Photoshop me semble une erreur.
- Il me semble que nous avions discuter de cela avec François Aumonier en 2005. Je ne me rappelle plus du nom de son soft qu'il a, depuis, je crois, vendu à l'IGN.
- Je pense que comme cela se fait avec SavGis il n’utilisait pas les splines mais la tesselation (peut-être semblable à ce que ChristopheV appelle " déformation élastique".). Et donc ne nombre de points n'influe guère sur le résultat global (je veux dire que l'on peut en mettre 50000 si on a le temps).
- les erreurs sur le cadastre ancien ne sont pas modélisables car ce sont des erreurs souvent locales. Sur la feuille cadastrale de mon bled j'ai des erreurs qui vont de quelques mètres à bien 500 mètres, parfois.

Quel référence as-tu choisi, finalement ?

Si cela te convient avec Global Mapper, c'est très bien.
Bon courage.
Si tu m'en envoies, je veux bien t'en faire deux ou trois.

Hors ligne

 

#9 Wed 17 April 2013 17:51

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour,

La transformation élastique est une transformation mise au point (la théorie mathématique) par un chercheur du CNRS du groupe CASSINI. En gros elle consiste a dire qu'un point 'appui attire les autres points en raison de son écart entre la valeur "vraie" et la valeur mesurée divisée par le carré de la distance entre le point d'appui et le point à transformer.
Il me semble que l'IGN utilise une autre transfo, et c'est l'objet des expérimentations du RPCU que de comparer les deux méthodes.

Pour revenir sur le sujet initial, effectivement on constate que le cadastre napoléonien contient des erreurs "locales" elles ne sont pas modélisables mais compréhensibles, il suffit de se placer dans un cadre de triangulation optique ou les mesures de distances sont proscrites, ce pour la fabrication de la charpente du plan.

Le plus gros problème avec le cadastre ancien c'est la qualité de la rastérisation (les archives départementales se foutent de la géométrie) et de la qualité du plan originel au sens de la conservation, pour ma part j'ai beaucoup de feuilles qui sont déchirées.
Là la transfo élastique donne de bon résultats (suppression de la déchirure par le traitement).

Cette transfo appliquée sur une image n'est pas coûteuse en temps humain (20 mm par feuilles) par rapport au temps machine (un peu plus d'une heure avec un bon xeon quadcore et 12 Go de RAM).
En gros je prépare une douzaine de feuilles le matin et je laisse la machine calculer toute la nuit ....


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#10 Wed 17 April 2013 18:50

bernard lortic
Membre
Lieu: crest 26
Date d'inscription: 23 Jan 2006
Messages: 550
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Salut Christophe,
je comprends mal : "la valeur "vraie" et la valeur mesurée divisée par le carré de la distance entre le point d'appui et le point à transformer.".
J'aimerais comprendre la logique de ce raisonnement.

Reste une question : est-il plus rentable de recaler le raster ou le vecteur issu du scan ?
Pour moi je préfère recaler le raster mais c'est pas forcément le plus rapide.

Hors ligne

 

#11 Wed 17 April 2013 19:04

MIRO10
Membre
Date d'inscription: 16 Sep 2012
Messages: 6

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour, j'en suis aujourd'hui à une dizaine de calage sur mes scans avec une marge d'erreur assez faible de moins de 2/3m pour les parties les plus déformées, ce qui m'a motivé sans doute pour en faire autant. Seulement j'ai pris les plus faciles avec des parties urbaines nombreuses. Il va me falloir entrer dans les vignes par la suite et trouver des points de repères parait moins évident, malgré un terroir assez conservé dans l'ensemble. Je m'aperçois peu à peu de la limite de la BD parcellaire à cette occasion car les limites de parcelles ont évolué malgré tout... J'aurai bientôt aussi à recaler le vecteur, car je pense, c'est l'intérêt de la chose, vectoriser 5/6 communes pour intégrer mes matrices cadastrales rentrées laborieusement. Petit conseil, si je peux en donner un, c'est d'orienter tout de suite la planche scannée au nord référencé sur la planche cadastrale. Retrouver un invariant devient tout de suite moins hypothétique...

Hors ligne

 

#12 Wed 17 April 2013 20:03

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour,

Toute la théorie est ici :

http://mtg.labos.univ-rouen.fr/langlois … 201994.pdf

Attention j'ai beaucoup simplifié dans ma phrase citée par Bernard.

Reste une question : est-il plus rentable de recaler le raster ou le vecteur issu du scan ?


En terme de rentabilité pure, le vecteur. Mais comme cité plus haut, si la feuille est déchirée quel vecteur(s) sont digitalisés ?
Une transformation déformante aura pour effet de calculer la nouvelle position des extrémités du vecteur, qui restera un vecteur, pour une image la série de pixel formant une droite ne sera pas forcement transformée en une droite ....

Petit conseil, si je peux en donner un, c'est d'orienter tout de suite la planche scannée au nord référencé sur la planche cadastrale.


Dans l'application de géoréférencement des plans cadastraux qu'utilise le cadastre, la première partie consiste à placer les planches sur le tableau d'assemblage de la commune, dans la théorie exposée dans le lien ci-dessus c'est le calcul d'une transfo d'helmert ...
Le calcul (ou la définition manuelle) d'une position approchée est la base ...


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#13 Sat 04 May 2013 09:45

MIRO10
Membre
Date d'inscription: 16 Sep 2012
Messages: 6

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour, après deux semaines de travail sur le cadastre ancien, après géoréférencement en lambert 93 de mes plans cadastraux pour une seule commune des bords de Loire,  sur une quinzaine de communes en échantillonnage pour mon futur travail de thèse, je constate que :

- mes planches cadastrales de 1813 s'imbriquent de façon miraculeuse, avec très peu de distorsion (3 ou 4 parcelles se chevauchent sur chaque raccord de plan).
- j'ai commencé la vectorisation à la main de mes plans qui coincident évidemment avec la BD parcellaire de l'IGN que j'ai utilisé comme source de référencement.
- je me sers en appui du cadastre napoléonien en ligne (grande chance...) à l'appui de mes plans papiers, sinon quasi impossibilité de le faire à partir de mes plans papiers scannés, même avec une résolution 600 dpi en A3 à la base. Les numéros de parcelles trop petits ne sont pas rendus suffisamment. Seules les limites de parcelles sont clairement visibles et exploitables.

Le logiciel global mapper se prête particulièrement bien à ce travail et est moins lourd que d'autres solutions. Par la suite, ce travail sera passé sous arcgis que je trouve beaucoup plus complet.

Hors ligne

 

#14 Mon 06 May 2013 09:51

n314
Membre
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 6 Sep 2005
Messages: 559

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

regarder également du côté de la revue http://www.e-perimetron.org/index.htm, dans laquelle de nombreux articles traitent de géoréférencement de cartes anciennes...

rien que sur 2012:

Tsioukas V., A. Koussoulakou, M. Pazarli, N. Ploutoglou, M. Daniil, I. Stergiopoulou
Scanning or digitizing in libraries? A test on the efficiency of dedicated book-scanning devices in digitizing bound atlases and maps, 163-169
[pdf 909 Kb]

Bitelli G., G. Gatta
Georeferencing of an XVIII century technical map of Bologna (Italy), 195-204  [pdf 662 Kb]

M.A. Brovelli, M. Minghinii
Georeferencing old maps: a polynomial-based approach for Como historical cadastres, 97-110 [pdf 1063Kb]

M. Talich, O. Böhm, L. Soukup
Classification of digitised old maps and possibilities of its utilization, 136-146 [pdf 471Kb]

Mészáros J.
The georeferencing method of the 1:5000 scale Danube maps, 45-49 [pdf 165Kb]

Hors ligne

 

#15 Mon 06 May 2013 19:32

MIRO10
Membre
Date d'inscription: 16 Sep 2012
Messages: 6

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Très bonne ressource qui donne un panorama complet de l'exploitation des cartes anciennes sur différents pays européens et dont je ne connaissais pas l'existence. Merci beaucoup.

