Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.

La Norme EDIGéO

Définitions, glossaires liés à la norme EDIGéO

Vecteur Topologique

La structure de type vecteur topologique s'appuie sur une représentation des données situées au sein d'un graphe strictement planaire.

Un graphe est dit planaire quand deux arcs ne se joignent qu'au niveau des noeuds.

Le graphe est, dans le mode vecteur, la manière de représenter graphiquement les objets géographiques. Il est la plupart du temps le résultat d'une projection sur un plan ou sur une surface gauche d'un espace en trois dimensions.

Les éléments constitutifs d'un graphe sont appelés NOEUDS, ARCS, FACES

Signification :

  • deux faces ne se recoupent jamais.

Conséquences :

  • deux faces ont en commun uniquement des arcs et des noeuds ;
  • une face est au moins associée à un arc ;
  • deux arcs ne se joignent qu'au niveau des noeuds ;
  • les relations arcs / noeud : les arcs doivent toujours disposer d'un noeud initial et d'un noeud final
  • les relations arcs / face : un arc doit toujours avoir une seule face à droite et une seule face à gauche ;
  • deux objets superposés qui voudraient employer la même position au sol, doivent faire référence aux mêmes primitives ;
  • la notion de graphe planaire ne signifie pas l'absence de troisième dimension. Elle impose que la géométrie des entités soit projetée sur une surface.

Conclusion :
C'est le modèle le plus riche mais aussi le plus contraignant. Il est bien adapté pour des thèmes de type découpage administratif ou juridique (absence de chevauchement des territoires administratifs et des propriétés).

Sur le plan économique, il convient de prévoir les contraintes topologiques dès la saisie des données.

Vecteur Réseau

La structure de type vecteur réseau s'appuie sur une représentation des données situées au sein d'un graphe qui peut être planaire ou non.

Un graphe est dit planaire quand deux arcs ne se joignent qu'au niveau des noeuds.

Signification :

  • au sein de cette structure, tout type de situation est autorisée ;
  • deux faces peuvent se recouper ou se recouvrir.

Conséquences :

  • aucune contrainte sur les faces ;
  • deux arcs ne peuvent pas se croiser dans le graphe sans donner lieu à la création d'un noeud. En d'autres termes :
    • des arcs représentatifs d'objets qui n'ont pas d'intersection commune dans l'espace, ne sont pas tenus de se couper en un noeud du graphe.
    • par contre, deux arcs représentatifs d'objets qui ont une intersection commune dans l'espace sont tenus de se couper en un noeud du graphe.
  • les relations arcs / noeud : les arcs doivent toujours disposer d'un noeud initial et d'un noeud final ;
  • les relations arcs / face : elles ne sont pas obligatoires. Un arc peut avoir aucune, une ou plusieurs faces associées à sa droite et/ou à sa gauche ;
  • les relations noeud isolé / face : un noeud isolé peut appartenir à zéro, une ou plusieurs faces.

Conclusion :

Ce modèle est moins riche que le modèle topologique. C'est le modèle le plus équilibré vis à vis du ratio richesse des informations et son coût.

Il est bien adapté pour des thèmes de type réseau de communication.

Vecteur Spaghetti

La structure de type vecteur spaghetti s'appuie sur une représentation des données situées au sein d'un graphe qui n'est en aucun cas planaire.

Un graphe est dit planaire quand deux arcs ne se joignent qu'au niveau des noeuds.

Signification :
Au sein de cette structure, tout type de situation est autorisée.

  • les faces sont indépendantes les unes par rapport aux autres.

Conséquences :

  • aucune contrainte pour les arcs
  • les relations entre primitives ne sont pas obligatoires, elles peuvent même être complêtement absentes.

Il peut exister :

  • des arcs n'ayant aucune face associée.
  • des arcs n'ayant qu'un ou aucun noeud associé aux extrémités.
  • des noeuds isolés inclus dans aucune face et n'appartenant à aucun arc.

Conclusion :
Les objets sont indépendant entre eux, et tout type de situation est autorisé.
C'est le modèle le plus pauvre. Il est bien adapté pour des représentations graphiques sans contrainte particulière vis à vis des chevauchements de zones.

 
main/donnees/edigeo_definitions.txt · Dernière modification: 2009/04/27 14:14 par Robin
Recent changes RSS feed Creative Commons License Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki
Partagez  |