Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
banniere

Le portail francophone de la géomatique


Toujours pas inscrit ? Mot de passe oublié ?
Nom d'utilisateur    Mot de passe              Toujours pas inscrit ?   Mot de passe oublié ?

Annonce

#1 Thu 03 August 2006 11:36

Karine C.
Membre
Date d'inscription: 28 Jun 2006
Messages: 5

réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,
Je suis actuellement en phase de réception de travaux photogrammétriques : orthophotoplan couleur résolution 20 cm et plan photogrammétrique au 1/2 000è... j'ai déjà trouvé quelques erreurs (oubli de numérisation de certains objets, problèmes de radiométrie sur le mosaïquage (trait noir entre 2 images), et je voulais savoir quelles étaient les choses qu'il fallait que je vérifie obligatoirement.
Merci

Hors ligne

 

#2 Thu 03 August 2006 13:49

Bruno
Membre du bureau
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 22 Jun 2005
Messages: 10608
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,

C'est plutôt "étonnant" de ne pas avoir prévu ces contrôles des livraisons dans le CCTP.
Concernant les données vecteurs il est souhaitable de vérifier: la répartition des objets dans les couches définie dans le cahier des charges, le respect des primitives graphiques définies (point, polygones, ploylignes), le respect de la symbologie (charte graphique), la qualité de la continuité géographique des objets qui appartiennent à plusieurs planches mitoyennes.

Bruno

Hors ligne

 

#3 Thu 03 August 2006 16:14

Karine C.
Membre
Date d'inscription: 28 Jun 2006
Messages: 5

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

j'ai fait cela lors des phases d'échange précédentes (vérification du respect de la nomenclature), maintenant je suis plutôt dans la phase de validation : exhaustivité de la restitution, qualité de la donnée,... j'ai vu ces problème de trait noirs en limite de photos....mais y a -t'il des problèmes récurrents?
par contre tu soulèves un problème que je me suis posé et dont je n'avais pas la réponse : continuité des objets géographiques sur 2 planches, je ne savais pas, n'ayant jamais vu de restitution autre, si je pouvais l'imposer ou non.
merci

Hors ligne

 

#4 Thu 03 August 2006 16:52

Sylvie
Membre
Date d'inscription: 5 Sep 2005
Messages: 3072

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,

Effectivement, c'est plus prudent de prévoir les controles avant.
Concernant l'orthophoto :
- si vous aviez spécifié une période de prise de vue favorable afin de limiter les ombres portées, il vous faut vérifier que cela a été respecté en demandant un rapport de vol.
- si vous aviez spécifié une limitation du dévers du bati, par exemple en imposant un recouvrement minimal entre clichés et/ou ligne de vol, vous pouvez le vérifier en demandant un tableau d'assemblage des vues
- les autres points importants à vérifier :
. la précision de positionnement : en comparant les coordonnées d'objets visibles sur l'ortho avec les coordonnées de ces mêmes objets obtenus par un autre procédé, plus précis (ex : levés topo). Si votre ortho est classique (ortho "sol" uniquement), vous devez bien sûr ne mesurer que des objets au sol (pied de lampadaire, ...)
. qualité du mosaiquage : demander la livraison des lignes de mosaïquage, visualisez-les en superposition avec l'ortho : vous pouvez ainsi vérifier que des batiments ne sont pas coupés, que les objets linéaires (voies ferrées, routes, ...) se raccordent bien, qu'il n'y a pas de lacune.
. la radiométrie est plus compliquée à vérifier. Vous pouvez vous contenter d'un contrôle visuel par sondage.
. Passez en revue les ponts, échangeurs routiers et autres ouvrages d'art en élévation.

Il y a peut-être d'autres spécificités en zones montagneuses, littorales, ... je connais moins bien.
Un article (en anglais) sur les critères de qualité d'une ortho là :
http://www.geoplace.com/gw/1999/1199/1199prm.asp

Bon courage

Sylvie

Hors ligne

 

#5 Thu 03 August 2006 17:33

Karine C.
Membre
Date d'inscription: 28 Jun 2006
Messages: 5

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Merci pour les infos,
la plupart des documents que vous m'avez indiqués étaient demandés dans le CCTP, mais je n'ai pas d'organisme qui vérifie et j'avoue que je ne savais pas trop par quoi commencer et comment juger....
Cordialement

Hors ligne

 

#6 Fri 04 August 2006 10:51

Xavier PIOT
Membre
Date d'inscription: 9 Sep 2005
Messages: 8

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,

Cet échange public concernant la qualité d'une prestation ortho 20 cm + photogrammétrie au 1/2000ème pour une commune de l'Hérault nous oblige à apporter une précision à la communauté :

L'Hérault est le premier département de France a disposer d'un orthophotoplan à 20 cm de résolution sur tout son territoire. C'est aussi la première référence de GAIA Mapping, qui a démarré ses activités en 2005.

A ce jour, outre le Conseil Général et le SDIS, plus de 170 communes du département utilisent cet orthophotoplan... mais dans le cas présent, nous n'avons pas eu la chance de fournir la ville de Lunel. Les anomalies évoquées ne concernent donc pas le produit Hérault'Millième réalisé par GAIA Mapping.

Sur le fond, les questions posées confirment la difficulté pour les maîtres d'ouvrage de contrôler des prestations faisant appel à des techniques très complexes et le manque d'offres de conseil et d'AMO sur le marché français dans nos métiers. Les géomètres (s'ils acceptaient de contrôler des confrères !), l'IGN, les bureaux d'études pourraient utilement développer ces services.

Xavier PIOT
GAIA Mapping

Hors ligne

 

#7 Fri 04 August 2006 13:42

Karine C.
Membre
Date d'inscription: 28 Jun 2006
Messages: 5

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Dommage que cela s'engage sur un débat commercial . le travail fourni par mon prestataire est globalement satisfaisant, reste que c'est une obligation de vérifier dans le détail la prestation.

Hors ligne

 

#8 Mon 07 August 2006 16:10

Denis DELERBA
Membre
Date d'inscription: 5 Sep 2005
Messages: 55

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,

l'arrêté sur les classes de précision prévoit les contrôles, pour le
dossier qui vous concerne, des points de canevas, des objets géographiques
et des images rectifiées : l'essentiel est d'avoir défini au pralable des
précisions en XYZ pour ces différentes classes d'objet puis de prévoir
leur controle (avec un objectif précision de contrôle deux fois meilleures
que celle demandée initialement)

Ludovic ANDRES (mairie de Nice / AITF) publie un article complet dans la
revue XYZ de septembre 2006

Denis DELERBA
Mairie de Nice
Information Géographique
e-mail : denis.delerba@texte-a-enlever.ville-nice.fr
Animateur national GT SIG Topo de l'AITF


Denis DELERBA
Esri France

Hors ligne

 

#9 Wed 06 September 2006 13:46

C. Lemaire INPHO
Membre
Lieu: Stuttgart
Date d'inscription: 6 Sep 2006
Messages: 71
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Les problemes que vous rencontrez (Karine C.) montre que la photogrammetrie ne s'est pas encore démocratisé.

Une ortho est un produit dérivé de l'AT (aerotriangulation) et du MNT.
Il est donc nécessaire de contrôler au moins l'un des 2 pour savoir d'ou vient l'erreur.

Contrôler une AT n'est pas méchant il suffit d'avoir des points de contrôle sur l'ensemble du projet et de voir si leur position est correcte. Si l'AT est correcte et que des voies ferrées ne se joignent pas alors le MNT est en cause. Parfois le MNT est obtenu par Autocorrelation si l'AT est incorrecte à cet endroit le reste (MNT automatique et restitution) le sera aussi.

Pour effectuer ces contrôles en stéréo un peu d'expérience est nécessaire, mais la qualité est à ce prix.

L'ortho comparé à une image aérienne est un produit contenant très peu de géométrie et d'information géographique.


Charles Lemaire
INPHO GmbH

Hors ligne

 

#10 Wed 06 September 2006 15:19

Fred
#JeSuisCharlie
Lieu: Paris
Date d'inscription: 24 Jun 2005
Messages: 7480
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,

Excusez ma naiveté, mais cela veut dire quoi  ?

L'ortho comparé à une image aérienne est un produit contenant très peu de géométrie et d'information géographique.


Fred


GeoRezo vous aide ==> Aidez GeoRezo !

Hors ligne

 

#11 Wed 06 September 2006 17:26

C. Lemaire INPHO
Membre
Lieu: Stuttgart
Date d'inscription: 6 Sep 2006
Messages: 71
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

une Ortho est dérivée à partir d'une image aérienne orientée celle-ci a une géometrie bien connue avec plusieur clichés on peut extraire des données 3D. Une ortho permet d'extraire des données 2D, 3D si un MNT ou un MNS est présent mais l'obtention des coordonnées XY et Z est indirecte. Dans le cas d'un couple d'images aériennes la mesure est directe et la précision XY et Z est connue. La précision planimétrique de l'ortho dépend de l'AT et du MNT. Bref la mesure s'effectue sur des produit dérivé.

pour revenir à la citation, on peut poser la question autrement: Quelle information 3D puis je extraire d'une ortho? ou bien afin d
'extraire des batiments de manières automatique qui est plus adapté l'ortho ou l'images aérienne?

enfin le recouvrement entre les clichés aérien permet d'avoir une redondance qui rendent les classifications plus robustes.

Dernière modification par C. Lemaire INPHO (Wed 06 September 2006 17:28)


Charles Lemaire
INPHO GmbH

Hors ligne

 

#12 Wed 06 September 2006 17:38

Fred
#JeSuisCharlie
Lieu: Paris
Date d'inscription: 24 Jun 2005
Messages: 7480
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Merci, avec ces explications, c'est plus clair.

Fred


GeoRezo vous aide ==> Aidez GeoRezo !

Hors ligne

 

#13 Wed 06 September 2006 17:52

C. Lemaire INPHO
Membre
Lieu: Stuttgart
Date d'inscription: 6 Sep 2006
Messages: 71
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

La clarté n'est pas toujours ma spécialité hmm , mais avec de la bonne volonté tout le monde peut s'entendre big_smile wink


Charles Lemaire
INPHO GmbH

Hors ligne

 

#14 Thu 07 September 2006 08:22

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 3004
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour

Si la clarté n'est pas votre spécialité, la photogrammétrie semble l'être.
Je suis à la recherche d'infos sur l'algorithme de calcul d'aérotriangulation pour l'assemblage et le calage des couples clichés. Les services du cadastre utilisent le PATM43 pour leur AT, et une version dérivée (Z=Constante) est utilisée pour le géoréf en bloc des plans scannés (appli que je maintien et developpe).  Cette version dérivée est issue d'un programme original en Pascal retravaillé par un collégue sous delphi (M. Michel Martin), mais j'avoue que la compréhension complète du calcul nous échappe !

Le but recherché est : la reécriture complète du code pour supprimer les limitations du nombre d'appuis, de liaisons et de blocs, (imposée par la limitation mémoire de l'époque d'écriture du code original); pour avoir une meilleure analyse des résidus et de l'influence des différents paramètres sur le résultat. Et introduire une pondération sur les liaisons (fonction de la qualité et de l'echelle des couples de plans) et sur les appui (fonction de la qualité de mesure : digit ortho ou GPS).

Je suis preneur de tous renseignements sur le sujet, peut-être un bon bouquin ? (l'explication ne se faisant pas en qq lignes AMHA).

Salutations

Christophe Vergon


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#15 Thu 07 September 2006 09:46

C. Lemaire INPHO
Membre
Lieu: Stuttgart
Date d'inscription: 6 Sep 2006
Messages: 71
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

je dois saluer votre courrage, pour entreprendre  la reprogrammation partiel de PATM43.

Aspect photogrammetrique:
l'introduction du GPS dans PATM n'est pas évidente car la relation Model GPS n'est pas directe, ce  qui est le cas entre le coordonnées images et le GPS d'ou PATB. Dans tous les cas c'est possible nous avons développé en 1998 un PATM-GPS en parallèle de PATB-GPS. Parailleurs changer ou ajouter des pondération dans ce genre d'usine à Gaz n'est pas de tout repos et surtout. est-on sûr d'atteindre le but recherché? C'est à dire une meilleur annalyse des erreurs et une meilleur répartition des erreurs résiduelles surt l'ensemble du bloc.
Il est vrai qu'autrefois PATM était vendu avec le code ce qui ouvrait de nombreuses possibilité pour les programmeur ambitieux..
Comme je l'ai dit plus haut nous avons développé PATM-GPS en 98 cela n'a pas très bien marché (commercialement parlant) au profit de PATB et PATB-GPS.

Aspect cadastrale en 2D:
La technologie de PATM est toujours d'actualité mais bon il y a des solutions commerciales (que nous ne developpons pas) qui vous simpliefierait la vie.

Il faut rechercher dans les publication ISPRS des années 70-80...


Charles Lemaire
INPHO GmbH

Hors ligne

 

#16 Thu 07 September 2006 14:53

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 3004
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Merci pour les infos :

Concernant le modele GPS: en fait ma remarque portait sur l'origine des mesures des appuis, soit digitalisé sur l'ortho donc un Emq mini de 1.5 m (1 pixel +/- 1), soit mesuré au GPS différentiel, post traité puis transformé en Lambert zone soit un Emq mini de 5, 6 cm.

Concernant les solutions commerciales, la majorité des logiciels topographiques utilisés sont "d'initiative locales" c.a.d. developpés par des géomètres ou inspecteur du cadastre selon leurs connaissances et leur passion...
Donc si je veux utiliser une solution commerciale il faut que je me l'achète...

Concernant les encouragements: Merci, je les transforme en félicitations pour Michel Martin ( michel.martin34.free.fr ) qui à réadapter le code original pour windows.  A titre indicatif vous pouvez consulter son site où vous trouverez une methode de déformation des plan vecteurs par "attraction suivant modèle gravitaire" qui donne des résultats surprenants ...

Salutations

Christophe


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#17 Mon 18 December 2006 20:27

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 3004
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,

Un gros merci à Charles Lemaire pour les infos:
http://www.ifp.uni-stuttgart.de/publica … 80.en.html
"F. Ackerman Aerotriangulation with indepent models"
Couplées à mes cours de photogrammétrie, ceci m'a permis de mettre le problème en équation.

Reste à la résoudre et à écrire l'algorithme.

Pour ce faire quelqu'un a-til des liens traitant de la résolution d'équation matricielles de type A*X+K = V ou A est une matrice dont les éléments sont des matrices, (ce pour la théorie mathématique), ou plus simplement comment et dans quelles conditions inverser la matrice A ? Et des liens sur l'algorithmique de façon à optimiser le traitement car la matrice A est très très volumineuse !!

Salutations

Christophe


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#18 Tue 02 January 2007 11:21

C. Lemaire INPHO
Membre
Lieu: Stuttgart
Date d'inscription: 6 Sep 2006
Messages: 71
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Pour le traitement des grosses matrices faites des recherches avec Hyper Matrix.

Pour les cours de Math cherchez un bon livre de topographie sur la compensation par les moindres carrés (allemand ou anglais c'est en générale plus agreable à lire et plus pedagogique)

pour la petite histoire Prof. Ackerman a fondé notre entreprise smile


Charles Lemaire
INPHO GmbH

Hors ligne

 

#19 Mon 08 January 2007 09:55

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 3004
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,

Encore une fois merci à Charles lemaire. Je précise un peu : pour les cours de math le soucis n'est pas les moindres carrés. Je sais faire pour une adaptation d'helmert mais là les matrices sont composées de coefficient matriciels donc ma question est : puis-je appliquer les mêmes principes que dans l'helmert notamment pour la dérivation de l'expression carré des résidus . Ceci dit pour la bibliographie auriez vous une référence en anglais ? (ich habe keine Deutsch for viele jahre gesprochen).

Pour le calcul matriciel j'ai une piste sur la décomposition LU et une réduction grâce au barycentre des points, suis-je sur la bonne piste ?

Pour les publications, mes remerciements à Prof. Ackermann et à ses collègues c'est plus qu'interessant, particulièrement celles sur l'élimination des grosses erreurs, dommage que tout ne soit pas traduit en Anglais.

Salutations

Christophe


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

#20 Thu 03 April 2008 09:22

Marc Leobet
Membre
Lieu: La Défense
Date d'inscription: 19 Sep 2005
Messages: 1058
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Denis DELERBA a écrit:

Bonjour,

l'arrêté sur les classes de précision prévoit les contrôles, pour le
dossier qui vous concerne, des points de canevas, des objets géographiques
et des images rectifiées : l'essentiel est d'avoir défini au pralable des
précisions en XYZ pour ces différentes classes d'objet puis de prévoir
leur controle (avec un objectif précision de contrôle deux fois meilleures
que celle demandée initialement)

Ludovic ANDRES (mairie de Nice / AITF) publie un article complet dans la
revue XYZ de septembre 2006

Denis DELERBA
Mairie de Nice
Information Géographique
e-mail : denis.delerba@texte-a-enlever.ville-nice.fr
Animateur national GT SIG Topo de l'AITF


Bonjour,

Lors de la journée RGF 93 organisé par le CNIG le 25 mars, D. Delerba a indiqué avoir publié sur le site de la ville de Nice un exemple de CCTP utilisant ces éléments. Il semble particulièrement utile de lui donner une bonne publicité afin qu'il puisse inspirer les collègues dans la réalisation de leur propre cahier des charges.
J'attire spécialement votre attention sur les spécifications de précision en altimétrie et planimétrie par classe d'objet, qui me paraissent une bonne façon de répondre aux interrogations que nous nous posons, dans les travaux autour d'INSPIRE, sur la conservation de la précision des données dans les partages.
Son adresse http://carte.ville-nice.fr/BDTOPO/html/ … s/CCTP.pdf.

Par ailleurs, ce site " Ce site de consultation du canevas géodésique de la Ville de Nice" http://carte.ville-nice.fr/BDTOPO/html/index.html apporte d'autres éléments qui pourront intéresser les collègues de ce domaine.

Cordialement


Marc Leobet
https://blog.georezo.net/inspire/
@MarcLeobet sur Twitter

Hors ligne

 

#21 Wed 16 April 2008 08:44

ChristopheV
Membre
Lieu: Ajaccio
Date d'inscription: 7 Sep 2005
Messages: 3004
Site web

Re: réception de réalisation d'un plan photogrammétrique au 1/2000è

Bonjour,

Je reviens à ma question initiale qui vient d'être résolue et je souhaite apporter un indice pour ceux que la résolution du pb intéresse.

S'il on appelle p le nb de points à déterminer (liaison) et m le nombre de modèles:
Pour la planimétrie l'équation matricielle obtenue (A*X = B) est de dimension (4*m+2*p,4*m+2*p). L'astuce consiste à multiplier chaque membre par la transposée de A ce qui permet d'obtenir une équation équivalente de dimension (4*m,4*m) et cerise sur le gâteau la nouvelle matrice A est symétrique.

A+

Christophe


Christophe
L'avantage d'être une île c'est d'être une terre topologiquement close

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Powered by FluxBB

Partagez  |