Hors ligne

 

#16 Mon 19 March 2018 11:18

johnclerin
Membre
Lieu: avignon
Date d'inscription: 21 May 2007
Messages: 6

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour à vous,

Je me permet d'intervenir sur ce thème, qui date un peu pour avoir quelques infos.

J'ai un potentiel projet de géorérencement, détourages et mosaIquage de plans cadastraux Napoléonien, environ 4000.

Je n'ai aucune idée du temps que cela impliquerait et des difficultés et/ou facilités techniques d'un tel travail, j'ai pu voir dans le file de discussion que certains d'entre vous en avaient l'expérience.

Référentiel mis à disposition :

Le cadastre numérisé PCI-Vecteur, DGI, pour l’ensemble du territoire ;
L’orthophotographie départementale de 2016 à 20cm
De l’ensemble des données de l’IGN ;
L’orthophotographie historique IGN sur l’ensemble du territoire du Loiret ;

En vous remerciant par avance de vos retours,

John CLERIN

Hors ligne

 

#17 Mon 19 March 2018 11:45

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour,

Je n'ai aucune idée du temps que cela impliquerait


Pour l'ensemble de la Corse (environ 6500 plans A0), trois personnes pendant un an, avec mon logiciel. L'avantage étant la conservation des éléments de calculs, ce qui nous permet aujourd'hui de réutiliser ce travail pour géoréférencer de façon automatique les plans bleus de rénovation.

Je vous conseille d'utiliser uniquement les plans cadastraux (Edigéo).
Il vous faut étudier les lettres de section du cadastre actuel, en effet si la section actuelle est en simple lettre (0A par exemple) vous avez la même emprise pour une feuille napo que pour une feuille actuelle (pas forcement le m^me nom de section), si c'est du double lettre là cela devient beaucoup plus aléatoire.
Dans le premier cas c'est du rénové par voie de mise à jour, donc le fond de base est le plan napo, dans le second cas c'est de la réfection ou du remaniement (et remembrement) donc un plan nouveau, là seuls les éléments stables entre deux plans sont utilisables.

Pour les parties montagne et forêt si les planches cadastrales sont à l'échelle supérieure à 1/2500 le scan 25 est très utile.

Avec l'espoir que cela vous serve.


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#18 Sun 15 September 2019 08:38

urbanlog
Membre
Date d'inscription: 16 Jan 2011
Messages: 49
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour

entreprenant une démarche comparable, avec l'idée solitaire et folle - au vu des efforts à produire - d'insérer un terrier dans le cadastre napoléonien, et avant de relire une nième fois vos contributions ci-dessus, suivant la méthode de Michel Martin, avec son logiciel remarquable et gratuit Majicad (http://michel.martin34.free.fr/index.html), je pencherais pour :

1/ vectorisation du cadastre napoléonien feuille par feuille (Majicad)

2/ géo-référencement feuille par feuille (helmert), avant ou après vectorisation; avant me parait plus simple à mettre en oeuvre.

3/ calcul en bloc (déformant)

voir les vidéos là
http://michel.martin34.free.fr/MMassist8.html
http://michel.martin34.free.fr/MMassist9.html
http://michel.martin34.free.fr/MMassist10.html

Sa méthode suppose de disposer des orthophotos géoréférencées. Sur un semis de points il est nettement moins aisée de se repérer et il faut constituer le semis avant. les othophotos IGN  "5mètres" sont gratuites sur toute la France, les orthophotos "0.50mètres" pour certains départements seulement. Peut être que ça peut suffire pour un calage de plans anciens.

Un calage sur le cadastre (presque) actuel est possible en accédant gratuitement aux plans en Edigeo : https://cadastre.data.gouv.fr/data/dgfi … artements/

Pour la pondération, a priori je prendrais un rapport inverse au coefficient d'échelle (exemple 2500: 1; 1250:2)

La question reste toujours la disponibilité de l'outil de travail ; l'avantage (grand merci M. Martin) est que Majicad est gratuit et très efficace

Dernière modification par urbanlog (Sun 15 September 2019 09:03)


«J’avais le sentiment que les itinéraires chantés ne se limitaient pas à l’Australie, mais constituaient un phénomène universel, le moyen par lequel les hommes marquaient leur territoire.»
Bruce Chatwin

Hors ligne

 

#19 Mon 16 September 2019 08:32

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

Bonjour,

Pour la transfo élastique qui est différente du calcul en bloc (non déformant) faut faire attention car on peut faire n'importe quoi. Idem avec le plan Terrier. Toute la problématique réside dans le choix des points d'appuis. Pour faire un choix judicieux il faut tout de m^me avoir quelques notions de topographie et une connaissance des techniques de l'époque.

Ensuite la problématique des référentiels. Faut faire un choix. Soit je cale les anciens plans sur le cadastre actuel, soit sur l'ortho. C'est pas pareil.

Vectoriser avant dans le cas d'une transfo déformante est un peu problématique, car une ligne droite sur le raster d'origine devient une courbe, si vecto une droite reste une droite car seuls les deux sommets sont transformés.


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#20 Mon 16 September 2019 21:13

urbanlog
Membre
Date d'inscription: 16 Jan 2011
Messages: 49
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

merci

ll s'agirait de déformer du vecteur et non du raster, d'où la vectorisation préalable feuille par feuille

c'est vrai que "calcul en bloc" renvoie aux calculs d'aéro triangulation (c'est vieux pour moi). Il me semble me souvenir qu'on pouvait mettre en oeuvre une transformation polynomiale pour ça.

La transformation "en bloc" à laquelle je me référais est celle offerte par Majicad, c'est à dire déformante et globale (points de liaison entre "feuilles")


«J’avais le sentiment que les itinéraires chantés ne se limitaient pas à l’Australie, mais constituaient un phénomène universel, le moyen par lequel les hommes marquaient leur territoire.»
Bruce Chatwin

Hors ligne

 

#21 Tue 17 September 2019 14:00

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 2950
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

bonjour,

La transformation "en bloc" à laquelle je me référais est celle offerte par Majicad


C'est la même que le calcul d'aéro, qui calcule unhe transfo d'Helmert pour chaque bloc (ou feuille) en tenant compte des points d'appuis et des points de liaison. Elle est issue du programme PATM43 qu'utilisait la DGFiP pour l'aéro. Et M; Martin est celui qui a recompilé le prg initial écrit en Pascal en Delphi en faisant sauter quelques limites mémoire, nb points appui et liaison.
Ce programme est aussi présent dans le logiciel DIANA2D utilisé par la DGFiP qui a été écrit par votre serviteur.

La transfo déformante est issue des travaux du Prf LANGLOIS du CNRS : Déformation élastique par modèle gravitaire.
Elle est aussi présente dans les logiciels que j'ai écrit plus tard où elle s’applique aux images.

Le Bonjour à MMartin qui est à la retraite depuis quelques années ...


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#22 Sat 21 September 2019 16:58

urbanlog
Membre
Date d'inscription: 16 Jan 2011
Messages: 49
Site web

Re: [Global Mapper] Géoréférencement Cadastre napoléonien

oups, oui , c'est une helmert... sauf si on opte pour la transformation déformante smile

Dernière modification par urbanlog (Sat 21 September 2019 17:00)


«J’avais le sentiment que les itinéraires chantés ne se limitaient pas à l’Australie, mais constituaient un phénomène universel, le moyen par lequel les hommes marquaient leur territoire.»
Bruce Chatwin

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |