Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

L'équipe GeoRezo vous présente son bilan de l'année 2019.

Vous y trouverez quelques statistiques, des explications sur les évènements marquants de l'année, et nos projets à court terme.

#1 Tue 13 February 2001 17:27

Jean-François Morissette
Invité

A nos amis francais

Bonjour,

Il semble bien que vos administrations publiques semblent bien decidees a ralentir la croissance de l'industrie de la geomatique en limitant l'acces aux donnees a un petit nombre d'inities fortunes.
Le developpement des applications de la geomatique est directement liee a la disponibilite des donnees. Sans cette matiere premiere que sont les donnees, point de salut pour les SIG. Si le cout de l'information est si eleve qu'il ne permet pas d'obtenir une valeur ajoutee sur le produit final, la majorite des projets de SIG n'ont aucne raison d'etre. Souhaitons que quelques initiatives privees de diffusion de l'information permettront a court terme de remedier a cette situation. Il semble que certains vendeurs de logiciels SIG aient bien compris que leurs ventes futures dependent de la disponibilite de l'information. L'industrie nord-americaine des SIG me semble plus dynamique que l'industrie europeenne. Serait-ce l'effet du hasard ou un resultat des politiques de democratisation de l'information geographique mis en place par les administrations publiques americaines et canadiennes?

Jean-Francois Morissette

Montreal

 

#2 Wed 14 February 2001 17:29

Lionel
Invité

Re: A nos amis francais

Bonjour,

Cette discussion de cafe comme certains la qualifie est partie d'un exemple
concret : la numerisation des feuilles de l'IGN pour les integrer dans une base
de donnees spatialisee. Certaines personnes de l'IGN se sont empressees de
souligner l'illegalite de cet acte.
En ce qui me concerne, je travaille depuis quelques annees a la realisation
d'une base de donnees pedologique en Bourgogne. Ce programme initie par l'INRA
a notamment pour objectif la cartographie des sols au 1/250 000. Les techniques
utilisees sont simples : le pedologue dessine sur les feuilles de l'IGN au
1/100 000 eme. Les contours de ces dessins sont ensuite digitalises, sur table
ou a l'ecran.
La couche d'information pedologique est importante pour toutes les
problematiques liees a l'agriculture et/ou a l'environnement.
Alors encore je trouve legitime que l'IGN veuille se faire un peu de marge
(fonctionnement, mise a jour) sur des activites de loisir comme la randonnee.
Autant, je trouve anormal que dans des secteurs ou la plus-value est impossible
(notamment tout ce qui touche a l'environnement), des organismes publics n'aient
pas acces a ces donnees.
Pour finir, j'aimerai revenir sur le cout de la constitution de ces donnees IGN
dont la part de l'etat est estime a environ la moitie . J'aimerai, si c'est
possible, savoir comment cela a ete defini. Et puis si on divisait le prix par
10, n'y aurait-il pas 10 fois plus d'utilisateurs ? En ce qui nous concerne, une
telle reduction, nous permettrait par exemple d'acheter le MNT sur la region,
outil precieux quand on cartographie des unites pedo-morphologiques.

Meilleurs salutations

Lionel Bargeot

 

#3 Wed 14 February 2001 17:31

Jean-Philippe Lagrange
Invité

Re: A nos amis francais

Bonjour,

Je ne pensais pas contribuer a un tel deluge de messages....

Sur la gratuite pour les secteurs qui ne peuvent faire de
la plus-value. Le concept est interessant mais n'existe pas
juridiquement ni politiquement (le deuxieme etant en general
une pre-condition du premier). En revanche il faut savoir que
des qu'il est arrive plus d'une fois que des donnees soient
utilisees sans payer de droit, sur la base d'accords au
cas par cas avec la direction commerciale. Cela concerne
certains intervenants de ces derniers jours autant que je
sache. Mais cela sort de mon perimetre.

Sur la 'facon dont on a defini' le fait qu'environ une moitie
des couts est couverte. Il ya d'abord le constat elementaire
des chiffres : c'est le constat du ratio entre les couts et
le montant de la subvention. Cela me parait rationnel... a
defaut d'etre une definition. Par ailleurs l'evolution
actuelle du dialogue avec les tutelles (equipement et budget)
sur la base des tableaux de comptabilite analytique
regulierement transmis par l'IGN, conduit a une analyse par
produit de vocation. Je ne sais pas si cela conduira a la
definition de ratio par produit (par les tutelles) mais nous
n'en sommes pas la.

Sur l'effet de multiplication resultant d'une baisse des
tarifs : il est bien connu et un interlocuteur vient de
rappeler qu'on a vu une baisse d'un facteur 3 en 3 ans.
Un facteur 10 d'un coup : tout gestionnaire de societe
pourra repondre qu'un tel a coup n'est pas absorbable dans
un fonctionnement normal.

Salutations.

 

#4 Wed 14 February 2001 17:30

Jean-Philippe Lagrange
Invité

Re: A nos amis francais

Bonsoir,

Je reponds 'rapidement' aux deux derniers intervenants,
Jean-Francois Morisset et Sylvain Coulomb.
Je ne suis pas sur d'interpreter correctement le sens de
leurs propos mais il me parait utile de rappeler
qu'a partir du moment ou la dotation interministerielle
destinee a la constitution et a la maintenance des
donnees geographiques dites publiques n'est pas a la
hauteur du cout (mais d'environ la moitie) il est
physiquement impossible de les fournir au cout marginal
de la reproduction ! Raconter autre chose c'est disserter
sur le sexe des anges.
L'IGN n'a pas la capacite par lui-meme de repondre
aux injonctions que certains veulent bien lui adresser.

Bref, il n'y a pas, d'un cote, des 'mechants IGN' qui veulent
faire payer leur donnees tres cher et etranglent le secteur
de la valeur ajoutee et, d'un autre, de pauvres gens qui
revent a beneficier de l'idyllique situation nord-americaine.

Que les vendeurs de logiciels (et les autres acteurs du
secteur de la valeur ajoutee) aient bien compris que des
donnees abondantes et a faible cout sont une condition de
leur developpement cela va de soi (le contraire conduirait
a s'interroger sur leur capacite mentale !).
Peut-on ajouter que bien des gens du secteur public partagent
ce jugement... Encore faut-il que les fonds necessaires soient
mis a disposition pour y arriver car ce qui n'est plus paye par
l'usager engendre quand meme un cout qui doit etre couvert!
J'ajoute que cette question n'est pas une specificite francaise.

Pour l'information de Sylvain Coulomb il existe des lois
(au niveau national ET europeen) tendant a reprimer ce qu'il
nous annonce pour dans 5 ans. Par ailleurs, plutot qu'une
solution destructive et anarchique, s'apparentant a
l'attitude de nos adolescents de banlieue, il serait
preferable de chercher a favoriser des re-orientations au
niveau des decisions politiques (et des decideurs qui
s'occuperont alors des consequences economiques).

Autrement dit il faudrait s'interesser aux decisions qui
conduisent a l'etat actuel des choses, aux orientations
que l'on veut privilegier en terme de niveau et type
d'intervention de l'etat, avoir un debat qui depasse
le niveau cafe du commerce.
On peut tres bien discuter (comme le font certains a
Bruxelles) de systemes dans lesquels l'etat fait des
appels d'offre au prive pour constituer les fonds, etc.
(le fait est que ca ne marche pas trop et que meme les
US procedent autrement) et de bien d'autres choses.

 

#5 Wed 14 February 2001 17:31

Franck BERTON
Invité

Re: A nos amis francais

C'est toujours la meme chose.
Il y a d'un cote celui qui depense, et de l'autre celui qui encaisse.
Car enfin, quand l'Etat comprendra-t-il que les donnees bon marche generent de la
valeur ajoutee en bien plus grande quantite que des donnees cheres?
Et tant mieux si les diffuseurs de SIG s'en mettent plein les poches!
Car plus ils s'en mettront plein les poches, et plus l'Etat s'en mettra plein les
poches par voie de TVA interposee (entr'autre), sans compter les emplois induits etc,
etc...
Ca risque de rapporter demeusurement plus que la dotation a l'IGN!!
Les Nord-americains ont compris ca depuis longtemps.
Et les Europeens ??

Franck BERTON

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |