Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Un Planet est un site Web dynamique qui agrège le plus souvent sur une seule page, le contenu de notes, d'articles ou de billets publiés sur des blogs ou sites Web afin d'accentuer leur visibilité et de faire ressortir des contenus pertinents aux multiples formats (texte, audio, vidéo, Podcast). C'est un agrégateur de flux RSS. Il s'apparente à un portail web.
Vous pouvez lire le billet sur le blog La Minute pour plus d'informations sur les RSS !
  • Feeds
  • Categories
  • Tags
  • Feeds

    2070 items (0 unread) in 115 feeds

    Cartes et figures du monde

    • sur Un manuscrit havrais de navigation du XVIIIe siècle acquis par la bibliothèque municipale du Havre

      Posted: 14 October 2019, 12:50pm CEST by Lucile Haguet
      Jean-Baptiste Le Grip, Cayez de navigation, 1762. Le Havre, Bibliothèque municipale

      Depuis 2019, la bibliothèque municipale du Havre conserve dans ses réserves un nouveau trésor, qui n’est pas sans rapport avec la cartographie : le manuscrit de navigation du marin havrais Jean-Baptiste Le Grip (1762). Ce grand et épais in-folio de plus de 30 cm, relié en veau retourné (suède), est composé de 358 pages couvertes d’une écriture serrée à l’encre brune, enrichies de 140 illustrations (dont 7 planches dépliantes), 6 volvelles (disques mobiles en papier pivotant les uns sur les autres destinés à simplifier les calculs d’événements cycliques) et d’une vue de navire de guerre. Les dernières pages sont consacrées à l’art de dresser une carte.

      Parmi les axes d’acquisition de la bibliothèque municipale, l’histoire du port du Havre et de la navigation occupe une place majeure, compte-tenu de l’importance qu’occupe la mer dans l’histoire de la ville. L’école royale d’hydrographie du Havre, fondée en 1666, devient rapidement la plus importante de France. Elle forme pilotes et capitaines, voit enseigner dans ses murs les plus grands professeurs d’hydrographie, comme Pierre Bouguer (1698-1758), dont le Nouveau traité de navigation fait référence tout au long du XVIIIe siècle. On y apprenait à naviguer, et donc, entre autres, à savoir utiliser les cartes, mais aussi les construire.

      Or le fonds de la bibliothèque du Havre relatif à son histoire navale n’est pas aussi riche que pourrait le laisser penser son statut de bibliothèque de ville portuaire. Les collections des armateurs sont dispersées au gré des infortunes commerciales, les ouvrages d’hydrographie havraise anciens et précieux, comme les Premières œuvres (1583) de Jacques de Vaulx, enrichis d’instruments nautiques animés en vélin ou l’atlas splendidement enluminé de 56 cartes, la Cosmographie universelle de Guillaume Le Testu (1556), sont conservés à la Bibliothèque nationale de France. L’entrée dans les collections du fonds patrimonial d’un manuscrit d’hydrographie havrais de 1762 constitue dès lors un événement.

      Ce Cayez de navigation était connu indirectement, par une description donnée en 1920, par Albert Anthiaume, un spécialiste de l’histoire nautique, dans son ouvrage Évolution et enseignement de la science nautique. Le document était alors en mains privées. En 1930, il passe en vente publique, puis sa trace est perdue, jusqu’à sa mise en vente chez un libraire hollandais en 2019.

      Jean-Baptiste Le Grip est né en 1734 à Pretreville près de Lisieux, mais signe son manuscrit « Jean-Baptiste Le Grip du Havre de Grâce ». Probablement fils de tisserand, le marin étudie à l’école d’hydrographie du Havre auprès de Jean-Louis Cléron père. En 1762, alors que la Guerre de Sept ans, qui oppose la France à l’archiduché d’Autriche, au royaume de Prusse et au royaume de Grande-Bretagne, fait rage, le navire de Le Grip est pris et celui-ci est fait prisonnier. Le royaume de Grande-Bretagne a pour stratégie de capturer le maximum de marins pour affaiblir la marine française, qui compte un nombre limité d’hommes expérimentés en mer.

      Le Grip est alors retenu au château de Sissinghurst, situé dans le comté du Kent. S’il s’agit aujourd’hui d’une demeure magnifique entourée d’un jardin réputé, c’est au XVIIIe siècle une terrible prison : les captifs vivent pendant des mois dans des cellules puantes, sales, sans air, manquant de vivres et d’eau potable.

      A cette date, Le Grip n’est pas encore pilote ou capitaine, mais doit déjà faire partie des officiers du vaisseau. Il bénéficie manifestement de conditions de détention plus favorable que celles du marin ordinaire : ses geôliers lui ont fourni du papier, de l’encre, sans doute une table et une chaise, peut-être contre services.

      Concernant le contenu du Cayez, il est très vraisemblablement rédigé à partir des leçons dispensés par Jean-Louis Cléron, capitaine au long cours expérimenté, devenu « maistre de navigation au port du Havre» (c’est-à-dire professeur à l’école d’hydrographie) de 1753 à 1772, soit. Il est probable que les aspirants pilotes emportaient à bord leurs notes de cours.

      Peu après sa captivité, le Grip est reçu pilote à l’amirauté du Havre le 27 avril 1764. On peut formuler l’hypothèse, qui reste à confirmer, que produire ce mémoire, sans doute agrémenté de trouvailles personnelles, était un atout pour obtenir le grade de pilote. A ce titre, une étude comparative des manuscrits de navigation normands produits dans des circonstances similaires (deux autres sont connus) sera menée.

      Après sa nomination, Le Grip embarque quasiment tous les ans au long cours jusque 1791, où il renonce à la navigation. Il a, en 27 ans, principalement navigué vers des colonies françaises, effectuant 1 voyage pour Cayenne, 8 voyages en Martinique, 4 voyages à Saint-Domingue et 1 voyage à Sao Tome. En pleine traite négrière, le rôle direct ou indirect de Le Grip dans ce commerce devra impérativement faire l’objet d’un examen, d’autant que Jean-Baptiste Le Grip, à la fin de sa carrière, a signé en tant que capitaine, une adresse contre l’abolition de l’esclavage.

       

    • sur Conference : “Medieval and Early Modern Large-scale Cartography in Europe”, 15-16 october 2019, Paris-Orléans

      Posted: 29 September 2019, 6:23pm CEST by Emmanuelle Vagnon

       

      Colloque international “La cartographie à grande échelle en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance : formes, acteurs, pratiques”, 15-16 octobre 2019, Paris-Orléans

      Le colloque est organisé à l’occasion de l’exposition “Quand les artistes dessinaient les cartes. Vues et figures de l’espace français, Moyen Âge et Renaissance”, Musée des Archives Nationales, Hôtel Soubise (Paris 3e arr.), 25 septembre 2019-6 janvier 2020. Il portera sur l’émergence, les formes et les fonctions des cartes à grande échelle (ou cartes locales et régionales) au Moyen Âge et à la Renaissance.

       

      Conference : “Medieval and Early Modern Large-scale Cartography in Europe”, 15-16 october 2019, Paris-Orléans

      The colloquium will be held in conjunction with the exhibition entitled “Quand les artistes dessinaient les cartes” at the National Archives in Paris (25 september 2019-6 january 2020). It will focus on the emergence, forms, and functions of large-scale cartography in Europe during the Middle Ages and the beginning of the Early Modern period.

       

      Programme du colloque

      [www.archives-nationales.culture.gouv.fr]

      Exposition

      [www.archives-nationales.culture.gouv.fr]

      Dossier de presse

      [www.archives-nationales.culture.gouv.fr]

    • sur Coronelli Society – Symposium à Zurich, 2-5 octobre 2019

      Posted: 23 July 2019, 6:11pm CEST by Catherine Hofmann

      L’international Coronelli Society organise son 14e symposium à Zurich du 2 au 5 octobre 2019.

      Vous trouverez ci-joint le programme et le bulletin d’inscription : Programme Zurich, 2-5 octobre 2019

       

       

       

      Voir aussi le site de la Coronelli Society : [www.coronelli.org]

    • sur Symposium “Globes et sphères, 2000 ans d’histoire”, Bibliothèque nationale de France, 7 juin 2019

      Posted: 13 May 2019, 5:40pm CEST by Catherine Hofmann

      Dans le cadre de l’exposition « Le Monde en sphères » et avec le soutien du Comité français de Cartographie, la BnF organise le 7 juin 2019 un symposium qui porte sur les objets qui sont au coeur de l’exposition : les globes et sphères armillaires, instruments scientifiques et oeuvres d’art marqués par une histoire pluriséculaire.

      L’histoire de ces objets, qui ont incarné pendant plus de 2 000 ans le modèle sphérique de l’univers, peut être abordée sous de nombreux aspects: conception et production matérielle, cartographie terrestre ou céleste, diffusion et usages, symbolique et représentation dans les arts.

      La journée d’étude se propose de porter un regard diachronique sur ce patrimoine trop souvent méconnu.

      Programme de la journée en fichier pdf Télécharger PROGRAMME

      9h00 Accueil

      9h15   Ouverture par Eve Netchine, directrice du département des Cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France et Catherine Hofmann, co-commissaire de l’exposition, conservatrice en chef au département des Cartes et plans de la BnF

      Première session : Les globes célestes entre Orient et en Occident (Antiquité et Moyen Âge)

      Président de session : François Nawrocki, co-commissaire de l’exposition, directeur-adjoint de la bibliothèque Sainte-Geneviève

      • 9h45    James Evans, historien de l’astronomie, University of Puget Sound (USA)

      Globes et cadrans solaires : avec une attention particulière à une statuette d’Atlas portant une sphère creuse trouvée à Tor Paterno (Latium)

      • 10h15 Elly Dekker, historienne des modèles et instruments astronomiques

      The celestial globe of Gerbert of Aurillac: its place in the history of celestial cartography

      10h45 pause

      • 11h00  Taha Yasin Arslan, chercheur à l’université Medeniyet, département d’Histoire des sciences (Istanbul)

      Seizing the Heavens: Making Celestial Globes

      • 11h30  Anna Caiozzo, professeur d’histoire médiévale, Université Bordeaux Montaigne

      L’imaginaire de la sphère dans la culture visuelle du monde musulman médiéval

      ————-

      Deuxième session : Le triomphe du globe terrestre (XVI- XXe  siècle)

      Présidente de session : Hélène Richard, conservateur général honoraire des bibliothèques

      • 14h00  François Nawrocki

      L’Amérasie du Globe doré : invention et déconstruction d’un continent (1526-1538)

      • 14h30  Anthony Turner, historien des sciences

      Globes et horloges : prolégomènes à une analyse historique

      • 15h00  Martin Vailly, doctorant en histoire, European University Institute – EHESS

      La sphère et son manuel : les globes terrestres en tension entre théories et matérialité (1660-1715)

      • 15h30 pause
      • 15h45 Catherine Hofmann et Eve Netchine

      Le globe du Dauphin (1789) : archaïsmes et modernité d’un objet gigogne

      • 16h15  Jan Mokre, directeur du département des Cartes et du musée des Globes, Österreichische Nationalbibliothek

      The development of new types of terrestrial globes in the 19th and early 20thcenturies

      • 17h – 19h Visite de l’exposition par groupes de 15 personnes (sur inscription préalable le jour même)
      Informations pratiques


    • sur Exposition “Le Monde en sphères” à la Bibliothèque nationale de France, 16 avril-21 juillet 2019

      Posted: 12 April 2019, 12:41pm CEST by Catherine Hofmann

      Le globe est un objet familier, profondément ancré dans l’imaginaire de chacun. Un objet d’art et de savoir qui a incarné au fil des siècles la vision sphérique du monde. Comment appréhender aujourd’hui l’univers tel qu’il était connu et imaginé avant Copernic, avant Newton, avant les révolutions scientifiques et la conquête spatiale ? Initialement présentée au Louvre Abu Dhabi, l’exposition conçue par la BnF retrace 2500 ans d’une histoire des sciences et des représentations du ciel et de la Terre. De l’Antiquité à nos jours, de la conception d’un monde sphérique clos centré sur la Terre à celle d’un univers infini en perpétuelle évolution, elle tisse les fils qui relient la quête de savoir à la science et à l’imaginaire d’aujourd’hui.

      Près de 200 œuvres remarquables composent un parcours qui place en son cœur ces objets fascinants que sont les sphères armillaires, les globes terrestres et célestes. Une quarantaine de ces instruments, souvent uniques, sont mis en concordance avec des œuvres d’une grande diversité qui en éclairent la production, les usages ainsi que la symbolique : vestiges archéologiques, monnaies et camées, traités manuscrits ou imprimés, mappemondes, estampes et peintures, œuvres contemporaines. Des dispositifs multimédias permettent d’explorer en détail quelques-unes de ces sphères et de pénétrer les mystères de leur conception et de leur fabrication.

      Les pièces exposées sont issues des collections de la BnF et d’institutions prestigieuses parmi lesquelles le Musée du Louvre, le Centre Pompidou, le Centre national des Arts et Métiers ou encore le musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

      Commissariat
      • Catherine Hofmann, conservatrice en chef au département des Cartes et plans, BnF
      • François Nawrocki, conservateur en chef, directeur adjoint de la Bibliothèque Sainte-Geneviève
      • Jean-Yves Sarazin (1969-2016), conservateur général, ancien directeur du département des Cartes et plans de la BnF

      Bande annonce [https:]] de l’exposition :

      Informations pratiques
      • Le Monde en sphères
      • 16 avril au 21 juillet 2019
      • Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand , Galerie 2
      • Du mardi au samedi 10h > 19h, dimanche 13h > 19h, fermeture les lundis et jours fériés
      • Tarif plein : 9 euros (billet couplé 2 expositions : 11 euros)
      • Tarif réduit : 7 euros (billet couplé 2 expositions : 9 euros)
      • Gratuit avec le Pass BnF lecture/culture et le Pass Recherche illimité
      • Réservations FNAC au 0892 684 694 (0,34 euros TTC/min) et sur www.fnac.com
      Publication
      • Le Monde en sphères, Catalogue de l’exposition, Editions de la BnF, 272 pages, 170 illustrations environ, 45 euros (ISBN/EAN : 978-2-7177-2798-2 / 9782717727982)
      • Le Monde en sphères, Album de l’exposition, Editions de la BnF, 48 pages, 40 illustrations, 14,90 E.
    • sur Parution : Les Atlas militaires manuscrits (17-18e siècles)

      Posted: 21 January 2019, 5:01pm CET by Catherine Hofmann

      Emilie d’Orgeix et Isabelle Warmoes, Atlas militaires manuscrits (XVIIe-XVIIIe siècles). Villes et territoires des ingénieurs du roi, Paris, BnF Editions / Ministère des Armées, décembre 2017, 384 p.

      Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les ingénieurs militaires façonnent patiemment au plus près du terrain leur conception de l’atlas manuscrit. S’il se conçoit toujours sous la forme d’un recueil relié de cartes et plans, l’atlas militaire adopte des formes infiniment diverses, allant du simple « ramas » de documents utiles à l’exercice de la profession, à la visite de places commandée par l’administration militaire, jusqu’au somptueux ouvrage présenté à un riche protecteur. Dessinés à la plume et le plus souvent rehaussés de lavis, ces recueils, conçus à des fins stratégiques, dressent le portrait inédit et toujours confondant de précision de provinces, païs, villes fortifiées et ouvrages militaires, tour à tour défendus ou convoités par l’Etat monarchique, depuis le règne d’Henri IV jusqu’à la fin du règne de Louis XV.

      Cet ouvrage abondamment illustré, qui réunit une étude historique et un catalogue raisonné, complété d’index de lieux et d’auteurs, présente pour la première fois, planche par planche, l’un des gisements cartographiques d’Ancien Régime les plus exceptionnels qui soient conservés dans les fonds d’Île-de-France. Cette promenade cartographique à travers les 10 000 planches contenues dans les 178 atlas inventoriés, constitue un instrument de recherche inestimable pour l’histoire de la cartographie, des villes, de l’architecture et des paysages des « territoires des Bourbons », mais aussi des Etats européens et levantins.

      Diffusion BNF : [editions.bnf.fr]

      Atlas militaires РextraitsT̩l̩charger
    Partagez  |